.
.
  • .
    + Nature et Environnement
    Pays de Savoie
    .
    • Sergio Palumbo | dernière mise à jour : 14/02/2013
    .

    Un labo de l’Université de Savoie et l’un des plus dangereux volcans de la planète

    Volcan Mérapi
     
    Volcan Mérapie vu depuis un village détruit en 2010
    Village situé à 6 km du cratère et détruit
    par l’éruption du 5 novembre 2010
    © Jean-Christophe Komorowski (IPGP)
     
    L’Institut des Sciences de la terre (ISTerre), laboratoire de l’Université de Savoie, a lancé un ambitieux programme de recherche sur l’un des volcans les plus dangereux de la planète: le Mérapi, en Indonésie.
     

    Le volcan Mérapi, situé sur l’île de Java, est particulièrement menaçant en raison de ses fréquentes éruptions et de la forte densité de population vivant sur ses flancs. L’éruption de 2010, la plus violente du siècle, a généré une série de nuées ardentes qui ont dévalé ses pentes jusqu’à plus de 15 km du sommet. Ce dernier a été décapité et a laissé place à un cratère de 150 m de profondeur. Grâce au système de surveillance volcanique et à une bonne interprétation des signes précurseurs par les volcanologues indonésiens, une alerte a été déclenchée et près d’un million de personnes ont été évacuées à temps des zones dangereuses. Malgré 357 victimes et de gros dommages matériels, des milliers de vie ont été épargnées.

    Il s’agit maintenant de tirer tous les enseignements de cette crise éruptive et de mieux comprendre pourquoi elle a été beaucoup plus puissante que les éruptions modérées qui se produisaient auparavant tous les 4 ou 5 ans. C’est l’objectif principal du projet DOMERAPI qui a été financé par l’Agence Nationale de la Recherche de 2013 à 2016. Celui-ci regroupe des chercheurs des principaux laboratoires français travaillant en volcanologie, ainsi que deux institutions indonésiennes. Des collaborations avec des équipes américaines et allemandes renforceront encore ce programme. Sa principale originalité est de combiner diverses disciplines, telles que la pétrologie, la géologie, la géophysique, la géochimie des gaz ou l’imagerie satellitaire, afin de mieux étudier ce système volcanique dans sa complexité. Des mesures par des instruments installés sur le terrain, des analyses de données anciennes ou récentes, des modélisations numériques des phénomènes et des expériences de laboratoire seront réalisées dans ce cadre. Le dispositif expérimental financé par le projet viendra aussi renforcer le système de surveillance du volcan et des méthodes développées pendant le projet permettront de mieux évaluer les risques et de mieux interpréter les signes précurseurs de la prochaine éruption.

     

    C’est pour quand ? L’avenir nous le dira, mais nous serons prêts !

    L’Institut des Sciences et de la Terre est une Unité Mixte de Recherche, portée par cinq tutelles : l’Université de Savoie, l’Université Joseph Fourier (Grenoble), le CNRS, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et l’Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR, ex Laboratoire Central des Ponts et Chaussées).
     
    L’ISTerre est né en 2011 du regroupement de deux laboratoires : le Laboratoire de Géophysique Interne et Tectonophysique (LGIT) et le Laboratoire de Géodynamique des Chaînes Alpines (LGCA). Il est identifié comme le second laboratoire en Sciences de la Terre en France. L’ISTerre est l’une des quatre unités de recherche d’excellence qui constituent le laboratoire d’excellence OSUG@2020, retenu dans le cadre des Investissements d’Avenir. Ce laboratoire est implanté sur deux sites en Rhône-Alpes. La partie chambérienne, dirigée par Philippe Lesage, est localisée sur le campus scientifique du Bourget-du-Lac. Elle est rattachée à l’Unité de Formation et de Recherche du Centre Interdisciplinaire Scientifique de la Montagne (CISM). La partie grenobloise est située sur le campus de Saint-Martin-d’Hères et fait partie de l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Grenoble (OSUG). Le laboratoire compte au total 110 chercheurs, 95 doctorants, et 52 ingénieurs, techniciens et personnels administratifs, dont 15 chercheurs et ingénieurs et 12 doctorants pour la partie chambérienne. L’ISTerre est organisé en neuf équipes de recherche et deux services, dont l’un d’observation. L’équipe de "géophysique des volcans" est concentrée sur le Bourget-du-Lac.
     
    Les principaux thèmes d’interventions d’ISTerre à l’Université de Savoie sont la volcanologie, la sismologie, et la déformation de la croûte terrestre. De par les thématiques étudiées, l’ISTerre a une forte activité internationale. Spécificité du laboratoire, quatre volcanologues sont chercheurs à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), et travaillent en étroite collaboration avec les pays dits "du Sud", tels que le Pérou, le Mexique ou l’Indonésie. En matière de géophysique des volcans et d’estimation du risque volcanique, le laboratoire étudie, dans un but de recherche plutôt que de surveillance opérationnelle, la structure et la dynamique interne des systèmes volcaniques actifs. Plusieurs chantiers d’études sont menés dans le monde pour mieux comprendre ces systèmes. Ainsi, ISTerre est responsable du site instrumenté VELI (Volcans Explosifs Laboratoire Indonésien) appuyé par l’IRD et l’INSU, destiné à accroître les capacités d’observation et la recherche sur trois volcans situés en Indonésie (Mérapi, Semeru et Kelut). La sismologie est également un volet important de recherche pour l’ISTerre sur le site de Savoie Technolac. Le laboratoire s’intéresse à la physique des tremblements de terre et à la mécanique des zones de faille. L’espoir d’arriver un jour à une prédiction opérationnelle des catastrophes telluriques reste encore actuellement très mince, mais la compréhension des mécanismes conduisant à la genèse des séismes progresse constamment, allant de pair avec une meilleure quantification des niveaux de contrainte auxquels sont soumises les failles. Sur ces thématiques, l’ISTerre conduit plusieurs approches conjuguant géodésie et sismologie. Ainsi, les tremblements de terre ayant lieu en Californie, en Turquie, au Vénézuéla, mais aussi dans les Alpes, sont plus particulièrement étudiés par les chercheurs du laboratoire, à l’Université de Savoie, afin de mettre à jour les processus complexes impliqués dans la sismogenèse.
     
    L’ISTerre conduit aussi des études sur l’érosion continentale et en particulier celle des chaînes de montagnes, pour mieux comprendre leurs principes de formation et d’évolution. Sur ce point, le laboratoire travaille actuellement au Pakistan, en Inde (Himalaya), en Albanie et dans les Alpes. L’équipe chambérienne travaille enfin sur la banquise en Arctique. Il existe une analogie forte entre la déformation de la croûte terrestre et celle de cette fine couche de glace, qui permet de transférer au domaine de la glaciologie et d’approfondire des méthodes géophysiques d’observation performantes. L’ISTerre, en collaboration avec le Laboratoire de Glaciologie et de Géophysique de l’Environnement de Grenoble, conduit ainsi des études sismologiques sur la banquise afin de comprendre comment celle-ci se fracture et perd de son épaisseur au fil des années, une évolution fortement liée à celle du climat de la Terre.
     

    L’ISTerre développe essentiellement ses programmes internationaux dans le cadre de projets ANR et de la communauté européenne. Le laboratoire a ainsi participé aux projets européens "Damocles" (2005-2009) sur l’étude de la banquise, et "Volume" sur les mouvements de magma dans plusieurs volcans actifs du continent.


    .

  • .
    Les berges du lac du Bourget Les berges du lac du Bourget

    Engagé en 2000, le projet Grand Lac pour l’aménagement et le développement durable du bassin versant du lac du Bourget, relève un triple défi : environnemental, économique et social.........

    .
    .
  • .
    Une nouvelle déchetterie à Bissy Une nouvelle déchetterie à Bissy

    Beaucoup plus grande et fonctionnelle, la nouvelle déchetterie de Bissy a ouvert ses portes le lundi 24 septembre 2012. En plus de sa fonction de collecte des déchets, ce nouvel équipement va permettre le développement de l’activité de récupération et de recyclage des déchets........

    .
    .
  • .
    Nouveau bassin de biofiltration à Chambéry Nouveau bassin de biofiltration à Chambéry

    Les eaux usées de 95% des foyers de l'agglomération chambérienne arrivent à l'usine d'épuration de Chambéry métropole située à Chambéry (dans le parc d’activités de Bissy) qui traite également les eaux industrielles et une partie des eaux de pluie......

    .
    .
  • .
    Développement durable Développement durable

    Dès juillet 2004, la Région Rhône-Alpes s'est engagée en faveur du développement durable. Son objectif : intégrer les principes du développement durable dans l'ensemble des politiques régionales et en interne......

    .
    .
  • .
    Quel nom pour l'eau du robinet ? Quel nom pour l'eau du robinet ?

    Neuf cent propositions de nom pour l'eau du robinet ont été recueillies par Chambéry métropole depuis la Foire de Savoie de septembre dernier. Un grand nombre de propositions qui montrent l'intérêt des habitants pour cette démarche. Alors Quel nom pour l’eau du robinet ? Eléphantine, Lyessanne, Nivolette ou l’Odyssi ?.........

    .
    .

  • .
    La puce du canard au lac d'Annecy La puce du canard au lac d'Annecy

    Le lac d’Annecy est un lac vivant qui comporte de nombreux organismes aquatiques. Comme la plupart des plans d’eau douce d’Europe et même du monde, le lac d’Annecy est concerné par la dermatite cercarienne (ou puce du canard). Elle est due à des cercaires, des organismes présents dans les canards et certains mollusques aquatiques.......

    .
    .
  • .
    La nature en Val d'Aoste La nature en Val d'Aoste

    Pour les Valdôtains, la protection de la nature, et plus globalement la protection de l'environnement, n'est vraiment pas une idée neuve ! Ils mesurent depuis longtemps la nécessité de protéger leur plus grand capital, leur plus beau patrimoine......

    .
    .
  • .
    Anaëlle et Quentin parcourent 52 parcs nationaux européens Anaëlle et Quentin parcourent 52 parcs nationaux européens

    L’avenir de l’Europe passe aussi... par une nature préservée. Pour preuve, le périple d’un an de deux jeunes gens pour aller à la rencontre des acteurs et des populations de 52 parcs nationaux européens. Un projet lauréat du Prix André Gilbertas qui sera décerné, en novembre 2014 prochain, au Festival International des métiers de montagne de Chambéry......

    .
    .
  • .
    Protection de l'avifaune à St-Christophe-la-Grotte Protection de l'avifaune à St-Christophe-la-Grotte

    ERDF Savoie, le Parc national de la Vanoise, la Ligue de Protection des Oiseaux Savoie et les Parcs naturels régionaux du Massif des Bauges et de Chartreuse, dans le cadre d'une convention de partenariat, mettent en œuvre des actions de neutralisation des impacts des réseaux aériens de distribution d'électricité sur des oiseaux emblématiques du département de la Savoie..........

    .
    .
  • .
    Migration des truites Fario en Tarentaise Migration des truites Fario en Tarentaise

    Au barrage EDF de Montrigon, près de Bourg-St-Maurice, un dispositif de suivi de la migration des truites Fario a été installé et va ainsi faciliter l’étude engagée par la Fédération de Pêche de la Savoie portant sur les déplacements des poissons sur l’Isère.......

    .
    .
  • .
    282.466 tonnes d'emballages ménagers recyclées en Rhône-Alpes 282.466 tonnes d'emballages ménagers recyclées en Rhône-Alpes

    En région Rhône-Alpes, 282.466 tonnes d’emballages ménagers ont été recyclées en 2012, ce qui représente 46,8 kg d’emballages recyclés par habitant et par an. Une performance en hausse de 4,2% par rapport à 2011. En Savoie, se sont 24.901 tonnes d’emballages ménagers qui ont été recyclées en 2012 soit 69,2 kg par habitant.......

    .
    .

  • .
    Des chenilles processionnaires à Chambéry ? Des chenilles processionnaires à Chambéry ?

    Actuellement, vous pouvez apercevoir des processions de chenilles provenant de pins. Ces insectes ne doivent pas être touchés, surtout par les enfants et par les animaux domestiques......

    .
    .
  • .
    Prix du Développement durable et éco-responsabilité, la Savoie double lauréat 2013 Prix du Développement durable et éco-responsabilité, la Savoie double lauréat 2013

    Depuis 1996, Rhônalpespénergie-Environnement, avec l’appui de la Région Rhône-Alpes, organise un concours annuel visant à recenser les initiatives publiques en matière d’éco-responsabilité et de développement durable. Le Conseil général de la Savoie, au titre de sa politique routière, a présenté cette année deux actions.......

    .
    .
  • .
    Un marché aux arbres dans les Bauges Un marché aux arbres dans les Bauges

    Pour la septième année consécutive, dans le cadre de l’opération "Plantons le paysage", le Parc naturel régional des Bauges organise un marché d’arbres fruitiers et d’arbustes pour les haies, afin de préserver la qualité paysagère et la richesse du patrimoine arboricole du territoire.......

