Gastronomie
Les deux cabines du téléphérique Vanoise Express - © AndyParant

Un dîner gastronomique à 380 m du sol

par

36 invités embarqueront dans les deux cabines du téléphérique Vanoise Express qui stationneront à 1 km des gares juste au milieu de la vallée du Ponthurin, à 380 mètres du sol, pour un dîner insolite…

Un dîner gastronomique à 380 m du sol

 

Les deux cabines du téléphérique Vanoise Express - © AndyParant

Les deux cabines du téléphérique Vanoise Express – © AndyParant

Le jeudi 12 février 2015 à 20h, le domaine skiable Paradiski et le chef Stéphane Froidevaux accueilleront 36 convives pour un dîner gastronomique unique au monde, suspendus dans le ciel à 380 mètres de hauteur dans le téléphérique Vanoise Express avec pour décor les sommets enneigés des Alpes françaises.

Stéphane Froidevaux - © Stéphane Herbe

Stéphane Froidevaux – © Stéphane Herbe

Derrière les fourneaux, Stéphane Froidevaux, le chef cuisinier du restaurant gastronomique Le Fantin Latour à Grenoble, préparera un menu spécialement imaginé pour ce dîner exceptionnel autour du thème “La cuisine de montagne revisitée”. Les 36 invités embarqueront dans les deux cabines du téléphérique Vanoise Express à 19h30.

Chaque cabine se positionnera ensuite à 1 km des gares juste au milieu de la vallée du Ponthurin, à 380 mètres du sol, entre les stations des Arcs / Peisey-Vallandry et de la Plagne. Au dessert, les deux cabines se mettront en mouvement pour une traversée complète avant de revenir chacune dans leur gare de départ.

Le dîner débutera à 20h et les cabines resteront en stationnaire à une altitude de 1.750 mètres et à 380 mètres du sol pendant la durée de ce dîner (1h30). Les cabines du téléphérique seront décorées comme dans un restaurant et avec un style chic, glamour et élégant. Les participants de ce dîner seront des vacanciers présents sur le domaine skiable Paradiski, sélectionnés par tirage au sort. Ils ne le savent pas encore, mais le 12 février, ils seront les invités d’une expérience unique et inédite.

Stéphane Froidevaux, le chef qui raconte la montagne

Stéphane Froidevaux - © Stéphane HerbeA l’âge de cinq ans, Stéphane Froidevaux, le chef du Fantin Latour, voulait déjà être cuisinier. A 14 ans, il débute son apprentissage puis rejoint les brigades du prestigieux hôtel de Crillon à Paris auprès des chefs étoilés Christian Constant et Eric Fréchon pendant un an. Il quitte Paris pour les montagnes et rejoint l’équipe du chef Marc Veyrat à Annecy. La rencontre avec le grand chef cuisinier passionné de montagne et de flore alpine va bouleverser sa cuisine. Il restera neuf ans auprès de Marc Veyrat, puis il ouvre, à Serre Chevalier dont il est originaire, l’Antidote.

Amoureux des montagnes, c’est là qu’il trouve l’inspiration et qu’il élabore une cuisine d’auteur avec une véritable signature pour laquelle il reçoit une étoile Michelin en 2006. En 2007, il s’installe au cœur des Alpes à Grenoble au Fantin Latour dans le cadre exceptionnel d’un hôtel particulier avec jardin en plein centre-ville. Stéphane Froidevaux y propose une cuisine centrée sur l’émotion et le travail du goût. Elle est inspirée par la nature environnante, particulièrement les plantes de montagne qui viennent parfumer de manière inédite les plats créés par le chef, passionné de flore alpine.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *