Auto & Trafic

Transports : La ligne Saint-Gervais – Vallorcine, sauvée ?

par

Vendredi 15 juin dernier, les élus de la Région Auvergne-Rhône-Alpes ont voté lors de la commission permanente une subvention de 23 millions d’€ pour sauver la ligne Saint-Gervais – Vallorcine…

Transports : La ligne Saint-Gervais – Vallorcine, sauvée ?

 

Image d’illustration

La ligne Saint-Gervais – Vallorcine est en service depuis 1901 et transporte environ 700.000 voyageurs par an, avec une très grande variabilité : de 500 personnes par jour en période creuse jusqu’à 10.000 en période estivale et 2.500 en saison de sports d’hiver. La clientèle est très diversifiée, depuis les voyageurs internationaux en correspondance des TGV jusqu’aux transports de proximité, scolaires notamment. C’est en même temps une ligne touristique et un service public.

Depuis plus de 2 ans la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’est engagée à payer 14 millions d’€ et a demandé à l’État, dont c’est la compétence, de combler le reste afin de sauver cette “petite ligne” indispensable dans cette zone frappée chaque année par de forts épisodes de pollution. Face à l’inaction de l’État, Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, sa Vice-présidente aux transports, Martine Guibert, son Vice-président en charge de l’Environnement, Éric Fournier et de Martial Saddier élu du territoire, a décidé de prendre en charge la totalité de la rénovation de la ligne Saint-Gervais – Vallorcine. “Il y a plus d’un an le Président de la République et le gouvernement annonçaient des mesures pour la qualité de l’air dans nos vallées alpines, mais depuis plus rien ! Aujourd’hui seule la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’engage et respecte la parole donnée. En sauvant la ligne Saint-Gervais – Vallorcine la Région permet aux habitants comme aux touristes de ne pas prendre leur voiture et ainsi réduire la pollution dans nos vallées alpines“, explique Éric Fournier, Vice-Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Grâce à nos économies de fonctionnement et notamment à celles réaliser avec notre nouvelle convention SNCF, nous avons aujourd’hui les moyens de sauver nos “petites lignes” pourtant vitales à nos territoires ruraux. Passés les effets d’annonce, nos habitants attendent des actes !” ajoute Laurent Wauquiez.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.