.
.
  • .
    Route du Rhum 2006 :
    + Rubrique sportive
    St-Malo
    .
    • Sergio Palumbo | dernière mise à jour : 05/11/2006
    .
    Grosses bagarres entre amis
    Mise en ligne : Sergio Palumbo, 123 Savoie
    Route du Rhum - La Banque Postale - Virbac-Paprec (Photo Benoit Stichelbaut-DPPI
    Route du Rhum - La Banque Postale - Virbac-Paprec (Photo Benoit Stichelbaut-DPPI -Virbac-Paprec )
    Route du Rhum - La Banque Postale - (Photo IMOCA - VM Materiaux)
    Route du Rhum - La Banque Postale - (Photo IMOCA - VM Materiaux)
    A défaut de grosse baston météo, il y a une belle partie de castagne sur l'eau, dans cette Route du Rhum-la Banque Postale décidément peu avare en émotions. De grosses bagarres entre amis en quête du même Graal : une victoire dans la reine des transats.

    Hier, c'était chez les grands monocoques que le combat rapproché ferraille en tête entre trois tourdumondistes aguerris : Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec), Jean le Cam (VM Matériaux) et Roland Jourdain (Sill & Veolia). A 1800 milles de l'arrivée, ces trois-là tiennent en 3 petits milles! Le grand blond et le roi Jean ont même navigué bord à bord hier matin. " Bilou ", lui, s'est offert un brin de causette avec son leader " Jipé " en direct à la vacation. Ils y ont tenté de s'expliquer comment le troisième homme, Jean Le Cam, avait pu revenir à leur niveau en si peu de temps. Mais les navigations de monsieur Le Cam ont parfois ce quelque chose de gracieux et d'impalpable qui fait les belles histoires marines. Jean est là et bien là, avec ses deux ennemis préférés. Du grand spectacle.
    Mille milles devant ce trio infernal, chez les multicoques, la victoire va se jouer dans les 48 heures - déjà! Avec en tête un duel fratricide entre les deux derniers vainqueurs de la Transat Jacques Vabre : le toujours leader Lionel Lemonchoix (Gitana 11) et Pascal Bidégorry (Banque Populaire). Ce dernier donne tout pour tenter de combler son retard de 130 milles, sans oublier d'avouer un bonheur sincèrement touchant. La journée a été dure en revanche pour le tenant du titre Michel Desjoyeaux. On a appris l’après-midi que son trimaran Géant prenait l'eau par le puis de foil tribord, avarie qui ne mettait pas en danger le multicoque mais obligeait son skipper à pomper régulièrement et lui faisait perdre irrémédiablement du terrain. Chez les multis 50', le Crêpes Whaou! de Franck-Yves Escoffier n'avait quasiment plus que lui-même comme adversaire pour une troisième victoire dans le Rhum dans sa catégorie. Franck-Yves a 300 milles d'avance... En 40 pieds, Gildas Morvan (Oyster Funds) domine devant le britannique Phil Sharp, mais Dominic Vittet (Atao Audio System) ne s'est arrêté que 25 minutes aux Açores pour changer son spi déchiré avant de se relancer dans la bagarre, à 2200 milles de l'arrivée. Pointe-à-Pître où, dès lundi donc, on devrait accueillir le premier grand multicoque de cette édition 2006.

    Multicoques 60' Orma : Gitana 11 sur la ligne dans moins de 48 heures?
    Les deux complices vainqueurs de la Transat Jacques Vabre creusent l'écart. Le Gitana 11 de Lionel Lemonchoix est toujours solidement installé dans le fauteuil de leader, tous les autres recalés derrière lui. Seul Pascal Bidegorry (Banque Populaire) limite son retard à 130 milles. Michel Desjoyeaux (Géant) perd du terrain : il pointe en 3ème position mais à déjà 230 milles, soit 90 de plus que voilà 24 heures. " On s'est bien recalés devant la flotte (...) j'arriverai dans grosso modo 48 heures ". Lionel Lemonchoix a toutes les raisons d'être satisfait. Sur son Gitana 11, il enfonce le clou. Une fois de plus, il a parfaitement géré son empannage de la nuit de vendredi et les écarts sont devenus de plus en plus pertinents au fur et à mesure que les multicoques se recalaient sur la route directe. Le seul finalement, à titiller un tant soit peu la tranquillité du menhir normand était Pascal Bidégorry, son compagnon de victoire dans la dernière Transat Jacques Vabre. " Ce matin, Pascal m'avait repris 10 milles et ça m'a un peu énervé ", confie Lemonchoix, qui n'a plus que 760 milles à courir avant l'arrivée, contre 890 pour Bidégorry et 991 pour le Géant de Michel Desjoyeaux. Info importante d’hier : Géant était handicapé par une fuite sur le puits de foil de son flotteur tribord qui l'obligea à pomper régulièrement. L'avarie ne mettait pas en danger le bateau et le skipper, mais explique les milles concédés. Le tenant du titre va devoir se battre au moins pour le podium. Pendant ce temps, Yvan Bourgnon (Brossard) tente une attaque au sud, espérant y trouver assez de vent pour compenser un déficit d'angle. Mis à part les trois premiers, tous ont encore plus de 1000 milles à courir, et on a beau répéter avec la météo que " le vent devrait mollir ", les vitesses des leaders restent impressionnantes : encore plus de 500 milles sur 24 heures pour Gitana 11 et Banque Populaire... Même en admettant que cette moyenne " chute " à 400 milles, le record de Laurent Bourgnon va être pulvérisé de trois jours et tomber probablement sous la barre des 10 jours, autour de 9. C'est dire le plaisir immense des pilotes, confirmé par Thomas Coville - pour qui " rien n'est fini, on a déjà vu des avances de 200 milles fondre sur l'arrivée... " - et surtout hier par un Pascal Bidégorry exceptionnellement lyrique : " c'est ma première Route du Rhum et tout est parfait, je suis content de ce que je fais, fier du boulot qu'on réalise. J'en ai même des sanglots quand j'y pense... je suis heureux voilà, tout simplement heureux ".

    Monocoques Imoca : un fauteuil pour trois
    Incroyable scénario ! Tout reste à faire à moins de 1800 milles de l'arrivée. Après six jours de mer, le trio de tête se tient en moins de 3,2 milles ! D'un pointage à l'autre, les positions varient et les écarts se réduisent. A midi, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec) devançait Jean Le Cam (VM Matériaux) de seulement 0,5 mille ! Lors de la vacation de la mi-journée, les deux solitaires avouaient même s'être retrouvés à moins de 400 mètres l'un de l'autre à l'heure du petit déjeuner… Une rencontre plutôt inattendue après six jours de course ! Mais Roland Jourdain (Sill et Veolia), relégué à plus de 36 milles de retard suite à son option vers le sud au passage des Açores jeudi soir, n'avait pas encore dit son dernier mot. Bilou a signé un retour tonitruant hier, au point de remonter à la 2ème place au classement de 16h, à 1,2 mille de Jean-Pierre Dick. Repassé en 3ème position, Jean Le Cam s'est pour sa part calé dans le sillage de Dick à qui il a concédé près de 3 milles dans l'après-midi. Les deux hommes, qui ne se quittent plus, ont empanné simultanément bâbord amures et suivent une route sud-ouest convergente avec celle de Roland Jourdain, toujours tribord amures. Il n'était pas impossible que hier soir, ces trois-là se soit croisés de très près… Si cette bagarre à trois est passionnante à suivre depuis la terre, il semble qu'elle met les nerfs des trois protagonistes à rude épreuve. Fatigues physique et nerveuse commencent à se ressentir. D'autant qu'une traversée de dorsale anticyclonique avec des vents très faibles pourrait bien redistribuer les cartes dans les trois prochains jours. De quoi mettre les nerfs à vif et faire bouillonner les cerveaux !

    Monocoques Classe 40 : une situation complexe
    Les grandes vitesses de ces derniers jours ne seront bientôt plus qu'un joli souvenir de sensations vibrantes. Une zone sans vent se profile en effet pour la flotte des monocoques 40'. En tête, Gildas Morvan (Oyster Funds) et Phil Sharp (philsharpracing.com) ont choisi de se positionner au nord en passant bien au large des Açores. Derrière, d'autres ont préféré miser sur une option plus sud. C'est notamment le cas de Joe Seeten (TMI Technologie) et Yvan Noblet (Appart'City), au coude à coude depuis plus de 48 heures, mais aussi de Dominic Vittet. Rappelons que hier matin vers 11 heures, le skipper d'Atao Audio System faisait une escale technique à Horta où il ne s'est pas attardé plus de 25 minutes, juste le temps pour lui d'embarquer son nouveau spi. L'heure est donc au choix. " Ce que vont faire Morvan ou Sharp va donner une bonne indication, a commenté Gwenc'hlan Catherine (Tchuda Popka 2). Apparemment, tout le monde à l'air d'avoir basculé vers le sud ". Les solitaires ont en effet commencé à anticiper sur la dépression qui les attend sur la route la semaine prochaine. D'ailleurs, les trajectoires devraient largement diverger dans les jours qui viennent car des options plus prononcées seront possibles : aller chercher des vents de nord en partant à l'ouest ou faire le pari de conserver un peu d'alizé en plongeant au sud.

    Multicoques Classes 2 et 3


    Multis 50 pieds : Ils filaient sous la pleine lune
    " C'est le pied, ça va mieux, j'adore ça… " Ils sont unanimes ou presque, c'est pour vivre de tels moment qu'ils participent à la Route du Rhum – La Banque Postale. Un bonheur qu'Anne Caseneuve (Le Bon Marché Rive Gauche) ne partage plus depuis quelques heures, le safran de son trimaran est brisé. Le Bon Marché Rive Gauche n'est plus manoeuvrant et dérive vers Horta aux Açores. Crêpes Whaou s'est échappé et n'est plus confronté aux mêmes casses têtes météorologiques que ses petits camarades de classe : il faut trouver le bon couloir pour mettre le cap au sud, vers les Antilles. Le vent, qui a mollit et tourné à l'Est/Nord Est en fin de journée, certains avaient déjà empanné quand d'autres continuent à l'ouest.

    Monocoques Classes 1, 2 et 3


    Ville de Dinard, TAT Express et Antilles-Sails.com en parallèle Jeunes Dirigeants mène toujours la flotte des classes 1 monocoques, maintenant toujours une centaine de milles entre son bateau en aluminium et ses trois poursuivants.
    Monos Classe 2 : Servane Escoffier (Vedettes de Bréhat Cap Marine), 2ème, s'accroche à une centaine de milles du leader, Kip Stone (Artforms), et a creusé un peu l'écart avec Luc Coquelin (Cap Guadeloupe 971), à 80 milles derrière. Le 4ème et dernier concurrent, Denis Douillez (AOI Solidarité Internationale) accuse désormais plus de 430 milles de retard.
    Mono Classe 3 : Aurélia met la pression
    Aurélia Ditton (Dangerous When Wet) est à 245 milles de l'apparemment intouchable Roaring Forty. " J'ai un bateau polyvalent, ce ne sont pas les conditions idéales pour le faire marcher, mais je veux que Michel Kleinjans sente que je suis là, derrière et que je déteste me faire distancer. En plus, j'ai hâte de voir le soleil, donc, j'appuie sur l'accélérateur… "
    Echos du large
    Pascal Bidégorry (Banque Populaire) : " Je suis partagé entre deux sentiments : c'est ma première Route du Rhum et tout est parfait, je suis content de ce que je fais, fier du boulot qu'on réalise. J'en ai même des sanglots quand j'y pense... je suis heureux voilà, tout simplement heureux et c'est pas souvent que je suis content, hein! Le deuxième sentiment c'est que c'est dommage de ne pas la claquer, alors je me défonce. Pour la gagne, moi je crois toujours au Père Noël, c'est pas fini, c'est jamais fini ! "

    Lionel Lemonchois (Gitana 11) : " On a bien contrôlé la nuit dernière et les autres se sont alignés derrière, tout va bien. Juste ce matin j'étais un peu énervé de revoir que Pascal (Bidégorry) m'avait repris 10 milles. Le vent a un peu faibli, en gros 5 noeuds de moins qu'hier. Brossard tente un coup au sud, mais je pense que ce ne sera pas facile de se recaler ensuite pour lui. Je devrai arriver disons, dans 48 heures, vous voulez l'heure précise ? "

    Thomas Coville (Sodeb O) : " C'est génial, on est sous gennaker, à 30 noeuds, c'est un combat de tous les instants, dans du vent relativement instable. La course n'est pas finie, on a déjà vu des avances de 200 milles fondre comme peau de chagrin à l'arrivée sur la Guadeloupe. Tant que la ligne n'est pas passée.. C'est sûr qu'en ligne droite on ne va pas reprendre Lionel, mais sur l'arrivée tout est possible et les conditions ne seront pas les mêmes suivant que l'on arrive de jour ou de nuit ".

