.
.
  • .
    Albertville :
    + Histoires et légendes
    Albertville
    .
    • Sergio Palumbo | dernière mise à jour : 22/06/2004
    .
    Isidore de Conflans
    Isidore de Conflans
    Isidore de Conflans
    Dans notre vie professionnelle, familiale ou tout simplement dans notre destinée si modeste soit-elle, beaucoup d'évènements arrivent " à longue haleine ". Ce fut déjà le cas en 1835, lorsque Isidore, jeune résident de Conflans, demanda sa réforme du service militaire pour... mauvaise haleine. Du jamais vu devant un conseil de révision !
    Voilà une histoire authentique qui se passe une année avant le rattachement de la cité de Conflans à la nouvelle Albertville. Les faits sont relatés dans une délibération officielle du 13 décembre 1835, l'une des dernières prises d'ailleurs par le conseil municipal de Conflans. En 1835, Isidore avait vingt ans. Nous tairons volontairement son nom par délicatesse pour ses descendants qui vivent dans notre région. Le 11 décembre de cette année, par malchance, il tira un mauvais numéro : le 78. Cela lui imposait de rejoindre quelques mois après le corps d'armée qui lui fut assigné. Seulement, dans le giron familial, son départ fut mal perçu. Après maintes discussions, une stratégie se mit en place. Le secrétaire communal adjoint de Conflans, François Blanchottit enregistra la requête du père d'Isidore. Depuis de nombreuses années, ses parents se plaignaient en effet d'un vice dans l'haleine de leur fils. Ils n'hésitèrent pas à confirmer que les Sieurs Claude Guillot et Jean-Marie Gonnier en étaient les plus touchés pour avoir travailler de très près avec Isidore, dans de nombreuses besognes quotidiennes.

    Les cas de réforme du service militaire étaient connus : physiques, psychologiques, sociaux notamment en qualité de soutiens de familles. En revanche, oser sinon poser l'haleine au verdict des membres du conseil de révision, tenait clairement de l'originalité ! Un comité de soutien au jeune homme se constitua non pas au pied levé, mais preuves à l'appui pour assurer la dispense du Conflarain. Sur l'acte consulaire, sont ainsi apposées les signatures de Joseph, père d'Isidore, de plusieurs témoins, du syndic et même dudit secrétaire communal de Conflans. Devant le conseil de révision, comparurent les Sieurs Claude-Antoine Gindre et Jean Marie Bonvin, Pierre et Claude Guillot, Pierre Grat-Bonvin et Jean-Marie, le fils de Claude Gonnier. Les six propriétaires étaient d'honnêtes cultivateurs, nés et domiciliés à Conflans ; les quatre premiers d'appréciés chefs de familles. Le concours de ces hommes d'honneurs et de probité éclaira donc le conseil de révision, tous comptant parmi les plus proches voisins de l'habitation du jeune conscrit. Leurs attestations furent unanimes. Après les remontrances ordinaires sur l'importance du sermon, sur les peines divines et humaines qu'encouraient les parjures, après avoir prêté serment sur les saintes écritures, tous tinrent une même déclaration. En leur âme et conscience, il était clair que Isidore, fils de Joseph de Conflans, souffrait depuis sa naissance, d'une haleine infecte qui se montrait même repoussante en différents temps. " Elle est ordinairement plus forte le matin que le soir ! " témoignèrent-ils.

    Tous les jours, les diverses fréquentations de sa famille et de lui-même souffraient de cette répugnante influence olfactive. Comme bons voisins, ils travaillaient la terre ensemble, sur des parcelles mitoyennes de celles que détenait le père d'Isidore. Là aussi, malgré le grand air, les témoins l'assuraient : ils s'apercevaient vite de sa mauvaise haleine. Un détail précis fut même apporté : le fait était constaté " surtout lorsque tout le monde est à jeun, et moins après les repas " ! Quelles suites attendaient le jeune Isidore, l'acte consulaire ne le révèle pas. Quelle fut l'attitude des autorités civiles et militaires face à cette curieuse requête ? La réponse n'est hélas pas consignée dans le procèsverbal. Isidore fut-il dispensé d'accomplir son service militaire ou, au contraire, ses malheureux compagnons de régiment furent-ils exposés, tant à Chambéry qu'à Turin à la nuisance constante de son haleine durant les quelques années de leur service ? Une chose est sure par contre, la ravissante Conflaraine prénommée Agathe ne craignit pas de subir de près comme de loin l'haleine fétide attachée à Isidore. Les deux tourtereaux s'épousèrent pour le meilleur et le pire, à Conflans en 1839. La rumeur raconte que dans la cité, la nouvelle se colporta sans doute ni odeur suspecte, " de bouche à oreille " !
    André Armand, journal mensuel d'information Alp'Horizon Savoie, Chambéry, avril 2004.
    Dessins réalisés par : Sébastien C., élève à l'ENAAI (école Nationale des Arts Appliqués et de l'Image) de Chambéry.

