.
.
  • Maurienne Vanoise St-Georges-des-Hurtières
    .
    Musées et Monuments :
    St-Georges-des-Hurtières :
    + Musées et Monuments
    St-Georges-des-Hurtières
    .
    • Sergio Palumbo | dernière mise à jour : 03/09/2007
    .
    S
    ite minier de St-Georges-des-Hurtières
    Sergio Palumbo pour 123 Savoie
    Site minier : Le Grand Filon
    Lors de l'inauguration par Alain Bouvier, Maire de la commune de St-Georges-d'Hurtières
    Site minier : Le Grand Filon
    Site minier : Le Grand Filon
    Infos pratiques

    Ouverture : Mi-mars à fin juin et Septembre à mi-novembre : Dimanches et jours fériés de 14h à 18h

    Vacances scolaires de Pâques et Toussaint : Tous les jours sauf le samedi de 14h à 18h

    Juillet et août : Tous les jours de 10h à 19h

    Fermeture annuelle : Décembre, janvier, février

    Pour les groupes : Tous les jours de mars à novembre sur réservation

    Le Grand Filon est accessible aux personnes à mobilité réduite.

    Rens. :
    04.79.36.11.05
    [Fax] 04.79.36.32.69


    Par autoroute de Maurienne A 43
    En venant de Chambéry, Grenoble, Albertville :
    Sortie Aiguebelle n°24, suivre St-Georges-des-Hurtières et le Grand Filon
    En venant de St-Jean-de-Maurienne :
    Sortie Epierre n°25, suivre Massif des Hurtières puis St-Georges-des-Hurtières et le Grand Filon

    Buvette / Salle hors sac

    Boutique
    Site minier : Le Grand Filon
    Situé à l'entrée de la vallée de la Maurienne, et plus précisément à St-Georges-des-Hurtières, à 900 mètres d'altitude, le "Grand Filon " fait partie intégrante de la chaîne de Belledonne. L'originalité géologique du filon, les richesses archéologiques, historiques et minières, témoins de 700 ans d'exploitation des minerais de fer, de cuivre et d'argent dans les Hurtières, sont aujourd'hui mis en valeur au travers d'une muséographie de haute technologie et la visite de vestiges miniers.
    Un temps qui remonte, selon certains historiens, à l'époque romaine. Et selon la légende, Durandal, l'épée que Charlemagne remit à Roland, fut forgée avec le fer des Hurtières. En 1289, le comte Amédée V accorda contre une redevance, le droit de chercher le minerai et Hugolin Berrichi fut le premier exploitant. En 1606, la marquis de la Chambre céda les droits de la mine à la Famille Castagneri pour leurs fonderies puis en 1802 le maître de forge Grange, de Randens, achète les fosses qui étaient exploitées par la société Villat. En 1875, la famille Grange est reconnue propriétaire des mines et loue la concession à la société Schneider du Creusot jusqu'en 1896. Année pendant laquelle débute l'abandon progressif de l'exploitation jusqu'à la fermeture définitive en 1931. Le site minier des Hurtières a ouvert de nouveau ses portes, mais au public à l'automne 2000 soit soixante dix ans après l'arrêt définitif de son exploitation minière.

    Une mobilisation locale


    En 1991, le Syndicat Intercommunal pour le développement des Hurtières (SIPDH) signe un mini-contrat avec le département, afin d'améliorer le cadre de vie et l'environnement, de développer un tourisme « doux ». Une des réalisations concerne l'ouverture au public d'une galerie de mine. En 1992, une association est créée, l'Association de « l'Ecomusée du pays des Hurtières », qui se fixe pour but la mise en valeur du patrimoine des Hurtières préserver la mémoire du site, rendre hommage au travail et à la vie des mineurs. Le projet du "Grand Filon" naît ainsi d'une forte volonté des habitants du massif. En 1994, le S.I.P.D.H, regroupant les quatre communes du massif des Hurtières engage un processus mettant en jeu plusieurs administrations, des crédits européens et français importants, avec la collaboration de la Région Piémont (Italie) dans le cadre d'un programme INTERREG II pour aboutir à une valorisation, strictement encadrée sur le plan scientifique. La préparation du projet est alors confié à l'Association d'Animation du Canton de Aiguebelle (AACA), qui par convention prend en charge la mission d'appui technique pour le projet de valorisation touristique du futur site minier des Hurtières. En 1996, l'Association « l'Ecomusée du pays des Hurtières », s'entoure d'un Conseil scientifique composé de personnes, issues de différents milieux proches de la recherche universitaire et scientifique, des services de l'Etat, de la région, du Département et des collectivités locales. Finalement en novembre 2000, l'aménagement touristique du site des Hurtières est inauguré et ouvre ses portes au public sous le nom de "Grand Filon".

    Une muséographie de haute technologie et ludique



    Le "Grand Filon" a choisi d'aborder le thème de l'extraction minière et des transformations métallurgiques au moyen d'une muséographie contemporaine et ludique. Son concept novateur tant par l'utilisation de haute technologie pour sa muséographie que par sa conception architecturale séduit le grand public, adultes et enfants, ainsi que scientifiques et enseignants Hervé Sider, muséographe, Pascal Désert et Agnès Rambeaux-Ries, architectes ont réalisé un parcours mêlant les arts de la scène et la muséographie. Le visiteur est guidé par le son et l'image dans une trilogie humaine, technique et minérale.

    Deux formules de visite sont proposées :
    L
    a visite simple
    durée : 1h30 environ
    Elle propose la visite libre du complexe muséographique et du parc métallurgique.

    Le complexe muséographique est composé de :
    3 salles interactives :
    - " Le théâtre optique " évoque l'histoire de l'exploitation des mines de fer et de cuivre des Hurtières, par des personnages en trois dimensions au sein d'un décor de bibliothèque,
    - " La Grande Fosse " reconstitue l'intérieur d'une mine et fait revivre, par l'intermédiaire d'un son et lumière, le travail harassant des mineurs,
    - " Le Grand Filon " fait découvrir les grands bouleversements géographiques de la Terre et la formation du Filon sur une passerelle en mouvement.

    Les spectacles des trois salles interactives s'enchaînent automatiquement.

    Un film " l'Aventure minière " offre un panorama des Hurtières et des galeries fermées au public
    La salle d'exposition comporte des repères géologiques, historiques, des outils et des minéraux. Cette salle d'exposition est complétée par une borne interactive, qui permettra aux visiteurs de tester leurs connaissances grâce à un quiz.

    Le parc métallurgique. En extérieur, un parc de 6000 m², adjacent au bâtiment du "Grand Filon", permet au visiteur de suivre les différentes étapes et techniques de traitement, de transport et de transformation du minerai de fer. Ainsi plusieurs points d'interprétation montrent à l'aide de maquettes, d'illustrations visuelles et sonores la transformation du minerai à objet, de la sortie de la mine à la forge.

    Le Rhomboèdre, point de vue à la fois symbolique et panoramique, représente la structure cristalline de la sidérite, minerai contenu dans le filon des Hurtières.
    L
    a visite guidée
    durée : 2h30 environ
    Et comprend en plus de la visite simple :

    La galerie St Louis : Le visiteur découvre enfin une partie des vestiges miniers du site, accompagné d'un guide, dans la galerie Saint-Louis, galerie de recherche de près de 100 mètres, située à proximité des bâtiments du " Grand Filon ". Observations géologiques, roches, plissements, fractures, minéraux, traces d'outils permettent d'évoquer l'histoire des hommes qui ont percé la Montagne.

    Le musée de l'école est une classe reconstituée de 1939.

    La chapelle baroque du 17ème, dédiée à Ste Lucie, St Bernard de Menthon et Ste Barbe.

    .
    Musées et Monuments :
    St-Georges-des-Hurtières :

  • .
    Bonneval-sur-Arc Bonneval-sur-Arc

    Situé en Haute Maurienne, à 1800 mètres d'altitude avec un domaine skiable montant à 3000 m, Bonneval-sur-Arc est le plus haut des villages de la Haute vallée de l'Arc, au pied du Col de l'Iseran......

    .
    .
  • .
    Aussois Aussois

    Station village et porte du Parc National de la Vanoise, Aussois est un authentique village savoyard qui vous invite à rencontrer les vraies richesses d'un petit coin des Alpes et qui se veut une introduction à une approche plus intime d'un village et de sa communauté......

    .
    .
  • .
    La Maison penchée La Maison penchée

    Casemate dynamitée par les troupes allemandes le 16 septembre 1944, jour de la libération de Modane, cette ruine très fréquentée attire un nombreux public du fait de la sensation de perte d'équilibre dès qu'on y pénètre.

    .
    .
  • .
    St-Jean-de-Maurienne St-Jean-de-Maurienne

    Capitale historique de la vallée, berceau de la Maison de Savoie, cathédrale (XIe-XVe), stalles gothiques (XVe), cloître gothique (XVe), crypte pré-romane, palais épiscopale.

    .
    .
  • .
    St-Sorlin-d'Arves St-Sorlin-d'Arves

    Village de caractère au coeur de la Haute Montagne, en Maurienne dans le Massif Arvan Villards et sur le Domaine des Sybelles, St-Sorlin-d’Arves est une station d’Hiver et d’Eté, au pied du Glacier de l’Etendard et du Col de la Croix de Fer, face aux Aiguilles d’Arves......

    .
    .

  • .
    St-Jean-de-Maurienne Capitale mondiale des cyclogrimpeurs® St-Jean-de-Maurienne Capitale mondiale des cyclogrimpeurs®

    La ville de St-Jean-de-Maurienne a inauguré mercredi 15 mai 2013 au soir, sa nouvelle marque "Capitale mondiale des cyclogrimpeurs®" devant un public nombreux. L’équipe cycliste FDJ, marraine de l’événement était également présente, représentée entre autres par Thibaut Pinot, 10ème au classement général du Tour de France 2012.......

    .
    .
  • .
    Le Corbier Le Corbier

    Station d'hiver et d'été au coeur du domaine des Sybelles...

    .
    .
  • .
    Aussois et ses barrages Aussois et ses barrages

    Le barrage de Plan d'Aval, commencé en 1945 et terminé en 1951, est situé sur le lit du torrent de Saint-Benoît. Edifié à l'aval d'une cuvette appelée "Plan d'Aval", il est constitué par deux barrages......

    .
    .
  • .
    Eglise d'Aussois Eglise d'Aussois

    L'église d'Aussois, vocable Notre-Dame de l'Assomption, date pour l'essentiel de 1648. C'est-à-dire qu'elle a été reconstruite dans le grand souffle de la Contre-Réforme qui a donné tant de chefs d'œuvres aux hautes vallées de Maurienne et de Tarentaise......

    .
    .
  • .
    Chapelle Notre-Dame des Neiges Chapelle Notre-Dame des Neiges

    Située à Avrieux en Haute Maurienne, la chapelle de Notre-Dame des Neiges a été érigée en 1606, par Pierre Bertrand, notaire à Avrieux. Installée à proximité de l'église, elle marquait le passage d'un couloir d'avalanches.......

    .
    .
  • .
    L'Equipe de France Dames de VTT Trial en Maurienne L'Equipe de France Dames de VTT Trial en Maurienne

    La Maurienne, le plus grand domaine cyclable du monde®, en sa qualité de Fournisseur officiel de la Fédération Française de Cyclisme, s'apprête à accueillir l'Equipe de France Dames de VTT Trial à St-François-Longchamp......

    .
    .
  • .
    Les pompiers d'Aussois Les pompiers d'Aussois

    L'histoire des pompiers d'Aussois débute le 6 mai 1860, quand le Duché de Savoie et le Comté de Nice furent rattachés à la France, Aujourd'hui encore, la compagnie des pompiers d'Aussois défile à l'occasion de dates importantes ou religieuses comme le 15 août ou encore pour les cérémonies officielles......

    .
    .
  • .
    Bella la Tarentaise, tête d'affiche du SIA 2014 Bella la Tarentaise, tête d'affiche du SIA 2014

    Bella la Tarentaise, tête d’affiche du prochain Salon International de l’Agriculture qui se tiendra à Paris en 2014, sera la chef de file d’une délégation d’acteurs du territoire Savoie Mont-Blanc, mobilisés pour l’occasion........

    .
    .

  • A découvrir :
    Maurienne

    Bienvenue en Maurienne...

    .

    Col du Mont-Cenis

    A 2083 mètres d'altitude, le col du Mont Cenis est le col le plus bas de la Maurienne. Il raccorde Lanslebourg à Suse en Italie...

    .

    St-Jean-d'Arves

    St-Jean-d'Arves est une station familiale, située au pied d'un vaste domaine skiable, qui satisfera le vacancier en quête de traditions et de tranquilité...

    .

    Cols de Maurienne

    Le vélo a trouvé sa terre d'élection en Maurienne. En effet, cette belle région de montagne compte de nombreux atouts : 9 grands cols alpins français (dont le Galibier, la Madeleine, le Glandon, la Croix de Fer...), 1.600 km de route et 56.000 m de dénivelé positif. Partez à la découverte des cols du Pays de Maurienne.........

    .

    Lac blanc de Termignon

    Pour un dimanche fraîcheur, tranquille, la balade au lac blanc est idéale. Promenade sans difficulté même avec de jeunes enfants...

    .

    Aiguebelle, Porte de la Maurienne

    Située à l’entrée de la vallée de la Maurienne, voie de communication par excellence, Aiguebelle a vu passer de nombreux et illustres visiteurs... sur la route du Piémont et de l’Italie.......

    .

    .

  • Bessans

    Situé à 1750 m d'altitude, Bessans est un village traditionnel, typique de la Haute-Maurienne, en bordure du Parc national de la Vanoise et de l'Italie. Quelque soit la saison, ce village authentique et familial....

    .
    .
  • Cascade de la Reculaz

    Au dessus de Bonneval-sur-Arc, la cascade de la Reculaz a une chute d'eau de 20 mètres environ qui tombe dans une gorge escarpée entre deux falaises...

    .
    .
  • Lac Perrin au Mont-Cenis

    Aller jusqu'au lac Mont Cenis et direction refuge du Petit Mont Cenis. Sur la route du refuge, il y a plusieurs pa...

    .
    .
  • Termignon-la-Vanoise, Sollières-Sardières et Bramans

    Les stations villages de Termignon-la-Vanoise, Sollières-Sardières et Bramans vous proposent de partir à la rencontre des sommets et des parcours sauvages de la Haute-Maurienne. Ski alpin, ski nordique, randonnées, raquettes et ambiance festive...

    .
    .
  • St-Pierre-de-Belleville

    La cloche a toujours rythmé la vie des communes et des paroisses. Elle continue, au fil des siècles, d'annoncer les évènements joyeux et douloureux. La commune de St-Pierre-de-Belleville, possède une particularité, celle d'avoir.....

    .
    .

.
.