.
.
  • St-Malo
    .
    Route du Rhum 2006 :
    + Rubrique sportive
    St-Malo
    .
    • Sergio Palumbo | dernière mise à jour : 03/11/2006
    .
    Déjà la mi-course pour le leader !
    Mise en ligne : Sergio Palumbo, 123 Savoie
    Lionel Lemonchois - (Photo ORMA-Gitana 11)
    Lionel Lemonchois - ORMA-Gitana 11
    Deux avaries ont marqué le quatrième jour de course. Une opération était en cours pour se porter au secours de Didier Levillain, dont le monocoque de classe 3 A fond contre la spondylarthrite était victime d'une voie d'eau, à 160 milles au nord du cap Finisterre. Le skipper était à bord et a indiqué que ses pompes ne parvenaient pas à étaler l'avarie. Un navire de commerce a été dérouté vers lui et un Falcon 50 de l'Aéronavale a survolé le secteur dans les minutes qui suivirent. Chez les grands multicoques, Stève Ravussin - un des prétendants à la victoire – a été contraint de se dérouter sur Horta sous voilure réduite : un choc avec un container avait arraché sa dérive et son safran principal.

    Côté compétition, la journée fut importante chez les trimarans Orma, avec un Lionel Lemonchois impérial. En état de gâce, le skipper de Gitana 11 a réalisé un empannage optimal sous les Açores et glisse toujours sur des moyennes frisant les 25 noeuds. Il s'est constitué un matelas de 110 à 160 milles d'avance sur ses quatre plus proches rivaux : Pascal Bidégorry (Banque Populaire), Michel Desjoyeaux (Géant), Yvan Bourgnon (Brossard) et Thomas Coville (Sodeb O), ce dernier étant le seul à être véritablement décalé dans le nord. Et au bout de seulement quatre jours de runs de vitesse, Gitana 11 est déjà à mi-course! Alors que les premiers poissons-volants atterrissent dans les trampolines, il se confirme clairement que le record de Laurent Bourgnon (12 jours et 8h) va être pulvérisé, peut-être dès mardi.

    Chez les grands monocoques Orma, le leadership est plus aléatoire et on assiste à un joli mano à mano entre Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec, leader hier soir) et Sill & Veolia, duel que pourrait bien arbitrer Jean Le Cam (VM Matériaux), qui a réduit de moitié son retard en 24h. Chez les Classe 40, outre le duel Vittet/Morvan, trois bateaux ont décidé de s'arrêter aux Açores pour réparer diverses avaries.

    Multicoques 60' Orma : 110 milles d'avance pour Gitana 11


    Au pointage de 16h, Lionel Lemonchois affiche une moyenne qui frise les 25 noeuds sur 4 heures. " On va vite, là je suis à 31, 32, 33 noeuds...dans deux trois jours on y verra plus clair mais rien n'est fait : en multicoques, 80 milles c'est quatre heures et il en reste 1 780 à faire, c'est énorme ". Rien n'est joué bien sûr, mais mieux vaut avoir comme Lionel Lemonchois 110 milles d'avance que l'inverse. D'autant qu'hormis encore un empannage à gérer pour enrouler l'anticyclone avant de descendre sur la Guadeloupe, " ça va être une course de vitesse ". C'est ce qu'estime Michel Desjoyeaux, 3ème à 113 milles sur. De vitesse et de rythme, dans des alizés maintenant tous proches. " On verra qui tiendra le coup ", complète le skipper de Géant. Deuxième, Pascal Bidégorry a, lui, un peu moins de 109 milles de retard sur ce même Lionel Lemonchois avec qui il gagna la Transat Jacques Vabre l'an dernier sur son Banque Populaire, et dont il demeurait hier soir le plus proche rival. Victime d'un petit souci de pilote automatique, Yvan Bourgnon (Brossard) a perdu un peu de terrain aux Açores la nuit dernière et pointe en 4ème position à 154 milles. Mais tous sont sur des route peu ou prou similaires à Gitana 11. Thomas Coville, d'une certaine manière, est le seul à être potentiellement dangereux à moyen terme d'un point de vue stratégique : à l'inverse des pré-cités, il s'est créé un décalage dans le nord qui peut être intéressant, dans l'idéal pour avoir un meilleur angle au vent à un instant T et refaire tout ou partie de ses 157 milles de retard.

    Mais c'est derrière ces cinq leaders qu'on a le plus souffert ces dernières 24 heures. Stève Ravussin, sur son Orange Project, est le premier des prétendants à la victoire à devoir s'arrêter : safran brisé après une collision avec un container. Sous voilure réduite, il fait route vers Horta aux Açores pour tenter de réparer, avec l'aide d'une équipe de... Sodeb O, présente sur place. Malheureux aussi, mais pour d'autres raisons : Franck Cammas et Alain Gautier. Après l'empannage pour se recaler sur une route ouest peu après les Açores, Groupama et Foncia ont tous deux connu les affres d'une dizaine d'heures dans des zones sans vent qui les ont cruellement pénalisés : Franck Cammas était hier soir 6ème, mais à 255 milles de Lionel Lemonchois et Alain Gautier était 7ème, mais à 322 milles du leader. " Malheureusement, j'ai peu d'espoir ", confiait le skipper de Groupama. " J'ai un peu les boules ", image celui de Foncia. A l'arrière, le dernier tiers de la flotte avec Antoine Koch (Sopra Group), Claude Thellier (Région Guadeloupe Terre de Passions), Thierry Duprey (Gitana 12) et Gilles Lamiré (Madinina) accuse au minimum 435 milles de retard.

    Monocoques Imoca


    Depuis le premier matin de course, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec) et Roland Jourdain (Sill et Veolia) se partagent la tête de la flotte des monocoques de 60 pieds. Aux commandes depuis mercredi matin, Jourdain s'est fait redoublé par Dick jeudi après-midi, à une centaine de milles des Açores, que les premiers ont atteint vers minuit. Le passage de l'archipel n'a pas réussi à certains skippers de multicoques comme Franck Cammas et Alain Gautier, coincés plusieurs heures dans des zones de vent faible. Le trio de tête des monocoques progresse toujours dans un mouchoir de poche à plus de 15-20 nœuds par 30 nœuds de vent. Seulement 22 milles séparent Jean-Pierre Dick de Jean Le Cam (VM Matériaux), en embuscade en 3ème place. Vont-ils franchir l'archipel au même endroit ? L'un des trois va-t-il larguer ses adversaires ou bien se faire décrocher ? Quatre jours auront suffi à ce trio pour avaler le premier tiers du parcours. Le rythme pourrait retomber après les Açores où la situation météo semble moins bien établie. Cela pourrait favoriser le retour des retardataires Brian Thompson (Artemis), Dominique Wavre (Temenos II) et Armel Le Cléac'h (Brit Air), classés de la 4ème à la 6ème place. Anne Liardet (Roxy), 7ème à 184 milles, déplorait des problèmes électroniques. Son pilote principal l'a lâchée et la navigatrice est partie quatre fois à l'abattée mercredi soir, perdant une bonne demi-heure à chaque sortie de route.

    Monocoques Classe 40


    La course de vitesse se poursuit chez les monocoques 40'. Les deux leaders, Dominic Vittet (Atao Audio System) et Gildas Morvan (Oyster Funds), continuent de se livrer une lutte sans merci et de mener la flotte à un rythme d'enfer dans un vent d'est toujours soutenu (20-25 noeuds) qui les pousse à vitesse grand V vers les Açores. Les bateaux surfent en permanence entre 20 et 22 noeuds depuis heir matin et Vittet affichait une moyenne de 14 noeuds sur les dernières 24 heures ! Il faut donc suivre le rythme et pour beaucoup, outre la fatigue, les petits pépins s'accumulent. Hieri, François Angoulvant (Fermiers de Loué - Sarthe), victime d'une fissure sur le pont et d'un problème de safran, Cécile Poujol (PACA Entreprendre) dont les voiles sont déchirées et Benoît Parnaudeau (Jardin Bio Equitable) qui a cassé son safran et son safran de secours, continuaient leur descente sur les Açores où ils feront escale pour réparer. De son côté, Philippe Legros (Côtes d'Armor - Pierres et Mer), qui a récupéré à son bord Charlie Capelle après son chavirage mercredi après-midi, poursuit sa route vers Horta où il laissera le skipper du trimaran Switch.fr.

    Multicoques Classes 2 et 3


    Multi Classe 2 :
    Crêpes Whaou ! aux Açores hier matin. En 50 pieds multi, au 4ème jour de course, l'allure restait soutenue au portant, dans une mer formée. Franck Yves Escoffier (Crêpes Whaou !) continue sa progression, seul en tête de flotte, le trimaran était, à 9h hier matin, à proximité des Açores. Derrière, la bagarre faisait rage, tandis que les plus petits multis ne sont plus que deux en course. " Je vais envoyer le gennaker pour empanner, je suis au nord de l'île Sao Miguel. Il y a 25 à 30 nœuds de vent dans une mer bien formée, mais c'est gérable, ça passe bien. Cette nuit, je me suis même offert trois fois une heure de sommeil. Le luxe. J'avais rempli de 200 litres d'eau le ballast arrière, un ris dans la grand voile et solent. Il faut être prudent. Je descends à une moyenne de 20 nœuds vers la dépression située à l'ouest des Açores " expliquait Franck Yves Escoffier hier matin à la vacation.

    Multi Classe 3 :
    Ils ne sont plus que deux multi classe 3 en course après le chavirage de Charlie Capelle (Switch.fr) mercredi au large du Cap Finisterre et les deux skippers (Pierre Antoine sur Imagine et Ross Hobson sur Ideal Stelrad) étaient un peu refroidis par la fortune de mer de leur ami Charlie. " C'est un sale coup pour Charlie, expliquait Pierre Antoine, c'est un ami proche et j'étais inquiet jusqu'à ce qu'on le récupère ” confiait Pierre Antoine. Ross Hobson exprimait aussi son soulagement quant à l'issue de la mésaventure de Charlie. " Aujourd'hui, ça va mieux, le moral et les conditions ; La mer est moins hachée, je vais essayer de revenir sur Imagine et me concentrer sur la navigation. J'ai dû réduire hier parce je me suis fait quelques belles frayeurs ".

    Monocoques Classes 1, 2 et 3 :


    Pierre-Yves Guennec (Jeunes Dirigeants) creuse l'écart, Il va plus vite et plus régulièrement que ses petits camarades. En 24 heures, son monocoque aura parcouru 222,3 milles quand Arnaud Dhallenne (TAT Express) en réalisait 50 de moins. Michel Kleinjans (Roaring Forty) et Régis Guillemot (Charter Régis Guillemot Martinique) s'échappent en classe 3 mono, et lâchent leurs poursuivants. Derrière la bataille se poursuit entre deux bateaux, Dangerous When Wet et Fantasy Forest, Didier Levillain, skipper de A Fond Contre la Spondylarthrite ayant déclenché sa balise de détresse. Il est à bord de son bateau alourdi par une voie d'eau. Les pompes du bord n'arrivent pas à étaler cette voie d'eau, alors que le bateau de Didier Levillain est à environ 160 milles au large du Cap Finisterre, dans une zone contrôlée par le MRCC Falmouth. Un navire de commerce s’est porté à son secours.

    Monos Classe 2


    Kip Stone (Artforms) continuait de faire cavalier seul, loin devant ses trois autres adversaires. Servane Escoffier (Vedettes de Bréhat Cap Marine), 2ème à 113 milles, a perdu son petit spi mercredi soir.
    Route du Rhum - La Banque Postale (Photo ORMA - Gitana 11)
    Route du Rhum - La Banque Postale - Gitana 11
    Route du Rhum - La Banque Postale (Photo ORMA - Gitana 12)
    Route du Rhum - La Banque Postale - Gitana 12
    Route du Rhum - La Banque Postale - (Photo Multi Classe 3 switch)
    Route du Rhum - La Banque Postale - Switch.fr
    Route du Rhum - La Banque Postale - (Photo Class 40' - Cotes d'Armor - P
    Route du Rhum - La Banque Postale - Cotes d'Armor - Pierre et Mer
    Echos du large
    Route du Rhum - La Banque Postale - Guyader L'Esprit de la Mer
    Route du Rhum - La Banque Postale - Guyader L'Esprit de la Mer
    Stève Ravussin (Orange Project) : " J'ai heurté un container, ça a cassé la dérive et arraché le safran central. Et comme les pilotes sont branchés sur le safran central, j'ai du bricoler un truc à l'ancienne pour pouvoir naviguer. Je suis sous trois ris-trinquette, j'essaie d'équilibrer le bateau juste en réglant les voiles et je vais quand même à 15,16 noeuds. Je me déroute sur Horta qui est à 200 milles et que j'espère atteindre demain pour réparer et tenter de repartir. Une équipe de Sodeb'O a offert de m'aider sur place et celle de Sopra, qui est un sistership de mon bateau, va me passer un safran. C'est vraiment sympa de leur part, merci à eux ".

    Lionel Lemonchois (Gitana 11) : " Je n'ai pas vu les Açores, je suis passé un poil trop loin, à 20 milles, et j'ai continué assez loin dans le sud pour éviter le dévent des îles volcaniques. le tout a plutôt payé puisque mes deux petits camarades de derrière qui ont voulu couper le fromage se sont un peu plantés. Il reste 1780 milles au compteur, c'est énorme. En multicoques, 80 milles c'est quatre heures... donc c'est loin d'être fini, on y verra plus clair dans trois jours. Mon ordinateur dit que si je continue comme ça je serai en Guadeloupe dans 2 jours et 15 minutes (rires), mais ça fait une moyenne de 30 noeuds qui est impossible à tenir. Je dirais plutôt dans quatre où cinq jours ".

    Michel Desjoyeaux (Géant) : " On profite des conditions pour aller vite, le bateau est lancé entre 25 et 30 noeuds en permanence, ce n'est pas les vacances, mais ça va. Je suis à l'intérieur, avec les écoutes en main au cas où il faut choquer d'urgence. Vis à vis de Gitana 11 maintenant ce sera plutôt une course de vitesse : on a à peu près le même bateau, on verra bien qui est le plus rapide et surtout celui qui tiendra le coup. J'ai vu des poissons volants, il fait 23 degrés, ce n'est pas encore les grandes chaleurs mais c'est bien agréable, il ne manque plus que le ti'punch! Je pense qu'on arrivera mercredi 8 novembre ".

    Franck Cammas (Groupama) : " La nuit s'est très mal passée, à un moment je suis tombé dans un grain, sous la pluie : il n'y avait plus de vent du tout et j'ai mis une bonne dizaine d'heures à retrouver le vent qui était prévu par mes fichiers météo. C'est reparti maintenant, il y a carrément du vent même, mais malheureusement j'ai peu d'espoir de revenir ".

    Alain Gautier (Foncia) : " J'étais bien revenu dans le match hier et dans le début de nuit, mais là je suis dans la molle, avec 2 noeuds de vent... J'ai un peu les boules car c'est un paquet de milles qui va s'envoler et qui ne seront pas faciles à reprendre. Le bateau est bloqué, on va attendre quelques heures pour faire les comptes mais ça peut aller vite : moi je suis à 2 noeuds et les autres à 20, l'écart va se creuser, je ne sais pas si je vais prendre 100 ou 200 milles de retard, c'est vraiment dommage car j'avais pris le parti d'attaquer et je revenais dans le rythme, mais là, sans vent, ce sont les pires conditions... ".

    Dominic Vittet (Audio Atao System) : " Je suis dans un métro New-Yorkais lancé à fond ! J'avais prévu d'attaquer sous spi et j'ai fait une super nuit, à fond de balle. J'allume comme un malade ! Il faut être dessus en permanence parce que c'est très chaud : le bateau surfe à 20-22 noeuds constamment. Dans les courses du Figaro, on apprend à savoir appuyer sur le champignon, même en course au large pendant 24 ou 48 heures en dormant vraiment très peu et en poussant la machine à son maximum ".

    Damien Grimont (Chocolats Monbana) : " Devant ça va très vite ! On prend vraiment une leçon d'humilité ! Je suis impressionné par la qualité de ces deux marins (Dominic Vittet et Gildas Morvan, ndlr). Franchement, ça force le respect. C'est là qu'on voit qu'il y a quand même un monde entre les pros et les amateurs ".

    Gery Trentesaux (Guyader L'Esprit de la Mer) : " Je passe plus de temps à bricoler qu'à faire marcher mon bateau. C'est un peu dommage parce qu'il y a du vent et il va vite. Le bateau est parti à l'abattée sous pilote. Mon pont s'est ouvert sur un centimètre entre la cloison et la première varangue. J'ai une petite fuite mais j'essayerai de réparer ça quand il fera un peu meilleur ".

    Phil Sharp (philsharpracing.com) : " Depuis le début, je pousse mon bateau à son maximum pour rattraper les hommes de tête. Peut-être un peu trop. Dans la nuit, je me suis fais une belle frayeur. J'étais sous spi et je suis parti au tas dans une rafale. Je vais continuer de naviguer pied au plancher mais être moins fainéant et ne pas attendre trop longtemps si je sois réduire de la toile ".

    .
    Route du Rhum 2006 :

  • .
    Robert Bogey : Un nom synonyme de champion Robert Bogey : Un nom synonyme de champion

    Robert Bogey, c'est 34 sélections en équipe de France, 6 records de France battus (3000m, 5000 m, 10 000m), un titre de co-recordman du Monde du relais 4 x 1500 m, en 1961, avec Bernard, Jazy et Clausse ! Il gagnait toutes les épreuves d'athlétisme. Il était la fierté tant de sa Savoie natale que du pays entier. Il s'était battu aux côtés d'illustres champions comme Jazy, Bernard, Mimoun. Il a côtoyé les plus grands Athlètes de la planète. Interview...

    .
    .
  • .
    Championnat du Monde d'aviron 2015 au Lac d'Aiguebelette Championnat du Monde d'aviron 2015 au Lac d'Aiguebelette

    Le Championnat du Monde d’aviron senior aura lieu sur le lac d’Aiguebelette en 2015. Le site savoyard a été choisi ce lundi 5 septembre 2011 par le Congrès de la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron réuni à Bled (Slovénie).......

    .
    .
  • .
    La France pour l'EURO 2016 La France pour l'EURO 2016

    La décision est tombée ce 28 mai 2010, la France sera le pays organisateur de l’UEFA EURO 2016 et le football sera à l’honneur......

    .
    .
  • .
    Portrait : Julien Grandjean Portrait : Julien Grandjean

    Champion de France handisport des 50 et 100 mètres nage libre, l’athlète chambérien a décidé de mettre un terme à sa carrière sur cette très belle performance. Julien Grandjean s’est donné comme défi pour 2010 : la traversée du lac d’Aiguebelette dans sa longueur. Rencontre avec un champion......

    .
    .
  • .
    Vanessa François, l'exploit à bout de bras Vanessa François, l'exploit à bout de bras

    C’est à la force de ses bras que Vanessa François, alpiniste paraplégique, a atteint le sommet d’El Capitan la plus célèbre paroi du massif californien, ce 12 octobre 2013. Exploit qui fait la fierté de son partenaire, qui tient à saluer la performance et le projet audacieux de cette alpiniste unique qui vit à Chamonix.......

    .
    .

  • .
    217,3 Km/h pour Eric Barone 217,3 Km/h pour Eric Barone

    Eric Barone a enregistré une vitesse de 217,3 Km/h en partant du sommet de la piste mythique sur KL sur un vélo de série amélioré, dépassant ainsi le record enregistré à 210 km/h et à partir d’un vélo de série (non amélioré) de Markus Stoeckl.........

    .
    .
  • .
    St-Jean-de-Maurienne Capitale mondiale des cyclogrimpeurs® St-Jean-de-Maurienne Capitale mondiale des cyclogrimpeurs®

    La ville de St-Jean-de-Maurienne a inauguré mercredi 15 mai 2013 au soir, sa nouvelle marque "Capitale mondiale des cyclogrimpeurs®" devant un public nombreux. L’équipe cycliste FDJ, marraine de l’événement était également présente, représentée entre autres par Thibaut Pinot, 10ème au classement général du Tour de France 2012.......

    .
    .
  • .
    Marie Bochet récompensée aux Laureus Sports Award 2014 Marie Bochet récompensée aux Laureus Sports Award 2014

    Trois des plus fabuleuses jeunes stars de leur génération, qui ont su battre des records malgré leur jeune âge, ont été honorées par les Laureus World Sports Awards 2014 à Kuala Lumpur, en Malaisie. Parmi les autres lauréats la savoyarde Marie Bochet, qui a remporté le Laureus World Sportsperson of the Year with a Disability Award......

    .
    .
  • .
    Yann Borgnet et la face Nord du Grand Dru par la voie Lesueur Yann Borgnet et la face Nord du Grand Dru par la voie Lesueur

    A 20 ans seulement, Yann Borgnet est déjà un alpiniste extrêmement accompli. Il partage sa vie entre Annecy où il réside, Rennes où il poursuit un magistère et Chamonix où il exprime sa créativité sur les sommets alpins.........

    .
    .
  • .
    Nouvelle étape pour le Centre National de Ski de Haut Niveau Nouvelle étape pour le Centre National de Ski de Haut Niveau

    Le Centre National de Ski de Bourg-St-Maurice, établissement qui sera co-géré avec la Fédération Française de Ski, travaille actuellement sur le volet sportif des infrastructures de ce site......

    .
    .
  • .
    Le DOJO Chambérien rayonne à l'international Le DOJO Chambérien rayonne à l'international

    Vincent Orvelin, président du DOJO Chambérien, revient tout juste du Japon. Resté en contact avec Toshihide Yasuda (ancien judoka du club, d’origine japonaise). le club savoyard aura le plaisir d’accueillir au printemps prochain des Experts Japonais au judo club Dojo Chambérien.......

    .
    .

  • .
    Nouveau bassin d'aviron sur le lac d'Aiguebelette Nouveau bassin d'aviron sur le lac d'Aiguebelette

    Les travaux du nouveau bassin d’aviron sur le lac d’Aiguebelette se sont terminés mi-janvier. Le bâtiment de chronométrage et la plage de Pré Argent engazonnée seront livrés courant avril. Les premiers tests de montage du nouveau bassin ont été réalisés ces derniers jours avec succès. Le prochain rendez-vous en situation réelle sera les 10 et 11 mai 2014 pour la Régate internationale Savoie Mont-Blanc.......

    .
    .
  • .
    Un rêve qui est devenu réalité pour Stéphanie Maureau Un rêve qui est devenu réalité pour Stéphanie Maureau

    Stéphanie Maureau, membre du Team Adidas Outdoor, a réalisé l'ascension hivernale du supercouloir du Mont-Blanc du Tacul par - 28°C, en compagnie de Maxime Tirvaudey, disparu accidentellement depuis. Ce couloir fascinant, couvert d'une immense étendue de glace souligne les reliefs de la face est sur plus de 600 m. Tous les grimpeurs en rêvent.......

    .
    .
  • .
    Coupe du monde UCI MTB 2014 à Méribel Coupe du monde UCI MTB 2014 à Méribel

    L’hiver dernier Méribel renouait avec son histoire en accueillant une étape de la Coupe du monde de ski féminine, vingt et un an après les Jeux Olympiques d’Albertville. La station savoyarde s’apprête à retrouver une place de choix sur l’échiquier du sport mondial avec la Coupe du monde UCI MTB........

    .
    .
  • .
    1 jour 1 col et le vélo est roi 1 jour 1 col et le vélo est roi

    Menée en collaboration avec les Conseils généraux de la Savoie et de la Haute-Savoie pour l’appui technique de fermeture des routes et les sites partenaires pour l’animation et l’organisation générale, l’opération 1 jour 1 col propose en accès libre et gratuit 11 rendez-vous pour cette 4ème édition......

    .
    .
  • .
    Le Polo sur neige Le Polo sur neige

    L’engouement pour le polo sur neige tient à sa spécificité. Le polo d’hiver est plus rythmé, plus tonique que le polo traditionnel sur gazon. Les terrains plus petits, des équipes de 3 à 4 joueurs, favorisent les actions rapides et la concentration des joueurs sur une surface réduite ajoute au spectacle.......

    .
    .
  • .
    L'Equipe de France Dames de VTT Trial en Maurienne L'Equipe de France Dames de VTT Trial en Maurienne

    La Maurienne, le plus grand domaine cyclable du monde®, en sa qualité de Fournisseur officiel de la Fédération Française de Cyclisme, s'apprête à accueillir l'Equipe de France Dames de VTT Trial à St-François-Longchamp......

    .
    .

  • .
    4 athlètes savoyards aux couleurs du Beaufort 4 athlètes savoyards aux couleurs du Beaufort

    Marie Bochet et Marion Pellissier, filles de producteurs, William Bon Mardion, ramasseur de lait et Vincent Jay, ambassadeur du Fromage Beaufort forment désormais la Team Fromage Beaufort. Ils ont pour mission de porter, au-delà de la Savoie, les valeurs et les couleurs du fromage Beaufort........

    .
    .
  • .
    Tour du Monde en courant Tour du Monde en courant

    Serge Girard n’a pas que ses jambes qui courent, son imagination aussi. Et une idée nouvelle de défi, il lui en est venu une, première mondiale, jamais réalisée jusque-là, courir le tour du monde à pied soit plus de 30.000 km en seulement 365 jours....

    .
    .
  • .
    Le Chartreuse Family Défi Le Chartreuse Family Défi

    La 2ème édition du Chartreuse Family Défi se déroulera le samedi 24 mai 2014 au village de St-André sur les communes des Marches et de Chapareillan, au cœur des vignobles du Parc Naturel Régional de Chartreuse.......

    .
    .
  • .
    Mario Cavalli à la tête du CSH jusqu'en 2016 Mario Cavalli à la tête du CSH jusqu'en 2016

    Après 2 premières saisons éprouvantes, le coach savoyard, Mario Cavalli, prolongera l’aventure pour un minimum de 2 ans avec son club de toujours, le Chambéry Savoie Handball. L’entraîneur chambérien est donc confirmé à son poste jusqu’en 2016......

    .
    .
  • .
    Le Téléthon hollandais Le Téléthon hollandais

    Les cyclistes néerlandais, seuls ou en équipe, grimpent jusqu’à 6 fois en une journée la montée de l’Alpe d’Huez, le tracé de la route des Alpes la plus mythique et la plus connue aux Pays Bas. L’objectif de ces six montées, d’où le "Zes" qui en hollandais signifie "six", est de récolter de l’argent pour la fondation néerlandaise de lutte contre le cancer........

    .
    .
  • .
    Marie Bochet, double Championne du Monde Marie Bochet, double Championne du Monde

    Les Championnats du Monde de ski alpin Handisport IPC à La Molina en Espagne ont débuté le 20 février 2013. Après deux jours de compétitions, l’équipe de France a déjà remporté six médailles. En catégorie debout, Marie Bochet, la skieuse du Beaufortain, remporte l’or en descente et en Super Géant.........

    .
    .
  • .
    Alexis Pinturault rejoint les World Cup Rebels de Head Alexis Pinturault rejoint les World Cup Rebels de Head

    Vendredi 13 juin 2014, la société Head, avait donné rendez-vous à la presse à Courchevel pour annoncer avec fierté, qu’Alexis Pinturault, l'un des coureurs français leaders de la Coupe du Monde de ski alpin rejoint les World Cup Rebels de Head pour la saison à venir......

    .
    .

.
.