Auto & Trafic

Transports : Keolis nouvel exploitant pour le Stac

par

Le réseau de transport public urbain de Grand Chambéry l’agglomération fait actuellement l’objet d’une Délégation de Service Public (DSP)…

Transports : Keolis nouvel exploitant pour le Stac

 

Image d’illustration – © Sergio Palumbo – 123 Savoie

Le réseau de transport public urbain de Grand Chambéry l’agglomération fait actuellement l’objet d’une Délégation de Service Public (DSP). Cette DSP sera renouvelée au 1er janvier 2019. Un appel à candidature a donc été lancé suite au vote du conseil communautaire du 7 septembre 2017, et trois exploitants, Transdev, Keolis et RATP Dev se sont positionnés et ont répondu au cahier des charges présenté par l’agglomération.

Dès le début, l’agglomération a souhaité responsabiliser le futur délégataire en passant d’une régie intéressée où le risque était supporté par l’agglomération, et donc les contribuables, à un risque porté par le délégataire afin qu’il puisse proposer un réseau et des offres en adéquation avec les attentes des usagers. En plus de cette volonté forte et inédite, trois critères ont été édictés pour cette consultation :
– Un critère financier, important pour l’agglomération, afin d’optimiser les niveaux de charges d’exploitation et d’améliorer le taux de couverture des charges par les recettes,
– Un critère relatif à la productivité de l’exploitation et à la dynamique commerciale, essentiel pour que les usagers soient véritablement au centre des services proposés, avec l’objectif de fidéliser les usagers actuels, d’attirer un nouveau public, et d’améliorer l’efficacité du service délégué,
– Un critère relatif à la responsabilité sociétale et au développement durable, propre à la politique appliquée par l’opérateur, afin que soit proposé un service s’insérant dans une démarche de préservation de l’environnement et de développement durable.

Image d’illustration – © Sergio Palumbo – 123 Savoie

Les trois dossiers déposés ont fait l’objet d’une analyse poussée par la commission de délégation de service public ainsi que par un jury constitué de sept élus, accompagnés du concours d’une Assistance à Maitrise d’Ouvrage (AMO) réunissant experts financier, d’exploitation et juridique. Cet accompagnement a été particulièrement important pour que le jury d’élus puisse aborder pleinement tous les aspects des dossiers présentés. À la suite du dépôt des dossiers, deux séances de négociations se sont tenues avec chaque candidat du 3 au 5 avril, et du 23 au 25 avril. Les trois candidats ont été invités à remettre une offre définitive le 22 mai 2018. L’offre formulée par Keolis a été jugée à l’unanimité comme étant la plus ambitieuse par le jury de sélection, tant en terme d’amélioration du service rendu aux usagers qu’au regard de la responsabilisation importante de l’exploitant.

Image d’illustration – © Sergio Palumbo – 123 Savoie

En effet, Keolis est le seul candidat à avoir proposé des évolutions sur la globalité du réseau, avec des changements majeurs qui seront appliqués à compter de la rentrée 2019 :
– L’instauration des services de soirée, jusqu’à 0h30, assurés les jeudis, vendredis et samedis sur les lignes chrono A, B et C pour répondre aux attentes fortes de différents publics,
– Un renforcement du nombre de bus circulant le dimanche matin sur les lignes chrono pour permettre aux usagers de rejoindre les marchés et les principaux points d’affluences (centre-ville, cimetières, parcs, etc.),
– Une meilleure desserte du parc d’activités de Bissy, plus grand bassin d’emploi de l’agglomération, grâce à la création d’un nouveau service “Flexo”. Le principe ? Les usagers pourront demander au chauffeur de desservir, à la demande, trois arrêts créés spécifiquement en plein cœur de la zone. Cette évolution fait suite à de nombreuses demandes émanant des entreprises locales, pour certaines éloignées des arrêts de bus, mais également des employés,
– Un service similaire sera proposé les dimanches soir via la gare pour s’adapter aux horaires des trains : les lignes Chrono permettent de couvrir les correspondances TER jusqu’à 20h00. Au-delà de cet horaire, Keolis positionnera 3 véhicules à la gare de Chambéry en correspondance avec les TER.
– Trois bus disponibles en continu pourront être rajoutés en circulation pour parer aux périodes de forte affluence, comme c’est par exemple le cas actuellement les matins sur la ligne A fréquentée par les étudiants. Il s’agit de s’adapter à la circulation et à la fréquentation en instantané à travers la mise en place d’un fonctionnement en cadencement souple,
– Pour s’adapter aux demandes des salariés de l’hôpital, premier employeur du bassin de vie avec plus de 4500 agents, l’amplitude horaire des lignes chrono passant à proximité du site sera adaptée en fonction des heures de prise de service des agents,
– Une mutualisation de la plateforme de transports à la demande et de Citalis pour mieux répondre aux demandes des usagers,
– Un fort renforcement des lignes secondaires, détaillé par la suite.

En 2019, le réseau Stac va fêter ses 40 ans.

Durablement entré dans les habitudes des citoyens de l’agglomération, le réseau a connu une seconde jeunesse grâce aux changements effectués en août 2016, à travers le projet “territoire mobile”. En témoigne la hausse de fréquentation de plus de 3% sur une année alors qu’une stagnation de la fréquentation depuis de trop nombreuses années était observée.

À travers cette nouvelle Délégation de Service Public, l’agglomération souhaite parachever l’important travail mené depuis 2014 en ce qui concerne la dynamisation du réseau de bus. Grâce aux évolutions proposées par Keolis, le réseau Stac proposera une offre plus ambitieuse et emprunte de modernité et permettra aux usagers, de plus en plus nombreux, d’utiliser un service toujours plus étoffé et adapté aux demandes de chacun.

 

 


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.