Auto & Trafic
© GEIE

Une intelligence artificielle au Tunnel du Mont Blanc

par

Sécurité : plus de 12.000 tests et un million de points de contrôle vérifiés pour le lancement du nouveau système “d’intelligence artificielle” du Tunnel du Mont Blanc…

Une intelligence artificielle au Tunnel du Mont Blanc

 

© GEIE

© GEIE

Le Tunnel du Mont Blanc, dont Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc (ATMB) est concessionnaire avec son homologue la SITMB, est aujourd’hui une référence mondiale en matière de sécurité. Au cœur du dispositif, la gestion technique centralisée, véritable intelligence artificielle du Tunnel, analyse 35.000 données liées à la sécurité.

Son objectif : détecter toute situation anormale et activer automatiquement les équipements adaptés. Le nouveau système de pilotage intègrera les toutes dernières technologies, notamment en matière de traitement des données et d’outils de simulation pour la formation des équipes. Le déploiement de ce système nécessitera la réalisation de plus de 12 000 tests sur un an. Au total, plus d’un million de points de contrôle seront testés par les équipes du GEIE-TMB du Mont Blanc. Les prochains tests se dérouleront la nuit du 14 décembre 2015.

La gestion technique centralisée, “l’intelligence artificielle” du Tunnel du Mont Blanc

© GEIE

© GEIE

Au Tunnel du Mont Blanc, 22 opérateurs se relaient 24h/24 et 7j/7 au poste de contrôle et de commande, la tour de contrôle de l’ouvrage. Leur mission : assurer la surveillance de la circulation et le pilotage des équipements de sécurité. Pour cela, ils disposent de la gestion technique centralisée, un système qui analyse en permanence 35.000 données, issues des 157 caméras et des milliers de capteurs qui équipent le tunnel (3.680 capteurs laser pour le seul contrôle de la température par exemple). Ce dispositif détecte automatiquement toute situation anormale et permet aux opérateurs du tunnel de commander en quelques secondes l’ensemble des équipements de l’ouvrage : abaissement des barrières, déclenchement des ventilateurs, affichage de la signalisation etc.

“Au total, plus d’un million de points de contrôle seront vérifiés, à raison de plus de 1.000 par mois… “

Plus de 1.000 tests par mois pendant un an pour préparer la mise en service

En 2012, les équipes du tunnel ont entamé la refonte de cet outil avec la volonté d’innover et de le rendre encore plus performant. Ainsi, 4 millions d’€ ont été investis par ATMB et SITMB. Après une conception et des tests en usine, l’automne 2015 marque le début des tests d’intégration sur site. Ce nouveau dispositif a nécessité l’installation de 10 nouveaux serveurs informatiques aux postes de contrôle et de commande, situés aux deux entrées du Tunnel du Mont Blanc. “La gestion technique centralisée est le cerveau du système de sécurité au Tunnel du Mont Blanc. Après de nombreux tests en usine, son installation sur site est une étape clé. Nous avons programmé à ce stade un an de tests sur site. Notre priorité est la sécurité”, précise Cédric Petitcolin, chef de projet au sein du département technique et informatique du GEIE du Tunnel du Mont Blanc. Aussi, depuis novembre, les équipes du GEIE éprouvent le nouveau système à travers une série de tests, à raison de plus de 1.000 par mois.

Au total, plus d’un million de points de contrôle seront vérifiés. Si beaucoup d’entre eux peuvent être réalisés de façon automatisée, comme par exemple les remontées de capteurs de température, les équipes du GEIE-TMB ont programmé plus de 12.000 tests manuels. Certains pourront se dérouler sous circulation, comme par exemple le bon enregistrement des données. En revanche, “les tests mettant en scène le déclenchement d’équipements comme le dispositif de mise en protection des usagers ou de lutte contre l’incendie nécessitent la fermeture totale de l’ouvrage”, ajoute Cédric Petitcolin. À l’heure actuelle, 25 nuits de fermeture sont programmées d’ici novembre 2016. Les prochains tests se dérouleront la nuit du 14 décembre 2015.

De nouvelles fonctionnalités pour l’entraînement des équipes et le traitement des données

Le nouveau système de pilotage informatisé du tunnel intègre :
– une interface entièrement reconçue pour faciliter le travail quotidien des opérateurs et optimiser encore le pilotage des équipements de sécurité
– une fréquence d’enregistrement des données plus importante. En effet, les 35 000 données seront désormais enregistrées toutes les minutes pour pouvoir les réutiliser dans un délai très court, notamment à des fins de formation des équipes.

Ce système innove également avec deux fonctionnalités importantes pour la formation :
– Un simulateur qui permettra aux 22 opérateurs du poste de contrôle de s’entraîner durant un an, afin d’être prêts à utiliser cet outil dès qu’il sera opérationnel. Chaque opérateur suivra ainsi un protocole de formation de 40h, et s’entraînera aussi sur des scenarii complémentaires de son choix.
– L’autre fonctionnalité porte sur un outil innovant de “re-jeu” : grâce à un tableau de bord qui met en action et en images les données enregistrées lors d’un événement, par exemple la panne d’un véhicule, l’opérateur peut “re-jouer” une intervention sur la base d’une situation réelle. Un véritable atout pour une formation plus pointue et un partage d’expérience entre les différents acteurs de la sécurité.

Au-delà des opérateurs, ce nouvel outil concerne de nombreux métiers : pompiers présents dans le tunnel 24h/24, équipiers sécurité et trafic, etc. Au total, 137 personnes recevront une formation qualifiée dans le cadre de la mise en place de la nouvelle gestion technique centralisée


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 1 commentaire

Avatar de l'utilisateur Une intelligence artificielle au Tunnel du Mont...
[…] Le Tunnel du Mont Blanc est aujourd’hui une référence mondiale en matière de sécurité. Au cœur du dispositif, la gestion technique centralisée, véritable intelligence artificielle du Tunnel, analyse 35.000 données liées à la sécurité. Plus de 12.000 tests et un million de points de contrôle ont été vérifiés pour le lancement du système "d’intelligence artificielle" du Tunnel du Mont Blanc…  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *