.
.
  • .
    Station de ski :
    + Station de ski
    Bessans
    .
    • Sergio Palumbo | dernière mise à jour : 18/07/2012
    .

    Bessans

    Situé à 1750 m d'altitude, Bessans est un village traditionnel, typique de la Haute Maurienne, en bordure du Parc national de la Vanoise et de l'Italie. Quelque soit la saison, ce village authentique et familial vous accueille et vous offre de nombreuses activités culturelles et/ou sportives mais aussi de nombreuses animations. Bessans, c'est aussi un village où se perpétue les traditions à travers la nature à l'état sauvage, les fêtes religieuses et la sculpture.

    Village de Bessans

    © Sergio Palumbo - 123 Savoie

     

    Site de Biathlon

    Stade de Biathlon -  © Sergio Palumbo - 123 Savoie

     

    Bessans doit bien son nom de Pays du ski nordique avec un domaine skiable de 80 kilomètres de pistes de difficultés variées, damées, balisées. Bessans, avec ses airs scandinaves, est l'une des destinations favorites des passionnés du ski nordique. Ici, c'est la glisse à l'état pur... En famille ou entre amis, cette discipline permet de pratiquer le ski à tous niveaux dans un environnement naturel montagnard étonnant. L'une des particularités de ce site nordique est qu'il est l'un des plus hauts espaces de ski de fond de France et d'Europe avec un enneigement naturel exceptionnel (début novembre à début mai). Bessans dispose d'un réseau d'enneigement artificiel  pour conforter et renforcer la neige naturelle.


    Du fait de son altitude et de son enneigement naturel précoce, Bessans est aussi un lieu d'entraînement et d'acclimatation pour les sportifs accomplis. La Communauté des

    Communes de la Haute Maurienne Vanoise a réalisé un stade de Biathlon homologué qui a accueilli, en janvier 2004, les Championnats du Monde Jeunes et Juniors.


    Mais Bessans c'est aussi 3 kms de pistes de ski alpin équipés de canons à neige. D'autres activités peuvent se réaliser comme les promenades en raquettes, la cascade de glace, la patinoire naturelle ... En effet, pour les non-skieurs, 15 kilomètres de Sentiers Découverte sont offerts pour des balades détentes à travers les mélèzes enneigés. Les promenades en raquettes seules ou encadrées sont des moments d'entière liberté propices à l'observation de la faune et des paysages locaux ; c'est aussi l'occasion de goûter au plaisir du bon air vivifiant de la montagne.

    Les vallées de Bessans

     

    Bessans et montagne

    © Sergio Palumbo - 123 Savoie

     

    Le Parc National de la Vanoise

    Créé en 1963, le Parc national de la Vanoise est entièrement situé dans le département de la Savoie, entre les hautes vallées de l’Arc (Maurienne) et de l’Isère (Tarentaise), jusqu’à la frontière italienne où il est limitrophe sur 14 kilomètres avec le Parc national italien du Grand Paradis et la réserve de la haute vallée de l’Orco. Le Parc de la Vanoise et du Grand Paradis sont jumelés, et constituent la plus grande réserve protégée d’Europe

    occidentale, soit 125.000 hectares. Au coeur du Parc national de la Vanoise, les randonneurs et les amoureux de la montagne pourront observer une quantité presque infinie d’espèces florales (ancolie des Alpes, lys martagon, edelweiss, ...) et animales (bouquetins, marmottes, chamois, aigles royaux, ...).


    Géographiquement, le territoire de Bessans dispose de deux vallées adjacentes :
    - la vallée d’Avérole
    - la vallée du Ribon

     

    La Vallée d’Averole
    La vallée d’Avérole dominée par le glacier de Charbonnel (3752m, le plus haut sommet de la Haute-Maurienne) et la pointe de l’Albaron (3637m) comprend 3 hameaux à l’architecture typique (toits recouverts de lauzes et murs en pierres sèches) :
    - La Goulaz avec la chapelle Ste Anne (1751m)
    - Les Vincendières avec la chapelle Ste Marie Madeleine (1880m).
    - Avérole avec la chapelle St Pierre (2037m).

    La Vallée du Ribon
    Cette vallée était jusqu’à la dernière guerre une vallée d’alpage très utilisée. Les trois groupes de chalets voyaient dès la fin juin, de nombreuses familles y passer l’été avec leur troupeau. Actuellement ces alpages communaux sont réservés aux troupeaux de génisses de la commune. L’une des particularités de cette vallée est que l’on peut accéder du côté français, au glacier et à la pointe de Rochemelon, 3538 mètres, lieu du plus ancien pèlerinage européen. Tous les 5 août, aussi bien du côté français qu’italien, les pèlerins se retrouvent à plus de 3500 mètres pour réaliser leur pèlerinage.

       Patrimoine
    Patrimoine

    En Savoie, l’art baroque est présent à travers les Chemins du Baroque. Le baroque fait son apparition dans la seconde moitié du XVème siècle au coeur des vallées alpines. Il se manifeste par la profusion et le faste des décors (ors, polychromie) par le réalisme des sculptures animées de mouvement et de vie. L’art baroque témoigne d’un élan de spiritualité, sans renier la dimension humaine de la foi. Il préfigure le Paradis pour des populations montagnardes qui aspirent au salut.

    La chapelle St-Antoine

     

    La chapelle St-Antoine à Bessans

    © Sergio Palumbo - 123 Savoie

     

    La chapelle fait partie d’un réseau impressionnant de chapelles, oratoires et croix sur le territoire paroissial de Bessans. La chapelle St-Antoine est un bâtiment rectangulaire construit sur l’éperon qui surplombe Bessans. Elle se dresse parallèlement à l’église paroissiale sur l’envers du village. Elle date du début du XVème siècle, on situe la date de l’érection ou de la décoration de la chapelle entre 1503 et 1522. La façade principale, est protégée par un auvent qui abrite la décoration extérieure, des fresques reproduisant la danse des vices reliés par une chaîne, tirés par deux démons en direction de l’enfer. 

    Le clocher roman de la chapelle est monté sur le pignon occidental et domine une toiture à double pente en lauzes. Cette chapelle possède un plafond à caissons typique de la renaissance avec des peintures polychromes (1526), sur les murs intérieurs de la chapelle se trouvent quarante panneaux représentant la vie du Christ, de la Nativité à la Pentecôte, dans le même style que les peintures de la chapelle St-Sébastien de
    Lanslevillard. La peinture est "à fresques", c’est à dire une peinture à l’eau sur du mortier frais. L’artiste qui s’est vu confier cette oeuvre considérable a intégré une multitude de détails locaux qui mêlent la vie du Christ à celle du village.




    L’église St-Jean-Baptiste

     

    L’église St-Jean-Baptiste à Bessans

    © Sergio Palumbo - 123 Savoie

     

    Intérieur Eglise St-Jean Baptiste à Bessans

    © Sergio Palumbo - 123 Savoie

     

    L’église est située à proximité de la chapelle St-Antoine, ces deux édifices s’intégrant dans les chemins du baroque. Il est impossible de déterminer la date de son édification mais il est certain qu’elle existait déjà en 1376 ; elle a subi au cours des années de nombreuses modifications. Comme toutes les églises de Haute Maurienne, elle possède un vestibule fermé, sur lequel se trouve encore une tribune. La voûte de ce vestibule est décorée au milieu par un motif en plâtre existant déjà en 1827 et représentant le miracle de la Ste-Hostie de Turin. A l’intérieur de l’église, huit fenêtres cintrées introduisent assez de lumière pour contempler la voûte à médaillons. La vue est tout d’abord attirée par le maître-autel, dont le marbre est d’un beau blanc de Carrare, orné d’un St-Jean-Baptiste sur le devant, de facettes fines et de dessins ; les gradins sont à rebords dentelés et, sur le tabernacle, un dôme élancé se profile sur quatre colonnettes élégantes. Cet autel a été exécuté en 1858. Quatre autres petits autels se trouvent de part et d’autre de la nef de
    l’église. Ils sont dédiés à St-Antoine, à Notre Dame du Mont Carmel, à Notre Dame du Rosaire et à St-Joseph. On peut admirer à l’intérieur de l’église de magnifiques peintures murales et statues religieuses, oeuvres d’artistes locaux.


    Le clocher est de date très reculée. Sa structure est la même que celle des tours dites Sarrasines que l’on rencontre encore tout le long de la vallée. Il est orné de quatre cloches.

    Les traditions

    Crèche de Noël à Bessans

     

    Crèche vivante à Bessans

    © OT de Bessans

     

    Visite d’une habitation étable

    La vie quotidienne d’autrefois rassemblait hommes et animaux dans une même pièce appelée "Erablo". Cet habitat spécifique fut pensé par les hommes pour lutter contre les hivers très rigoureux en montagne (ils se servaient, ainsi, de la chaleur animale pour se chauffer). D’autres pièces de cette maison du début du XVIIIème siècle vous seront dévoilées comme la cuisine, dite "Fogogne" et la cave "Pélo". Témoignage du passé, ce mode de cohabitation a perduré tout au long des siècles, vous redécouvrirez ce mode de vie ancien grâce à la reconstitution de cet habitat avec mobiliers et vaisselles, suivi d’une vidéo montrant la vie de tous les jours dans l’erablo.



    La crèche vivante et l’arrivée des Rois Mages
    La crèche vivante de Bessans est un rendez-vous incontournable en Haute Maurienne. Cette crèche connaît une notoriété grandissante et est l’œuvre collective de plus de quarante figurants bénévoles,
    tous habillés en costumes traditionnels. Lors de la veillée de Noël, ils font revivre la légende locale qui dit que Jésus est né à Bessans. Chants traditionnels en patois et danses accompagnent cette veillée magique.

    A voir...

     

    Le diable de Bessans

    Le diable de Bessans - © Sergio Palumbo - 123 Savoie

     

    Croix du Coq détaillée à BessansCroix du Coq à Bessans

    La Croix du Coq - © Sergio Palumbo - 123 Savoie

     

    La sculpture

    Pays de sculpteurs, Bessans est d’une extrême richesse dans l’art populaire comme l’art religieux : rouets et quenouilles, poules à sel, jouets en bois, statues, croix, ... abondent. Les plus célèbres des sculpteurs furent les Clappier. Jean-Baptiste Clappier du hameau des Vincendières (vallée d’Avérole), fut un des premiers artistes locaux à maîtriser toute la technique de l’art Baroque. La plus célèbre des sculptures est celle du diable, l’emblème de Bessans dont l’origine date seulement de 1857.

    "Un chantre du village, nommé Vincendet, très en colère contre son curé, fabriqua un diable de bois tenant un curé sous son bras ; puis il alla le porter, un matin de très bonne heure sur la fenêtre du prêtre. Celui-ci se douta d’où venait ce diable, et le lendemain matin, la statuette prit le chemin de la fenêtre de son créateur. Ce petit manège dura plusieurs jours lorsqu’un voyageur, passant par Bessans, remarqua le Diable sur la fenêtre du nommé Vincendet et proposa de l’acheter. Le sculpteur vit tout le profit qu’il pouvait en tirer, et ce fut le début du courant satanique et commercial du Diable de Bessans".

     
    Plusieurs artistes sur Bessans sculptent et vendent leurs oeuvres.

     



    Le rocher du château
    A deux kilomètres du Villaron, en direction de Bonneval-sur-Arc, un imposant rocher domine la vallée : c’est le rocher du château. A la base du rocher qui fut sans doute un abri sous roche aujourd’hui éboulé, apparaissent des peintures rupestres (sept ou huit cerfs peints à l’ocre rouge). Ces peintures rupestres datent de la période du Néolithique.

    La gastronomie locale



    - Le farci Bessannais : choux, porc, légumes, cuit au torchon
    - Le chou "au suit"
    - Les fraquès sorte de Crozet Bessannais
    - La tartiflette : Reblochon, pomme de terre au four
    - La fondue : fromage fondue, pain
    - La raclette : fromage fondue, charcuterie, pomme de terre
    - Fromage : beaufort, tomme de Savoie, St-Antoine, fromage de chèvre...


    .
    Station de ski :

  • .
    Bonneval-sur-Arc Bonneval-sur-Arc

    Situé en Haute Maurienne, à 1800 mètres d'altitude avec un domaine skiable montant à 3000 m, Bonneval-sur-Arc est le plus haut des villages de la Haute vallée de l'Arc, au pied du Col de l'Iseran......

    .
    .
  • .
    Aussois Aussois

    Station village et porte du Parc National de la Vanoise, Aussois est un authentique village savoyard qui vous invite à rencontrer les vraies richesses d'un petit coin des Alpes et qui se veut une introduction à une approche plus intime d'un village et de sa communauté......

    .
    .
  • .
    La Maison penchée La Maison penchée

    Casemate dynamitée par les troupes allemandes le 16 septembre 1944, jour de la libération de Modane, cette ruine très fréquentée attire un nombreux public du fait de la sensation de perte d'équilibre dès qu'on y pénètre.

    .
    .
  • .
    St-Jean-de-Maurienne St-Jean-de-Maurienne

    Capitale historique de la vallée, berceau de la Maison de Savoie, cathédrale (XIe-XVe), stalles gothiques (XVe), cloître gothique (XVe), crypte pré-romane, palais épiscopale.

    .
    .
  • .
    St-Sorlin-d'Arves St-Sorlin-d'Arves

    Village de caractère au coeur de la Haute Montagne, en Maurienne dans le Massif Arvan Villards et sur le Domaine des Sybelles, St-Sorlin-d’Arves est une station d’Hiver et d’Eté, au pied du Glacier de l’Etendard et du Col de la Croix de Fer, face aux Aiguilles d’Arves......

    .
    .

  • .
    Le Grand Filon Le Grand Filon

    Selon la légende, Durandal, l'épée que Charlemagne remit à Roland, fut forgée avec le fer des Hurtières en Maurienne... Le Grand Filon, site minier des Hurtières, à St-Georges-des-Hurtières, présente l'histoire et la vie à travers les siècles, dans les mines...

    .
    .
  • .
    St-Jean-de-Maurienne Capitale mondiale des cyclogrimpeurs® St-Jean-de-Maurienne Capitale mondiale des cyclogrimpeurs®

    La ville de St-Jean-de-Maurienne a inauguré mercredi 15 mai 2013 au soir, sa nouvelle marque "Capitale mondiale des cyclogrimpeurs®" devant un public nombreux. L’équipe cycliste FDJ, marraine de l’événement était également présente, représentée entre autres par Thibaut Pinot, 10ème au classement général du Tour de France 2012.......

    .
    .
  • .
    Le Corbier Le Corbier

    Station d'hiver et d'été au coeur du domaine des Sybelles...

    .
    .
  • .
    Aussois et ses barrages Aussois et ses barrages

    Le barrage de Plan d'Aval, commencé en 1945 et terminé en 1951, est situé sur le lit du torrent de Saint-Benoît. Edifié à l'aval d'une cuvette appelée "Plan d'Aval", il est constitué par deux barrages......

    .
    .
  • .
    Eglise d'Aussois Eglise d'Aussois

    L'église d'Aussois, vocable Notre-Dame de l'Assomption, date pour l'essentiel de 1648. C'est-à-dire qu'elle a été reconstruite dans le grand souffle de la Contre-Réforme qui a donné tant de chefs d'œuvres aux hautes vallées de Maurienne et de Tarentaise......

    .
    .
  • .
    Chapelle Notre-Dame des Neiges Chapelle Notre-Dame des Neiges

    Située à Avrieux en Haute Maurienne, la chapelle de Notre-Dame des Neiges a été érigée en 1606, par Pierre Bertrand, notaire à Avrieux. Installée à proximité de l'église, elle marquait le passage d'un couloir d'avalanches.......

    .
    .
  • .
    L'Equipe de France Dames de VTT Trial en Maurienne L'Equipe de France Dames de VTT Trial en Maurienne

    La Maurienne, le plus grand domaine cyclable du monde®, en sa qualité de Fournisseur officiel de la Fédération Française de Cyclisme, s'apprête à accueillir l'Equipe de France Dames de VTT Trial à St-François-Longchamp......

    .
    .
  • .
    Les pompiers d'Aussois Les pompiers d'Aussois

    L'histoire des pompiers d'Aussois débute le 6 mai 1860, quand le Duché de Savoie et le Comté de Nice furent rattachés à la France, Aujourd'hui encore, la compagnie des pompiers d'Aussois défile à l'occasion de dates importantes ou religieuses comme le 15 août ou encore pour les cérémonies officielles......

    .
    .
  • .
    Bella la Tarentaise, tête d'affiche du SIA 2014 Bella la Tarentaise, tête d'affiche du SIA 2014

    Bella la Tarentaise, tête d’affiche du prochain Salon International de l’Agriculture qui se tiendra à Paris en 2014, sera la chef de file d’une délégation d’acteurs du territoire Savoie Mont-Blanc, mobilisés pour l’occasion........

    .
    .

  • A découvrir :
    Maurienne

    Bienvenue en Maurienne...

    .

    Col du Mont-Cenis

    A 2083 mètres d'altitude, le col du Mont Cenis est le col le plus bas de la Maurienne. Il raccorde Lanslebourg à Suse en Italie...

    .

    St-Jean-d'Arves

    St-Jean-d'Arves est une station familiale, située au pied d'un vaste domaine skiable, qui satisfera le vacancier en quête de traditions et de tranquilité...

    .

    Cols de Maurienne

    Le vélo a trouvé sa terre d'élection en Maurienne. En effet, cette belle région de montagne compte de nombreux atouts : 9 grands cols alpins français (dont le Galibier, la Madeleine, le Glandon, la Croix de Fer...), 1.600 km de route et 56.000 m de dénivelé positif. Partez à la découverte des cols du Pays de Maurienne.........

    .

    Lac blanc de Termignon

    Pour un dimanche fraîcheur, tranquille, la balade au lac blanc est idéale. Promenade sans difficulté même avec de jeunes enfants...

    .

    Aiguebelle, Porte de la Maurienne

    Située à l’entrée de la vallée de la Maurienne, voie de communication par excellence, Aiguebelle a vu passer de nombreux et illustres visiteurs... sur la route du Piémont et de l’Italie.......

    .

    .

  • Cascade de la Reculaz

    Au dessus de Bonneval-sur-Arc, la cascade de la Reculaz a une chute d'eau de 20 mètres environ qui tombe dans une gorge escarpée entre deux falaises...

    .
    .
  • Lac Perrin au Mont-Cenis

    Aller jusqu'au lac Mont Cenis et direction refuge du Petit Mont Cenis. Sur la route du refuge, il y a plusieurs pa...

    .
    .
  • Termignon-la-Vanoise, Sollières-Sardières et Bramans

    Les stations villages de Termignon-la-Vanoise, Sollières-Sardières et Bramans vous proposent de partir à la rencontre des sommets et des parcours sauvages de la Haute-Maurienne. Ski alpin, ski nordique, randonnées, raquettes et ambiance festive...

    .
    .
  • St-Pierre-de-Belleville

    La cloche a toujours rythmé la vie des communes et des paroisses. Elle continue, au fil des siècles, d'annoncer les évènements joyeux et douloureux. La commune de St-Pierre-de-Belleville, possède une particularité, celle d'avoir.....

    .
    .

.
.