    .
    .
  • .
    Et nous l'appellerons... La Nivolette Et nous l'appellerons... La Nivolette

    Donner un nom à l’eau distribuée auprès des 62.000 abonnés des 24 communes de Chambéry métropole est un des moyens de la valoriser. Un nom choisi par les habitants eux-mêmes, parmi les 900 proposés, un nom ancré dans le paysage des montagnes de l’agglomération... nous l’appellerons désormais Nivolette........

    .
    .
  • .
    Chaire d'excellence entre EDF et la Fondation Partenariale Grenoble INP Chaire d'excellence entre EDF et la Fondation Partenariale Grenoble INP

    EDF et la Fondation Partenariale Grenoble INP signeront le 19 mars 2014 à Grenoble (Isère) une importante chaire d’excellence industrielle baptisée Pereniti, dédiée à l’étude du comportement des structures de génie civil.......

    .
    .
  • .
    La nouvelle usine de dépollution des eaux usées La nouvelle usine de dépollution des eaux usées

    Inaugurée ce samedi 15 février 2014, la nouvelle usine de dépollution des eaux usées de Chambéry métropole, marque une nouvelle étape importante avec la mise en service industrielle de la dernière filière technique : traitement des boues, des odeurs, des matières extérieures et sous-produits de l'épuration.......

    .
    .

  • .
    Un Pavillon Bleu en Tarentaise Un Pavillon Bleu en Tarentaise

    Pour la troisième année consécutive, le plan d’eau de la base de loisirs des Versants d’Aime s’est vu décerner le Pavillon Bleu lors de la cérémonie organisée mardi 27 mai 2014 à Vulcania. Ce label vient récompenser le plan d’eau et la commune de Macot-la-Plagne sur laquelle il se situe........

    .
    .
  • .
    Piedibus / Vélobus, comment insuffler une dynamique ? Piedibus / Vélobus, comment insuffler une dynamique ?

    La majorité des enfants sont déposés à l’école en voiture. Et pourtant, ils habitent à moins d’un km et demi en moyenne. Comment inverser cette tendance ? L’organisation de Piedibus et Vélobus est une solution pratique et conviviale pour inciter parents et enfants à se rendre autrement à l’école. Chambéry métropole et l’Agence Ecomobilité organisent une réunion d’échanges ouverte à tous, à laquelle sont conviés les parents d’élèves et les élus........

    .
    .
  • .
    La centrale hydroélectrique de la Bâthie monte en puissance La centrale hydroélectrique de la Bâthie monte en puissance

    En 2011, EDF a lancé un important chantier de suréquipement de l’aménagement hydroélectrique de Roselend - la Bâthie pour porter la puissance totale de l’aménagement à 600 MW. Dans la centrale souterraine, les six groupes de production sont modifiés un à un pour passer chacun de 92 à 100 MW d’ici 2018......

    .
    .
  • .
    Une montagne préservée ou réservée ? Une montagne préservée ou réservée ?

    A qui appartient la montagne ? A ceux qui y vivent ? A ceux qui en vivent ? A ceux qui la parcourent, le week-end, pour le loisir, la détente, l’évasion ?... Autant de questions auxquelles Planète D, l’association Montanea, en partenariat avec le Dauphiné libéré, vont tenter de répondre à travers une projection-débat.......

    .
    .
  • .
    Des scientifiques dans la montagne Des scientifiques dans la montagne

    Les Alpes sont depuis longtemps un fabuleux terrain de jeu pour la science. Quoi de plus fascinant que leur formation, dans des convulsions qui dépassent l’imagination ? Et quelles merveilles naturelles n’offrent-elles pas à la curiosité des savants depuis la fin de la Renaissance, quand quelques pionniers osent s’y aventurer ?... Un colloque à ne pas manquer.........

    .
    .
  • .
    Bella la Tarentaise, tête d'affiche du SIA 2014 Bella la Tarentaise, tête d'affiche du SIA 2014

    Bella la Tarentaise, tête d’affiche du prochain Salon International de l’Agriculture qui se tiendra à Paris en 2014, sera la chef de file d’une délégation d’acteurs du territoire Savoie Mont-Blanc, mobilisés pour l’occasion........

    .
    .
  • .
    La Tournée des DEEEglingués La Tournée des DEEEglingués

    Durant une semaine, les centres villes, les déchèteries et les acteurs de l’économie sociale et solidaire seront mobilisés pour apprendre les gestes simples de la collecte et du recyclage des DEEE au grand public au travers d’actions de sensibilisation ludiques......

    .
    .

.
.