.
.
  • .
    Châteaux et cités médiévales :
    St-Pierre-d'Albigny :
    + Châteaux et cités médiévales
    St-Pierre-d'Albigny
    .
    • Sergio Palumbo | dernière mise à jour : 05/03/2005
    .
    Du Charme à St Pierre d'Albigny
    André Armand et Marilyne Falquet
    Mise en ligne :
    Sergio Palumbo
    pour 123 Savoie

    Reproduction interdite sans l'autorisation des auteurs.
    Sauf pour usage privé
    Chateau des Allues : Entrée principale
    Entrée principale
    Didier Lehostis et Stéphane  Vandeville
    Devant le médaillon, Didier Lehostis et Stéphane Vandeville
    Ancienne façade de pharmacie
    Ancienne façade de pharmacie composée de salière, moutardier et poivrière
    Mme Germaine Peyronnier
    Madame Germaine Peyronnier, jardinière du potager
    Chateau des Allues : Tableau d'une scène de chasse
    Tableau d'une scène de chasse . avec un détail insolite. Le cheval contemple le chien en céramique posé sur la commode
    Chateau des Allues
    Vue d'ensemble d'une aile du château
    Chateau des Allues
    Petite tourelle du château
    Chateau des Allues : Un fabricant de machines
    Un fabricant de machines et ses outils pour l'extraction du minerai dans les Bauges et dans la vallée des Hurtières
    Mme Germaine Peyronnier et Didier Lehostis
    Madame Germaine Peyronnier, jardinière du potager et Didier Lehostis
    Chateau des Allues
    Le moulin avec ses contreforts dans un cadre champêtre

    "

    Dans le paysage de la Savoie, des plaines aux vallons en passant par les vertigineux sommets, s'accrochent entre tradition et modernité des habitations pleines de charmes et de mystères" !... Au cours des siècles, ces éléments architecturaux pérennisent l'histoire de notre civilisation alpine. Il est bien difficile d'établir la démarcation entre le petit et le grand patrimoine ! Chaque concitoyen n'a pas forcément pour lui, l'acquis ou la dynamique d'un lignage où d'une dynastie. Avec humilité, notre curiosité intellectuelle se donne le droit, à juste titre, d'appréhender au grès de nos pérégrinations, l'histoire d'un habitat, de son environnement immédiat, de ses locataires ou de ses propriétaires.
    "Propriété du marquis de Lescheraine, Président du tribunal de Chambéry, c'était déjà au 16ème siècle, une maison de villégiature, pour tenir salon, où l'on vivait bien". Le château des Allues, situé dans le bourg de St-Pierre-d'Albigny, au hameau du même nom, est une imposante demeure, au toit en batière à 4 pans, implantée dans un merveilleux parc arboretum d'une grande diversité : hêtre pourpre, érable, sycomore, épicéa. La vue panoramique s'ouvre par delà le parc naturel régional du Massif des Bauges sur la crête de la Dent de l'Arclusaz et la chaîne montagneuse de Belledonne. La luminosité rasante de l'automne effleure avec douceur sur la Combe de Savoie, le damier des peupliers et des champs de maïs.

    "Redonner une âme à la maison telle qu'elle était" ! C'est le rêve réalisé par Didier Lelhostis et Stéphane Vandeville depuis début mai 2004, par l'ouverture du Château des Allues, en maison d'hôtes. De nombreux travaux ont permis, avec goût, d'aménager le hall d'accueil avec un décor typiquement savoyard. "Il y a entre autre un personnage, fabricant de machines et ses outils, sachant qu'au Col du Frêne, on traitait le minerai. L'acier était descendu dans le village des Allues, qui vivait de l'artisanat, mais aussi en Maurienne avec les mines des Hurtières". Plus loin se répartissent : cuisine, salle à manger, salon, chambres avec un certain raffinement dans le choix du mobilier, des tableaux, de l'éclairage. "Ici, ce lieu s'exprime de lui même, les hôtes s'en imprègnent progressivement".

    Dans cette aventure, la complémentarité et le talent de nos deux châtelains, Didier et Stéphane, n'a rien d'une légende dorée : " c'est un véritable marathon, il a fallu monter des dossiers, convaincre des banquiers, trouver des partenaires ". Ce beau sauvetage du patrimoine est certainement un coup de foudre par rapport au cadre environnemental, le désir d'apporter aux hôtes privilégiés, du dépaysement, du bien-être".

    Retour aux sources....

    Passionné d'histoire locale, Didier Lelhostis explique les origines de la puissante famille de Lescheraine. Un Jean de Lescheraine, venu des Bauges, s'établit dès 1419, à St-Pierre-d'Albigny. Comme bon nombre d'habitants de ce village, il cultivait la terre et possédait des vignes et celliers. En 1557, Edouard est Seigneur des Allues et de la Compote. Certains de leurs descendants, reposent en grand nombre dans le couvent des Augustins de St-Pierre-d'Albigny. D'après le livre "L'histoire des communes", Urbain de Lescheraine restaure le premier hôpital par acte du 4 mars 1576. Félix Marie Antoine épouse en 1789 Marie Félicité Elisabeth de Manuel de Locatel. Il sera syndic plusieurs fois et s'intéressera à des activités industrielles. Décédé sans enfants, il passe le titre à Camille du Noyer, son neveu. En 1864, une demoiselle Marguerite du Noyer épouse César de la Barge de Certeau. D'après l'Armorial et Nobiliaire de Savoie, de Foras, la famille Favier du Noyer de Lescheraines a eu pour source très honorable de sa noblesse, l'exercice de la magistrature dans notre souveraine compagnie du Sénat de Savoie.

    Dans un livre intitulé "Ces dames des Allues", de Jean-Pierre Veyrat (Editions Cabédita), madame de Lescheraines, recevait la marquise de Menjoux, propriétaire du château, devenu par la suite le monastère de la Visitation. "L'histoire est aussi paradoxale puisque quelques kilomètres plus loin, le prieuré Saint-Philippe de St-Jean-de-la-Porte est devenu château" ! Les dames des Allues auront pour amie, Hortense Mancini, nièce de Mazarin, qui sera l'invitée de Madame du Noyer. Le 30 novembre 1674, la duchesse de Mancini, tenait sur les fonds baptismaux le septième enfant de Jean François et Louise de Lescheraines. Elle fait sensation en tuant oies et canards au fusil, en chassant le cerf et les pigeons de Saint-Philippe, et autres excentricités !

    Avec un généreux sourire, Didier affirme "madame de Lescheraine et la Marquise de Menjoux se retrouvaient dans le salon du château des Allues en été ". Dans son livre "la Combe de Savoie autrefois", l'historien Maurice Messiez, cite que "le marquis de Lescheraines n'a jamais quitté son château, grande maison austère. Il y a dans l'architecture quelque chose de monastique, un certain style chartreux dans cette demeure des anciens seigneurs des Bauges, dont la noblesse remonte au 13ème siècle".

    D'origine parisienne, Didier est né à la maternité "La cité des Fleurs" dans le I7ème arrondissement. En 1958, il vient en vacances au camping d'Aiguebelette. Il renforce ses attaches savoyardes par son incorporation dans les chasseurs alpins du 13ème B.C.A. à Chambéry. Il rentre dans la vie active et monte une petite entreprise de maroquinerie "La Marthe". En 1980, pour favoriser l'expansion de son entreprise, il rachète l'usine de chaussures Bally, à Chambéry, et emploie 200 personnes. Il la revend et achète le château de Candie, ancienne maison-forte à Chambéry. Cette maison, du 14ème siècle, bâtie sur les ruines d'un ancien édifice de Templiers, devient un château hôtel de France avec chambres de luxe, grande table aux saveurs du terroir, orchestrée par Boris Campanella, un jeune chef savoyard, vainqueur du concours national "Chef espoir 2003". Didier dirige avec compétence cette entreprise hôtelière de 30 personnes.

    "Pour notre châtelain, le choix du château des Allues est encore une histoire" ! Par hasard, le chemin de Stéphane Vandeville croise celui de Didier. Né en 1962, originaire de Lille, Stéphane avec sa formation de gestion hôtelière faite au lycée du Touquet, parcourt le monde sur des bateaux, pour des croisières entre New York et les Bahamas. Il travaille pour différentes compagnies aériennes et rencontre Didier qui travaille dans la maroquinerie. Il lui parle de l'avenir de sa société au Japon, et cherche à développer ses collections. Stéphane arrête son travail à Air France,et s'occupe des relations occidentales et rejoint Didier à l'usine Bally. Au moment où Didier vend son entreprise à Chambéry, Stéphane est employé dans différentes entreprises, de prêt à porter de luxe, accessoires, parfums, en autre en Italie, à Paris... Il revient, malgré tout, souvent en Savoie, au Château de Candie. Didier lui confie la partie commerciale, organisation des prestations, des repas familiaux, l'accueil des clients, les relations avec le personnel, les mariages et séminaires... Il y a deux ans Stéphane a envie de poser ses valises ! il cherche à recadrer sa vie dans un contexte authentique, "j'ai quatre cent mille francs, je cherche une grange à rénover !"

