événements
Thibaud Mongellaz

Thibaud Mongellaz, un savoyard primé au Salon de l’Agriculture

par

Après Stéphane Murat et sa vache Ecume, un autre savoyard a reçu le 1er prix du concours national des Prairies fleuries, dans la catégorie “pâture de montagne”, au Salon de l’Agriculture à Paris…

Thibaud Mongellaz, un savoyard primé au Salon de l’Agriculture

 – Photos – © N. Streib –

Thibaud Mongellaz

Thibaud Mongellaz

Thibaud Mongellaz, éleveur à Puygros, a reçu le 1er prix du concours national des Prairies fleuries, dans la catégorie “pâture de montagne”. La parcelle primée est une pelouse sèche située sur la commune de Puygros destinée à la pâture des veaux. Cette pelouse d’apparence peu productive est utilisée pour répondre à une phase clé de la croissance des génisses (moins de un an) qui conditionne leur future carrière laitière.

Le Parc naturel régional du Massif des Bauges a organisé en juin dernier la 8ème édition du concours prairies fleuries sur le Plateau de la Leysse et la Combe de Savoie. Un jury d’experts (Chambre d’agriculture, Conservatoire botanique alpin, Rucher des Allobroges, Museum d’histoire naturelle) s’est réuni et a évalué la qualité agri-écologique d’une dizaine de pelouses.

Prairie primée de Thibaud Mongellaz

Prairie primée de Thibaud Mongellaz

La parcelle de Thibaud a fait l’unanimité auprès du jury local, pour sa qualité floristique (plus de 30 espèces), apicole (nombreuses espèces mellifères), alimentaire (espèces diversifiées et appétentes), écologique (abris pour la faune et espèces floristiques de lisières) et paysagère (parcelle connectée à un réseau plus large de prairies et pelouses). Les pratiques de Thibaud permettent de maintenir cette pelouse dans un très bon état écologique tout en répondant à ses objectifs de production au sein de son exploitation (autonomie fourragère, valorisation des prairies naturelles…). C’est donc cet équilibre agro-écologique qui a été récompensé ce 25 février 2015.

46 éleveurs qui exploitent des parcelles en prairies naturelles étaient en lice pour la finale du Concours général agricole des prairies fleuries ! Ils étaient candidats à l’obtention de prix du meilleur équilibre agri-écologique pour ces parcelles, dans 6 catégories : “fauche en plaine”, “fauche en montagne ou haute montagne”, “fauche en zone humide”, “pâturage et fauche”, “pâturage en montagne” et “pâturage en plaine”. Ces éleveurs sont les lauréats des sélections locales : au printemps dernier, les jurys locaux, composés d’experts agronomes, écologues et apicoles ont parcouru plus de 350 parcelles situées sur 43 territoires participants, répartis dans toute la France et même sur quatre secteurs frontaliers (Suisse, Italie, Belgique et Allemagne). Pour apprécier les qualités de chaque prairie, les jurys évaluent les propriétés agro-écologiques et la cohérence des usages agricoles des parcelles.

Thibaud Mongellaz et les primés au Salon de l’Agriculture

Thibaud Mongellaz et les primés au Salon de l’Agriculture

Le concours des prairies fleuries a été créé en 2010 et a rejoint le Concours général agricole en 2014, aux côtés des trois autres concours : “animaux”, “produits” et “jugement par les jeunes professionnels”. Le concours a réuni, depuis sa création, près de 1.500 éleveurs.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *