.
.
  • .
    Route du Rhum 2006 :
    + Rubrique sportive
    St-Malo
    .
    • Sergio Palumbo | dernière mise à jour : 04/11/2006
    .
    Avaries, frayeurs, glissades...
    Mise en ligne : Sergio Palumbo, 123 Savoie
    Franck Cammas (Photo ORMA-Groupama - Yvan Zedda)
    Franck Cammas (Photo ORMA-Groupama - Yvan Zedda)
    Chez les multicoques, Yvan Bourgnon (Brossard) s'est vu deux fois " sur le toit ", dans des figures de style à hauts risques. Franck Cammas (Groupama) a brisé son safran tribord dans un choc, Antoine Koch (Sopra Group) déplore une avarie sur son rail de grand voile qui l'oblige à naviguer sous-toilé. Devant, Lionel Lemonchois (Gitana 11) reste incroyable de sérénité, malgré les menaces conjuguées de Pascal Bidégorry (Banque Populaire), Michel Desjoyeaux (Géant), Yvan Bourgnon et Thomas Coville (Sodeb O). Thomas Coville et Pascal Bidégorry ont d'ailleurs d'empanner pour mettre cap au sud-ouest, dans un vent toujours portant qui va ressembler de plus en plus aux alizés. Cette fois c'est certain : le record de Laurent Bourgnon va exploser, peut-être dès lundi. Glissades, glissades, glissades... ils filent toujours aussi vite sur la longue route. Aussi vrai qu'il n'y a guère que les avaries pour les freiner, comme c'est le cas pour le dauphin des Classes 40, Dominic Vittet (Atao Audio System), lequel annonce lui aussi un arrêt express aux Açores " pour un problème de spi ". Beaucoup de petits soucis - dont certains nécessitant escales techniques - sont déplorés également chez les monocoques de classe 1, 2 et 3. Chez les monocoques Imoca, la bataille fait rage : c'est toujours l'incertitude en tête entre le leader Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec) et ses deux plus proches rivaux, pas nés de la dernière pluie : le roi Jean Le Cam (VM Matériaux) et le rusé Roland Jourdain (Sill & Veolia). Ces trois-là jouent au chat et à la souris depuis trois jours et le suspense est loin, très loin de toucher à sa fin. Enfin, Didier Levillain a provoqué une belle émotion ce matin au PC Presse parisien de la Route du Rhum - La Banque Postale, en racontant comment son monocoque de classe 3 a coulé jeudi et comment il a été hélitreuillé dans une mer mauvaise par un hélicoptère espagnol.

    Multicoques 60' Orma : la chasse au viking est ouverte


    Le pointage de ce vendredi soir est riche d'enseignements : Thomas Coville (Sodeb O), très au nord, et Pascal Bidégorry (Banque Populaire) se sont décidés à empanner pour faire route au sud-ouest. Le leader Lionel Lemonchois, pas encore. Sous le vent de tous ses adversaires, Gitana 11 contrôle la flotte comme dans les livres, même si lui aussi devra trouver le meilleur moment pour mettre du sud dans son plein ouest. Contrôle ? De fait, Gitana 11 s'est ménagé une position optimale, même si bien sûr, rien n'est fini. " Je pourrai me relâcher éventuellement... dans le canal des Saintes " confirme le viking normand, toujours aussi désarmant de sérénité. Son avance se stabilise depuis 24 heures : 110 milles sur Banque Populaire, 142 sur le Géant de Michel Desjoyeaux, 155 sur le Brossard d'Yvan Bourgnon et 231 sur le Sodeb'O de Thomas Coville. A moins de 1300 milles de l'arrivée pour Gitana 11, ce capital est tout sauf une assurance tous risques, mais il commence à devenir " intéressant " , comme dit le directeur de course, Jean Maurel. " Je suis à l'intérieur, sous pilote, à 28, 29 noeuds. J'en ai encore sous le pied s'il faut accélérer mais ça ne sert à rien, l'essentiel est de trouver le bon rythme, à la fois pour le bateau et pour le marin ", ajoute Lemonchois-la-force-tranquille. Info et/ou un peu d'intox ? Pour déstabiliser ce Lionel-là, il faudra se lever de bonne heure. Reste que " rien n'est fini, il reste 1500 milles et en multi tout va très vite " tempérait Yvan Bourgnon, qui a raconté en direct à la vacation du jour deux " plantés ", bateau à la verticale ! Brossard a frisé la correctionnelle. Yvan s'est " vu sur le toit ", avant de repartir à l'attaque, dans cette " course de folie, avec un niveau incroyable où tout le monde attaque, en permanence sur les vitesses-cible du bateau... mais en équipage ! ". Plus dure est la route pour Franck Cammas, dont on venait d'apprendre qu'il avait cassé le safran tribord de son Groupama dans un choc hier matin. Dur aussi pour Antoine Koch sur Sopra Group. Alors que le benjamin des pilotes de multis (28 ans) faisait une belle course, intelligente, à son rythme, voilà qu'il annoncait hier soir une avarie importante sur le rail de grand voile. Antoine ne pouvait plus naviguer voile haute, impossible d'envoyer la GV au-delà du 2ème ris, situation très pénalisante dans ce vent portant de secteur nord-est devant virer est qui accompagne toujours des solitaires en route pour pulvériser le record de Laurent Bourgnon, peut-être dès lundi à Pointe-À-Pitre. Alors qu'ils ont bouclé ce matin les 24 heures les plus rapides depuis le début de la course, les multicoques Orma lèvent à peine le pied ce soir : cinq d'entre eux dont le leader sont encore sur des moyennes supérieures à 500 milles par jour.
    Thomas Coville (Sodeb'O - Photo Th. Martinez)
    Thomas Coville (Sodeb O - Photo Th. Martinez)
    Route du Rhum - La Banque Postale (Photo ORMA-Sopra Group )
    Route du Rhum - La Banque Postale (Photo ORMA-Sopra Group )
    Jean-Pierre Dick (Photo Vicent Curutchet-DPPI-Virbac-Paprec)
    Jean-Pierre Dick (Photo Vicent Curutchet-DPPI-Virbac-Paprec)

    Monocoques Imoca : Dick conserve la tête, Jourdain attaque par le sud


    L'incertitude règne toujours du côté des monocoques 60 pieds. Les trois premiers, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec), Jean Le Cam (VM Matériaux) et Roland Jourdain (Sill et Veolia), se tiennent en moins de 40 milles. Et deux autres concurrents, Dominique Wavre (Temenos) et Brian Thompson (Artemis) restent en embuscade, à environ 70 milles du leader. Les vitesses sont toujours impressionnantes. Sous gennaker, il faut s'accrocher à la barre et engranger des milles tant que le vent souffle fort. Dans les deux prochains jours, la situation météo devrait changer radicalement. Une petite dépression tropicale pourrait rejoindre la flotte des monocoques Imoca. Comment la contourner ? Au passage des Açores, dans la nuit de jeudi à vendredi, Roland Jourdain (Sill et Veolia) a décidé de se démarquer en tentant une option au sud de ses adversaires, pour anticiper justement sur les prochains systèmes météo. Résultat, Jourdain a perdu quelques milles en distance au but, mais a réussi à se décaler suffisamment en latéral – environ 115 milles – pour profiter de vents différents de ses concurrents dans les prochaines 48 heures. Dick, Le Cam, Wavre et Thompson sont pour leur part passés au ras des îles du nord-ouest avec plus ou moins de réussite. Manque de vent pour Le Cam, claques et départs au tas pour Wavre. Quant au Britannique Brian Thompson, il a connu des problèmes de pilote automatique pendant une vingtaine d'heures qui lui ont fait perdre un temps précieux. Philippe Fiston (Adriana Karembeu Paris), dernier à plus de 500 milles, a finalement décidé ne pas s'arrêter aux Açores, mais de trouver une zone de mer calme dans l'archipel pour grimper en tête de mât débloquer son gennaker.

    Monocoques Classe 40 à fond vers les Açores


    La flotte des Classes 40 poursuit sa course de vitesse en direction des Açores que les premiers devraient atteindre ce vendredi dans la soirée, le trio Morvan, Vittet et Sharp en tête. Les solitaires devront négocier au mieux l'archipel afin de se positionner favorablement pour la suite. " Jusqu'à maintenant, c'était relativement tout droit : une course de vitesse pure depuis la Bretagne. A partir de cette nuit, on va être dans quelque chose de plus fin au niveau stratégique, de plus indécis aussi. S'il y en a un qui trouve le bon trou de souris, il pourrait s'échapper " notait Dominic Vittet (Audio Atao System), qui effectuera ce matin une halte technique au port de Horta suite à un problème de spi. " Celui qui sortira le plus vite des Açores aura une bonne option pour la suite " confirmait Yvan Noblet (Appart'City). Ensuite, ils devront faire un choix. Soit décider de rejoindre l'alizé, soit de poursuivre vers l'ouest pour arriver par le nord sur la Guadeloupe. Reste que l'anticyclone des Açores n'est actuellement pas en place. A noter par ailleurs que Marc Lepesqueux (Siegenia - Aubi), déjà victime d'une casse de safran mardi et qui avait été contrait de s'arrêter réparer à Brest, a perdu son safran tribord la nuit de jeudi à vendredi. Il continue tant bien que mal sa route vers les Açores.
    D. Vittet (Ataq Audio System, photo Eric Rousseau)
    D. Vittet (Ataq Audio System, photo Eric Rousseau)
    Route du Rhum - La Banque Postale - Multi Classe 2 - Crêpes Whaou
    Route du Rhum - La Banque Postale - Multi Classe 2 - Crêpes Whaou

    Multicoques Classes 2 et 3


    Multi 50 pieds (classe 2) : Le " patron " de la flotte, Franck-Yves Escoffier (Crêpes Whaou) qui a croisé à 32,81 yards la route d'une énorme baleine, est à 2000 milles de l'arrivée, le skipper malouin apprécie moyennement les conditions rencontrées. " C'est une mer casse bateau, j'ai l'impression d'être dans une machine à laver ; Je suis au suroît des Açores, à 200 milles et j'ai encore une bonne journée à 25/30 nœuds de vent ¾ arrière. Je suis un peu en dessous des capacités du bateau, je préfère être raisonnable. Je fais quand même de petits surfs à 23 nœuds, grand voile haute et grand gennaker ". Eric Bruneel (Trilogic) qui mène tout le reste de la flotte des 50 pieds à la poursuite de Crêpes Whaou est en plein bonheur. A 203,3 milles du leader, il a creusé l'écart avec Laiterie de Saint Malo (Victorien Erussard) qui pointe 135 milles derrière lui. Le vainqueur de la transat 2004 se réjouit des conditions. " La mer est plate, mon petit bateau file tout droit à 15 nœuds. Les prochaines 24 heures vont être au même rythme, tout droit, le bateau ne souffre pas, c'est parfait ".

    Classe 3 à 2 : Pierre Antoine (Imagine Institut des maladies génétiques) n'a plus qu'un poursuivant, Ross Hobson sur Ideal Stelrad. Pour autant, la course n'a rien perdu en intensité. " Il faut être à fond tout le temps, si je relâche un peu, il revient ; alors, je mets du charbon sans cesse. Il faut faire de la vitesse et encore de la vitesse et aller au bon endroit. Là, j'ai un cap direct sur les Açores, il va falloir choisir par où passer et ne pas se planter ; C'est une question d'ajustement. Il y a encore 20 nœuds bien établis, ça secoue pas mal, j'ai vu mes premiers poissons volants, c'est sympa. Il ne va pas falloir traîner en route, derrière, ça mollit ".

    Monocoques Classes 1, 2 et 3


    Jeunes dirigeants plonge au sud, Régis guillemot Charter Martinique à l'arrêt Les monos classes 1 et 3 poursuivent leur route vers les Açores, alors que certains ont déjà déterminé leur stratégie pour les 36 heures à venir, d'autres attendent de voir l'évolution des conditions sur les Açores. Après avoir réparé sa mèche de safran cassée jeudi soir, Régis Guillemot s'était remis en route hier matin, hélas, la mèche s'est à nouveau brisée à 15h30 hier après midi.

    Pas de changement chez les monos classe 2, où l'Américain Kip Stone (Artforms) augmente régulièrement son avance. Servane Escoffier (Vedettes de Bréhat Cap Marine), 2ème, a légèrement distancé Luc Coquelin (Cap Guadeloupe 971).
    Echos du large
    Lionel Lemonchois - (Photo ORMA-Gitana 11)
    Lionel Lemonchois - ORMA-Gitana 11
    Lionel Lemonchois (Gitana 11) : " Le pilote barre toujours aussi bien, le bateau est incroyable, calé entre 28 à 30 noeuds, avec des pointes à 35 de temps en temps mais sans jouer de mauvais coups. Je vais rester au taquet jusqu'au bout. Je recharge mes batteries pour être lucide et en forme s'il y a besoin d'attaquer avant la fin. J'en ai sous le pied, j'ai encore de la marge pour accélérer, mais ça ne sert à rien. Pour l'instant il faut trouver le bon rythme pour satisfaire à la fois le marin et le bateau ".

    Yvan Bourgnon (Brossard) : " Cette course est exceptionnelle, c'est de la folie, le niveau est incroyablement élevé et tout le monde attaque à 100%, c'est fabuleux! J'ai trouvé la technique la plus sûre : je suis à l'intérieur avec les écoutes en main et je joue à la game-boy avec la télécommande du pilote automatique, on est en permanence entre 25 et 30 noeuds. J'ai eu droit à deux figures de style hier, d'abord le vérin de mon pilote s'est bloqué, le bateau a fait un planté et est parti quasi à la verticale. Je répare et quelques minutes après, même chose! L'écoute de gennaker s'était enroulée autour du safran. Je me suis dit c'est fini, je me voyais déjà sur le toit, réfugié à l'intérieur, mais le bateau est retombé du bon côté et il est solide. J'ai eu de la chance, je n'ai rien cassé... il reste 1500 milles à faire, c'est loin d'être fini ! "

    Thierry Duprey (Gitana 12) : " J'ai croisé Claude (Thellier) une première fois cette nuit et là je vois sa grand voile sur mon bâbord, c'est vraiment sympa de naviguer à vue comme ça. Je cherche encore mes marques, la machine n'est pas simple à gérer mais je suis super content d'être là. Je n'avais pas la prétention de vouloir gagner. Ce qu'ils font devant est vraiment très, très, fort! Lionel entraîne tous les autres derrière lui, il a l'expérience, le talent... à terre il peut paraître réservé mais qu'est-ce qu'il est efficace sur l'eau ! "

    Gilles Lamiré (Madinina) : " Beaucoup de galères techniques, j'ai cassé mon rail de grand'voile, puis mon vît-de-mulet, j'ai un souci avec le safran bâbord et la GV est un peu déchirée... Je navigue sous gréement de fortune et je vais m'arrêter à Horta pour réparer. J'y arriverai cette nuit je pense. Je répare et je repars. Hors de question d'abandonner, je veux que le bateau aille en Guadeloupe et qu'on y fasse une grande fête! Depuis que je suis gosse, je rêve de la Route du Rhum, alors... "

    Gildas Morvan (Oyster Funds) : " C'est une superbe matinée. Il fait beau et la mer s'est calmée. Je prends mon café en terrasse en écoutant le dernier album de Miossec ! C'est vrai que cette nuit j'ai ralenti un peu le rythme mais j'ai bien dormi. Le bateau ne force pas, ce qui me permet de bien barrer et de tenir des bonnes moyennes ".

    Yvan Noblet (Appart'City) : " Je suis super content du bateau. J'ai passé une nuit blanche, concentré à faire avancer le bateau. On fait des pointes à 14-15 noeuds en permanence. Le bateau est stable ce qui me permet de naviguer sous pilote et de me reposer comme il faut. Pour le moment, rien n'est fait. Je suis content d'être là, mais je ne perds pas de vue qu'il y a encore du boulot. Après les Açores, ça va faire un peu accordéon. Celui qui sortira le plus vite de l'archipel aura une bonne option pour la suite ".

    Hervé Papin (Lexibook) : " Tout de suite, il y a un super rayon de soleil. On sort enfin du gris et on se prépare à une belle journée de voile. On a mis un peu le charbon mais il faut doser car la route est encore longue. Il faut notamment gérer la fatigue. Je suis très admiratif de Morvan et Vittet. Je ne sais pas comment ils font pour tenir ce rythme-là. L'expérience sans doute ".

    David Lefebvre (Knauf Industries) : " J'ai beaucoup savouré ces premières journées de mer et j'essaie de rentrer dans la course. Je ne prends aucun risque. Je ne connais pas bien mon bateau, c'est d'ailleurs ma grosse lacune aujourd'hui. Depuis hier, j'arrive à bien m'alimenter. J'ai un problème au niveau de mon puit de quille mais rien de grave. Pour moi la Route du Rhum - La Banque Postale, c'est apprendre plein de choses et prendre un maximum du plaisir. C'est le cas. Je suis content d'être là où je suis ! "

    .
    Route du Rhum 2006 :

  • .
    Robert Bogey : Un nom synonyme de champion Robert Bogey : Un nom synonyme de champion

    Robert Bogey, c'est 34 sélections en équipe de France, 6 records de France battus (3000m, 5000 m, 10 000m), un titre de co-recordman du Monde du relais 4 x 1500 m, en 1961, avec Bernard, Jazy et Clausse ! Il gagnait toutes les épreuves d'athlétisme. Il était la fierté tant de sa Savoie natale que du pays entier. Il s'était battu aux côtés d'illustres champions comme Jazy, Bernard, Mimoun. Il a côtoyé les plus grands Athlètes de la planète. Interview...

    .
    .
  • .
    Championnat du Monde d'aviron 2015 au Lac d'Aiguebelette Championnat du Monde d'aviron 2015 au Lac d'Aiguebelette

    Le Championnat du Monde d’aviron senior aura lieu sur le lac d’Aiguebelette en 2015. Le site savoyard a été choisi ce lundi 5 septembre 2011 par le Congrès de la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron réuni à Bled (Slovénie).......

    .
    .
  • .
    La France pour l'EURO 2016 La France pour l'EURO 2016

    La décision est tombée ce 28 mai 2010, la France sera le pays organisateur de l’UEFA EURO 2016 et le football sera à l’honneur......

    .
    .
  • .
    Portrait : Julien Grandjean Portrait : Julien Grandjean

    Champion de France handisport des 50 et 100 mètres nage libre, l’athlète chambérien a décidé de mettre un terme à sa carrière sur cette très belle performance. Julien Grandjean s’est donné comme défi pour 2010 : la traversée du lac d’Aiguebelette dans sa longueur. Rencontre avec un champion......

    .
    .
  • .
    Vanessa François, l'exploit à bout de bras Vanessa François, l'exploit à bout de bras

    C’est à la force de ses bras que Vanessa François, alpiniste paraplégique, a atteint le sommet d’El Capitan la plus célèbre paroi du massif californien, ce 12 octobre 2013. Exploit qui fait la fierté de son partenaire, qui tient à saluer la performance et le projet audacieux de cette alpiniste unique qui vit à Chamonix.......

    .
    .

  • .
    217,3 Km/h pour Eric Barone 217,3 Km/h pour Eric Barone

    Eric Barone a enregistré une vitesse de 217,3 Km/h en partant du sommet de la piste mythique sur KL sur un vélo de série amélioré, dépassant ainsi le record enregistré à 210 km/h et à partir d’un vélo de série (non amélioré) de Markus Stoeckl.........

    .
    .
  • .
    St-Jean-de-Maurienne Capitale mondiale des cyclogrimpeurs® St-Jean-de-Maurienne Capitale mondiale des cyclogrimpeurs®

    La ville de St-Jean-de-Maurienne a inauguré mercredi 15 mai 2013 au soir, sa nouvelle marque "Capitale mondiale des cyclogrimpeurs®" devant un public nombreux. L’équipe cycliste FDJ, marraine de l’événement était également présente, représentée entre autres par Thibaut Pinot, 10ème au classement général du Tour de France 2012.......

    .
    .
  • .
    Marie Bochet récompensée aux Laureus Sports Award 2014 Marie Bochet récompensée aux Laureus Sports Award 2014

    Trois des plus fabuleuses jeunes stars de leur génération, qui ont su battre des records malgré leur jeune âge, ont été honorées par les Laureus World Sports Awards 2014 à Kuala Lumpur, en Malaisie. Parmi les autres lauréats la savoyarde Marie Bochet, qui a remporté le Laureus World Sportsperson of the Year with a Disability Award......

    .
    .
  • .
    Yann Borgnet et la face Nord du Grand Dru par la voie Lesueur Yann Borgnet et la face Nord du Grand Dru par la voie Lesueur

    A 20 ans seulement, Yann Borgnet est déjà un alpiniste extrêmement accompli. Il partage sa vie entre Annecy où il réside, Rennes où il poursuit un magistère et Chamonix où il exprime sa créativité sur les sommets alpins.........

    .
    .
  • .
    Nouvelle étape pour le Centre National de Ski de Haut Niveau Nouvelle étape pour le Centre National de Ski de Haut Niveau

    Le Centre National de Ski de Bourg-St-Maurice, établissement qui sera co-géré avec la Fédération Française de Ski, travaille actuellement sur le volet sportif des infrastructures de ce site......

    .
    .
  • .
    Le DOJO Chambérien rayonne à l'international Le DOJO Chambérien rayonne à l'international

    Vincent Orvelin, président du DOJO Chambérien, revient tout juste du Japon. Resté en contact avec Toshihide Yasuda (ancien judoka du club, d’origine japonaise). le club savoyard aura le plaisir d’accueillir au printemps prochain des Experts Japonais au judo club Dojo Chambérien.......

    .
    .

  • .
    Nouveau bassin d'aviron sur le lac d'Aiguebelette Nouveau bassin d'aviron sur le lac d'Aiguebelette

    Les travaux du nouveau bassin d’aviron sur le lac d’Aiguebelette se sont terminés mi-janvier. Le bâtiment de chronométrage et la plage de Pré Argent engazonnée seront livrés courant avril. Les premiers tests de montage du nouveau bassin ont été réalisés ces derniers jours avec succès. Le prochain rendez-vous en situation réelle sera les 10 et 11 mai 2014 pour la Régate internationale Savoie Mont-Blanc.......

    .
    .
  • .
    Un rêve qui est devenu réalité pour Stéphanie Maureau Un rêve qui est devenu réalité pour Stéphanie Maureau

    Stéphanie Maureau, membre du Team Adidas Outdoor, a réalisé l'ascension hivernale du supercouloir du Mont-Blanc du Tacul par - 28°C, en compagnie de Maxime Tirvaudey, disparu accidentellement depuis. Ce couloir fascinant, couvert d'une immense étendue de glace souligne les reliefs de la face est sur plus de 600 m. Tous les grimpeurs en rêvent.......

    .
    .
  • .
    Coupe du monde UCI MTB 2014 à Méribel Coupe du monde UCI MTB 2014 à Méribel

    L’hiver dernier Méribel renouait avec son histoire en accueillant une étape de la Coupe du monde de ski féminine, vingt et un an après les Jeux Olympiques d’Albertville. La station savoyarde s’apprête à retrouver une place de choix sur l’échiquier du sport mondial avec la Coupe du monde UCI MTB........

    .
    .
  • .
    1 jour 1 col et le vélo est roi 1 jour 1 col et le vélo est roi

    Menée en collaboration avec les Conseils généraux de la Savoie et de la Haute-Savoie pour l’appui technique de fermeture des routes et les sites partenaires pour l’animation et l’organisation générale, l’opération 1 jour 1 col propose en accès libre et gratuit 11 rendez-vous pour cette 4ème édition......

    .
    .
  • .
    Le Polo sur neige Le Polo sur neige

    L’engouement pour le polo sur neige tient à sa spécificité. Le polo d’hiver est plus rythmé, plus tonique que le polo traditionnel sur gazon. Les terrains plus petits, des équipes de 3 à 4 joueurs, favorisent les actions rapides et la concentration des joueurs sur une surface réduite ajoute au spectacle.......

    .
    .
  • .
    L'Equipe de France Dames de VTT Trial en Maurienne L'Equipe de France Dames de VTT Trial en Maurienne

    La Maurienne, le plus grand domaine cyclable du monde®, en sa qualité de Fournisseur officiel de la Fédération Française de Cyclisme, s'apprête à accueillir l'Equipe de France Dames de VTT Trial à St-François-Longchamp......

    .
    .

  • .
    4 athlètes savoyards aux couleurs du Beaufort 4 athlètes savoyards aux couleurs du Beaufort

    Marie Bochet et Marion Pellissier, filles de producteurs, William Bon Mardion, ramasseur de lait et Vincent Jay, ambassadeur du Fromage Beaufort forment désormais la Team Fromage Beaufort. Ils ont pour mission de porter, au-delà de la Savoie, les valeurs et les couleurs du fromage Beaufort........

    .
    .
  • .
    Tour du Monde en courant Tour du Monde en courant

    Serge Girard n’a pas que ses jambes qui courent, son imagination aussi. Et une idée nouvelle de défi, il lui en est venu une, première mondiale, jamais réalisée jusque-là, courir le tour du monde à pied soit plus de 30.000 km en seulement 365 jours....

    .
    .
  • .
    Le Chartreuse Family Défi Le Chartreuse Family Défi

    La 2ème édition du Chartreuse Family Défi se déroulera le samedi 24 mai 2014 au village de St-André sur les communes des Marches et de Chapareillan, au cœur des vignobles du Parc Naturel Régional de Chartreuse.......

    .
    .
  • .
    Mario Cavalli à la tête du CSH jusqu'en 2016 Mario Cavalli à la tête du CSH jusqu'en 2016

    Après 2 premières saisons éprouvantes, le coach savoyard, Mario Cavalli, prolongera l’aventure pour un minimum de 2 ans avec son club de toujours, le Chambéry Savoie Handball. L’entraîneur chambérien est donc confirmé à son poste jusqu’en 2016......

    .
    .
  • .
    Le Téléthon hollandais Le Téléthon hollandais

    Les cyclistes néerlandais, seuls ou en équipe, grimpent jusqu’à 6 fois en une journée la montée de l’Alpe d’Huez, le tracé de la route des Alpes la plus mythique et la plus connue aux Pays Bas. L’objectif de ces six montées, d’où le "Zes" qui en hollandais signifie "six", est de récolter de l’argent pour la fondation néerlandaise de lutte contre le cancer........

    .
    .
  • .
    Marie Bochet, double Championne du Monde Marie Bochet, double Championne du Monde

    Les Championnats du Monde de ski alpin Handisport IPC à La Molina en Espagne ont débuté le 20 février 2013. Après deux jours de compétitions, l’équipe de France a déjà remporté six médailles. En catégorie debout, Marie Bochet, la skieuse du Beaufortain, remporte l’or en descente et en Super Géant.........

    .
    .
  • .
    Alexis Pinturault rejoint les World Cup Rebels de Head Alexis Pinturault rejoint les World Cup Rebels de Head

    Vendredi 13 juin 2014, la société Head, avait donné rendez-vous à la presse à Courchevel pour annoncer avec fierté, qu’Alexis Pinturault, l'un des coureurs français leaders de la Coupe du Monde de ski alpin rejoint les World Cup Rebels de Head pour la saison à venir......

    .
    .

.
.