    Une authentique restauration :
    le Château des Allues.

    Notre châtelain, Didier, apprend que le château des Allues à St-Pierre-d'Albigny est à vendre. "Petit détail, le propriétaire, Monsieur de Certaux de la Barge, ne veut pas séparer l'ensemble" ! Le domaine est impressionnant, granges, potager, chapelle, bâtiments annexes. Le challenge est lancé et l'avenir du château est entre les mains de ces deux amis qui s'investissent avec professionnalisme pour la qualité de l'accueil et le confort des pensionnaires de toutes nationalités. Avec fierté, nos deux restaurateurs résument quelques aménagements. "Grâce à un ami architecte, on a retrouvé un plafond à la française". Dans le hall, un tableau représente une scène de chasse avec un cheval qui donne l'impression de regarder un chien en céramique qui n'est pas peint mais posé sur le devant de la commode ! Dans la lingerie se trouvait un étendage suspendu au plafond. La hôte de la cuisinière est un ancien autel d'église inversé. Une des cuisines est devenue une très belle chambre avec le tableau d'une grand mère au regard attendrissant ! Le placard central a été divisé en trois parties. Toutefois le lieu de rencontre est le juste milieu ! Chaque chambre porte le nom de plantes aromatiques.

    Chaque salle de bains dans sa décoration originale est un heureux compromis entre des objets modernes et anciens. Pour Didier, le château des Allues n'est pas un hôtel, mais le prolongement du château de Candie ! Nos châtelains sont à la fois ambassadeurs et avocats de la Savoie, puisqu'ils proposent à la fois l'histoire de la commune et des circuits touristiques sur la région.

    Au château des Allues, symbole de l'harmonie retrouvée, il n'y a pas de distances quelque soit le milieu social des convives ! Un autre personnage rayonne par sa gentillesse, sa discrétion et efficacité, Germaine Peyronnier. Cette femme cultive et entretient avec passion le potager du château et même un bel arbre généalogique comme du temps des anciens propriétaires ! Ici, pour les châtelains et les pensionnaires, la vie est belle, "il suffit simplement de s'extasier devant un bouton d'or" !...

    NB : Un merci particulier au père Jean Prieur et Monsieur Maurice Messiez pour la documentation fournie en complément de la partie historique.

    Le Château de Candie



    Ouvert depuis 10 ans, le Château de Candie et son jeune chef, Boris Campanella, tout juste 28 ans, se voient récompensés par 1 étoile dans l'édition 2005 du Guide Michelin.

    Parcours

    2005 : Obtention d'une Etoile au Guide Michelin
    2004 : Participation à " Fou/Food France ", au Plaza Athénée, organisé par Alain Ducasse
    2003 : 1er Prix du Concours National " Meilleur Chef Espoir 2003 " réservé aux Chefs de moins de 30 ans
    mai 2002 : Château de Candie (Chambéry le Vieux) Chef de Cuisine
    2000/2002 : Troisgros*** (Roanne) Second de Cuisine
    2000 : Jacob â€" Le Bâteau Ivre** (Le Bourget du Lac) Chef de Partie
    2000 : Rochedy Michel ** Chef de Partie
    1998/2000 : Lameloise *** (Chagny) Chef de Partie tournant
    1996/1998 : Chabran Michel ** (Pont de l'Isère) 1er commis de cuisine
    1995/1996 : Martinez ** - Christian WILLER (Cannes) 2e commis de cuisine

    .
    Châteaux et cités médiévales :
    St-Pierre-d'Albigny :

  • .
    Sanctuaire de la Vierge Noire Sanctuaire de la Vierge Noire

    Le texte le plus ancien où il est fait mention de Myans, c'est le Cartulaire de St Hugues, évêque de Grenoble, au XIIème siècle. Il semblerait qu'avant cette période, s'y trouvait successivement un temple romain...

    .
    .
  • .
    Conflans Conflans

    Le vieux village de Conflans a conservé intacts ses maisons anciennes, son enceinte, son château restauré du XVIe siècle et sa silhouette caractéristique de vieille cité médiévale. De la terrasse de la grande roche, jolie vue sur le confluent de l'Arly et de l'Isère.

    .
    .
  • .
    Albertville Albertville

    Albertville, ville organisatrice des Jeux Olympiques d'hiver de 1992, se situe à l'entrée du Val d'Arly, du Beaufortain, de la Tarentaise, du Massif des Bauges et à proximité de l'entrée de la Maurienne...

    .
    .
  • .
    Le trésor de la Nore Le trésor de la Nore

    1892. Julien, héritier provençal ruiné, rêve de trouver le fabuleux trésor des Burgondes et des Nibelungen. Sa quête le mènera de Brignoles en Savoie, à Albertville. Un roman tiré de faits réels qui fait vivre les destins hors du commun de femmes et d'hommes, qui nous plonge dans l'Albertville de la fin du XIXème siècle......

    .
    .
  • .
    Chartreuse d'Arvillard Chartreuse d'Arvillard

    Après une gouvernance chrétienne, l'ancienne chartreuse d'Arvillard héberge depuis 1980 l'institut Karma Ling. Ce centre d'étude et de méditation bouddhiste a accueilli des milliers de séjournants en 13 années...

    .
    .

  • .
    Fort de Montmélian Fort de Montmélian

    Dominant la ville de Montmélian, le fort veillait sur la frontière savoyarde face au Dauphiné. Du Moyen-Âge à l'époque moderne, il subit de nombreux sièges. S'il ne subsiste que quelques vestiges, la qualité du site permet de comprendre ce lieu stratégique pour l'ancien État de Savoie.

    .
    .
  • .
    Armoiries d'Albertville Armoiries d'Albertville

    Les armoiries de Conflans sont celles de Savoie avec un signe distinctif. Pour Chambéry, on ajouta une étoile ; ici une tour. Cela rappelle que Conflans, pendant plusieurs siècles, fut une châtellenie de la Maison de Savoie

    .
    .
  • .
    Montmélian Montmélian

    Située au carrefour de trois vallées différentes : La Cluse de Chambéry, La Combe de Savoie, La Vallée du Grésivaudan, la ville de Montmélian fut l'ancienne Capitale militaire des Etats de Savoie......

    .
    .
  • .
    Caveau des Augustins Caveau des Augustins

    Le caveau des Augustins, blotti sous la mairie de St-Pierre-d'Albigny témoigne de quatre siècles au cours...

    .
    .
  • .
    Histoires d'un soir Histoires d'un soir

    Mardi 8 juillet 2014 aura lieu la première représentation d’Histoires d’un soir 2014. Ce rendez-vous attendu des Albertvillois s’inscrit cette année dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre.......

    .
    .
  • .
    Le Chartreuse Family Défi Le Chartreuse Family Défi

    La 2ème édition du Chartreuse Family Défi se déroulera le samedi 24 mai 2014 au village de St-André sur les communes des Marches et de Chapareillan, au cœur des vignobles du Parc Naturel Régional de Chartreuse.......

    .
    .

  • Notre-Dame des champs et des vignes

    Notre-Dame des champs et des vignes se situe sur la Commune de Chignin, au lieu-dit St-Anthelme. La statue a été érigée en 1897 pour lutter contre les ravages du phylloxéra.......

    .
    .
  • Lo storico destino di Conflans

    'Lo destino di una città s'inscriva in una logica giografia, che impone l'impianto del suo luogo. L'intervento umano modifica tristamente le cause naturale !...'. La storia di Albertville-Conflans, ci interpella con i suoi avvenimenti a colpi di magia...

    .
    .
  • Le armi di Albertville

    Cercando bene negli archivi comunali, dipartimentali, molti comuni in Francia, non senza un legittimo orgoglio, ribadiscono l'interesso di avere le loro armi.... Nella posta ufficiale, nei cartoni di inviti, alle inaugurazioni, eventi specifici nella vita della città, le armi ornano e segnano l'entità territoriale !.....

    .
    .
  • Un cas de réforme à couper le souffle !

    Le journal Alp'Horizon a voulu vous raconter une véritable histoire qui s'est déroulée en 1835, lorsque Isidore, jeune résident de Conflans, demanda sa réforme du service militaire pour... mauvaise haleine.

    .
    .


.
.