    Yvan Bourgnon (Brossard) : " L'heure est à l'attaque. Il y a peut-être une option par dessous, par le sud. C'est sûr que si j'étais en tête, je n'aurais pas fait ce choix, mais là il faut tenter quelque chose, ça ne sert à rien de rester derrière dans l'axe. L'angle au vent n'est pas bon mais la pression semble meilleure, la question est de savoir si davantage de vent peut compenser cet angle moins favorable. La course est intense, on s'arrache les tripes, on donne tout! "

    Franck Cammas (Groupama) : " Je n'ai plus de safran tribord, alors il faut faire attention, ne pas trop lever les pattes et choquer quand ça se lève. Il faut se méfier. On a empanné un peu plus tôt que les autres hier pour se faire un petit décalage, mais c'est vrai que j'aimerais être plus près des autres pour pouvoir jouer le coup à fond. On glisse bien malgré tout et beaucoup de gens aimeraient être à ma place ! "


    Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec) : " La nuit a été difficile… J'avais pas mal d'avance et je me retrouve bord à bord avec Jean (Le Cam). C'est certainement dû à différentes conditions et notamment la fatigue. C'est comme un départ à zéro. On va bien voir la suite, on a chacun notre stratégie de course. Sinon, tout va bien mais le bonhomme est fatigué, je ne le cache pas ! "

    Jean Le Cam (VM Matériaux) : " Jean-Pierre (Dick) est par le travers à mon vent sous spi, alors que moi je suis encore sous gennaker… On est à un mille l'un de l'autre, je le vois bien ! Je ne suis pas inquiet par rapport à la position de Bilou (Roland Jourdain). On sera les premiers à tomber dans la pétole, et les premiers à en ressortir… Au début, on pleure et après, on rit ! Enfin j'espère… "

    Roland Jourdain (Sill et Veolia) : " Le rythme est bien actif. On n'a pas trop le temps de rêver. On a plutôt du débit côté sommeil que du crédit en ce moment… Je suis a priori revenu à une dizaine de milles ce matin. Ce n'est pas facile de crier hourra tout de suite parce que, d'après ce que l'on voit, on va vers moins de vent dû à une dorsale, d'où le petit crochet du sud… C'était fait dans ce sens-là ! La situation météo n'est pas clair devant. Ce sera sans doute le point le plus délicat de la Transat à gérer : de quel côté va-t-on prendre cette dorsale ? Tout cela est un subtil mélange d'acharnement et de poésie ! "

    .
    Route du Rhum 2006 :

  • .
    Robert Bogey : Un nom synonyme de champion Robert Bogey : Un nom synonyme de champion

    Robert Bogey, c'est 34 sélections en équipe de France, 6 records de France battus (3000m, 5000 m, 10 000m), un titre de co-recordman du Monde du relais 4 x 1500 m, en 1961, avec Bernard, Jazy et Clausse ! Il gagnait toutes les épreuves d'athlétisme. Il était la fierté tant de sa Savoie natale que du pays entier. Il s'était battu aux côtés d'illustres champions comme Jazy, Bernard, Mimoun. Il a côtoyé les plus grands Athlètes de la planète. Interview...

    .
    .
  • .
    Championnat du Monde d'aviron 2015 au Lac d'Aiguebelette Championnat du Monde d'aviron 2015 au Lac d'Aiguebelette

    Le Championnat du Monde d’aviron senior aura lieu sur le lac d’Aiguebelette en 2015. Le site savoyard a été choisi ce lundi 5 septembre 2011 par le Congrès de la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron réuni à Bled (Slovénie).......

    .
    .
  • .
    La France pour l'EURO 2016 La France pour l'EURO 2016

    La décision est tombée ce 28 mai 2010, la France sera le pays organisateur de l’UEFA EURO 2016 et le football sera à l’honneur......

    .
    .
  • .
    Portrait : Julien Grandjean Portrait : Julien Grandjean

    Champion de France handisport des 50 et 100 mètres nage libre, l’athlète chambérien a décidé de mettre un terme à sa carrière sur cette très belle performance. Julien Grandjean s’est donné comme défi pour 2010 : la traversée du lac d’Aiguebelette dans sa longueur. Rencontre avec un champion......

    .
    .
  • .
    Vanessa François, l'exploit à bout de bras Vanessa François, l'exploit à bout de bras

    C’est à la force de ses bras que Vanessa François, alpiniste paraplégique, a atteint le sommet d’El Capitan la plus célèbre paroi du massif californien, ce 12 octobre 2013. Exploit qui fait la fierté de son partenaire, qui tient à saluer la performance et le projet audacieux de cette alpiniste unique qui vit à Chamonix.......

    .
    .

  • .
    217,3 Km/h pour Eric Barone 217,3 Km/h pour Eric Barone

    Eric Barone a enregistré une vitesse de 217,3 Km/h en partant du sommet de la piste mythique sur KL sur un vélo de série amélioré, dépassant ainsi le record enregistré à 210 km/h et à partir d’un vélo de série (non amélioré) de Markus Stoeckl.........

    .
    .
  • .
    St-Jean-de-Maurienne Capitale mondiale des cyclogrimpeurs® St-Jean-de-Maurienne Capitale mondiale des cyclogrimpeurs®

    La ville de St-Jean-de-Maurienne a inauguré mercredi 15 mai 2013 au soir, sa nouvelle marque "Capitale mondiale des cyclogrimpeurs®" devant un public nombreux. L’équipe cycliste FDJ, marraine de l’événement était également présente, représentée entre autres par Thibaut Pinot, 10ème au classement général du Tour de France 2012.......

    .
    .
  • .
    Marie Bochet récompensée aux Laureus Sports Award 2014 Marie Bochet récompensée aux Laureus Sports Award 2014

    Trois des plus fabuleuses jeunes stars de leur génération, qui ont su battre des records malgré leur jeune âge, ont été honorées par les Laureus World Sports Awards 2014 à Kuala Lumpur, en Malaisie. Parmi les autres lauréats la savoyarde Marie Bochet, qui a remporté le Laureus World Sportsperson of the Year with a Disability Award......

    .
    .
  • .
    Yann Borgnet et la face Nord du Grand Dru par la voie Lesueur Yann Borgnet et la face Nord du Grand Dru par la voie Lesueur

    A 20 ans seulement, Yann Borgnet est déjà un alpiniste extrêmement accompli. Il partage sa vie entre Annecy où il réside, Rennes où il poursuit un magistère et Chamonix où il exprime sa créativité sur les sommets alpins.........

    .
    .
  • .
    Nouvelle étape pour le Centre National de Ski de Haut Niveau Nouvelle étape pour le Centre National de Ski de Haut Niveau

    Le Centre National de Ski de Bourg-St-Maurice, établissement qui sera co-géré avec la Fédération Française de Ski, travaille actuellement sur le volet sportif des infrastructures de ce site......

    .
    .
  • .
    Le DOJO Chambérien rayonne à l'international Le DOJO Chambérien rayonne à l'international

    Vincent Orvelin, président du DOJO Chambérien, revient tout juste du Japon. Resté en contact avec Toshihide Yasuda (ancien judoka du club, d’origine japonaise). le club savoyard aura le plaisir d’accueillir au printemps prochain des Experts Japonais au judo club Dojo Chambérien.......

    .
    .

  • .
    Nouveau bassin d'aviron sur le lac d'Aiguebelette Nouveau bassin d'aviron sur le lac d'Aiguebelette

    Les travaux du nouveau bassin d’aviron sur le lac d’Aiguebelette se sont terminés mi-janvier. Le bâtiment de chronométrage et la plage de Pré Argent engazonnée seront livrés courant avril. Les premiers tests de montage du nouveau bassin ont été réalisés ces derniers jours avec succès. Le prochain rendez-vous en situation réelle sera les 10 et 11 mai 2014 pour la Régate internationale Savoie Mont-Blanc.......

    .
    .
  • .
    Un rêve qui est devenu réalité pour Stéphanie Maureau Un rêve qui est devenu réalité pour Stéphanie Maureau

    Stéphanie Maureau, membre du Team Adidas Outdoor, a réalisé l'ascension hivernale du supercouloir du Mont-Blanc du Tacul par - 28°C, en compagnie de Maxime Tirvaudey, disparu accidentellement depuis. Ce couloir fascinant, couvert d'une immense étendue de glace souligne les reliefs de la face est sur plus de 600 m. Tous les grimpeurs en rêvent.......

    .
    .
  • .
    Coupe du monde UCI MTB 2014 à Méribel Coupe du monde UCI MTB 2014 à Méribel

    L’hiver dernier Méribel renouait avec son histoire en accueillant une étape de la Coupe du monde de ski féminine, vingt et un an après les Jeux Olympiques d’Albertville. La station savoyarde s’apprête à retrouver une place de choix sur l’échiquier du sport mondial avec la Coupe du monde UCI MTB........

    .
    .
  • .
    1 jour 1 col et le vélo est roi 1 jour 1 col et le vélo est roi

    Menée en collaboration avec les Conseils généraux de la Savoie et de la Haute-Savoie pour l’appui technique de fermeture des routes et les sites partenaires pour l’animation et l’organisation générale, l’opération 1 jour 1 col propose en accès libre et gratuit 11 rendez-vous pour cette 4ème édition......

    .
    .
  • .
    Le Polo sur neige Le Polo sur neige

    L’engouement pour le polo sur neige tient à sa spécificité. Le polo d’hiver est plus rythmé, plus tonique que le polo traditionnel sur gazon. Les terrains plus petits, des équipes de 3 à 4 joueurs, favorisent les actions rapides et la concentration des joueurs sur une surface réduite ajoute au spectacle.......

    .
    .
  • .
    L'Equipe de France Dames de VTT Trial en Maurienne L'Equipe de France Dames de VTT Trial en Maurienne

    La Maurienne, le plus grand domaine cyclable du monde®, en sa qualité de Fournisseur officiel de la Fédération Française de Cyclisme, s'apprête à accueillir l'Equipe de France Dames de VTT Trial à St-François-Longchamp......

    .
    .

  • .
    4 athlètes savoyards aux couleurs du Beaufort 4 athlètes savoyards aux couleurs du Beaufort

    Marie Bochet et Marion Pellissier, filles de producteurs, William Bon Mardion, ramasseur de lait et Vincent Jay, ambassadeur du Fromage Beaufort forment désormais la Team Fromage Beaufort. Ils ont pour mission de porter, au-delà de la Savoie, les valeurs et les couleurs du fromage Beaufort........

    .
    .
  • .
    Tour du Monde en courant Tour du Monde en courant

    Serge Girard n’a pas que ses jambes qui courent, son imagination aussi. Et une idée nouvelle de défi, il lui en est venu une, première mondiale, jamais réalisée jusque-là, courir le tour du monde à pied soit plus de 30.000 km en seulement 365 jours....

    .
    .
  • .
    Le Chartreuse Family Défi Le Chartreuse Family Défi

    La 2ème édition du Chartreuse Family Défi se déroulera le samedi 24 mai 2014 au village de St-André sur les communes des Marches et de Chapareillan, au cœur des vignobles du Parc Naturel Régional de Chartreuse.......

    .
    .
  • .
    Mario Cavalli à la tête du CSH jusqu'en 2016 Mario Cavalli à la tête du CSH jusqu'en 2016

    Après 2 premières saisons éprouvantes, le coach savoyard, Mario Cavalli, prolongera l’aventure pour un minimum de 2 ans avec son club de toujours, le Chambéry Savoie Handball. L’entraîneur chambérien est donc confirmé à son poste jusqu’en 2016......

    .
    .
  • .
    Le Téléthon hollandais Le Téléthon hollandais

    Les cyclistes néerlandais, seuls ou en équipe, grimpent jusqu’à 6 fois en une journée la montée de l’Alpe d’Huez, le tracé de la route des Alpes la plus mythique et la plus connue aux Pays Bas. L’objectif de ces six montées, d’où le "Zes" qui en hollandais signifie "six", est de récolter de l’argent pour la fondation néerlandaise de lutte contre le cancer........

    .
    .
  • .
    Marie Bochet, double Championne du Monde Marie Bochet, double Championne du Monde

    Les Championnats du Monde de ski alpin Handisport IPC à La Molina en Espagne ont débuté le 20 février 2013. Après deux jours de compétitions, l’équipe de France a déjà remporté six médailles. En catégorie debout, Marie Bochet, la skieuse du Beaufortain, remporte l’or en descente et en Super Géant.........

    .
    .
  • .
    Alexis Pinturault rejoint les World Cup Rebels de Head Alexis Pinturault rejoint les World Cup Rebels de Head

    Vendredi 13 juin 2014, la société Head, avait donné rendez-vous à la presse à Courchevel pour annoncer avec fierté, qu’Alexis Pinturault, l'un des coureurs français leaders de la Coupe du Monde de ski alpin rejoint les World Cup Rebels de Head pour la saison à venir......

    .
    .

.
.