    .
    Albertville :

  • .
    La Dent du Chat La Dent du Chat

    La Dent du Chat (1390 m) est une montagne située sur la rive Ouest du lac du Bourget. Au Nord de cette montagne se trouve le col du chat que les voyageurs devaient emprunter pour passer d'une vallée à l'autre.

    .
    .
  • .
    Armoiries d'Albertville Armoiries d'Albertville

    Les armoiries de Conflans sont celles de Savoie avec un signe distinctif. Pour Chambéry, on ajouta une étoile ; ici une tour. Cela rappelle que Conflans, pendant plusieurs siècles, fut une châtellenie de la Maison de Savoie

    .
    .
  • .
    Rhône-Alpes : Les vestiges de l'histoire Rhône-Alpes : Les vestiges de l'histoire

    Sites préhistoriques et gallo-romains, monastères romans, façades gothiques, églises baroques... Les trésors patrimoniaux en Rhône-Alpes se révèlent d'une grande diversité d'expressions et d'influences......

    .
    .
  • .
    Place St-Léger Place St-Léger

    Chaque ville a une histoire et chaque rue a la sienne. Celle que nous vous invitons à découvrir aujourd'hui, est celle d'une place nommée St-Léger à Chambéry......

    .
    .
  • .
    La renaissance de la barque de savoie La renaissance de la barque de savoie

    Une nouvelle vie pour la barque de la Savoie, un grand voilier. C'est l'association « Mémoire du Léman » qui a reconstruit la barque de Savoie en 1997 sur le port de Thonon. La Savoie flotte sur le lac Léman depuis le 11 juin 2000. Elle est reconnaissable à ses mâts vert et blanc...

    .
    .

  • .
    Valais, les reines aux combats Valais, les reines aux combats

    Le Valais possède une race bovine unique au monde : la race d'Hérens. Cette vache robuste a la particularité de combattre pour établir une hiérarchie dans le troupeau. Ces combats se déroulent de manière naturelle......

    .
    .
  • .
    Les pompiers d'Aussois Les pompiers d'Aussois

    L'histoire des pompiers d'Aussois débute le 6 mai 1860, quand le Duché de Savoie et le Comté de Nice furent rattachés à la France, Aujourd'hui encore, la compagnie des pompiers d'Aussois défile à l'occasion de dates importantes ou religieuses comme le 15 août ou encore pour les cérémonies officielles......

    .
    .
  • .
    L'Avant-Pays Savoyard et la France L'Avant-Pays Savoyard et la France

    Toute la Savoie célèbre en 2010 le 150ème anniversaire de son rattachement à la France. C’est dans l’Avant-Pays Savoyard que se trouvait la fameuse frontière......

    .
    .
  • .
    Le 14 juin 1860, la Savoie devint française Le 14 juin 1860, la Savoie devint française

    Du mois d’août 1859 au mois de janvier 1860, la Savoie fut parcourue par l'incertitude de son avenir. Mais le 14 juin 1860, la France put en prendre officiellement possession......

    .
    .
  • .
    Le 17 mars 1861, l'Italie est unifiée Le 17 mars 1861, l'Italie est unifiée

    Après l'anniversaire en 2010 du rattachement de la Savoie à la France, ce 17 mars 2011, l'Italie fête le 150ème anniversaire de son unification.......

    .
    .

  • A découvrir :
    Histoires & légendes

    Chaque Pays de Savoie a des histoires et des légendes à raconter.

    .

    Les Maîtres de forges

    Originaire de Picardie, la famille d'Alfred Bellettre achète la maison des maîtres de forges à Ecole en Bauges en 1963. Après toute une série de travaux importants, cette ancienne clouterie a retrouvé....

    .

    1814, les autrichiens

    Après les échecs français de la campagne de Russie en 1812 et de la campagne d'Allemagne en 1813, les coalisés entrent à Paris le 31 mars 1814...

    .

    Histoire du Beaufortain

    Dès le Moyen Age, les habitants du Beaufortain vivent de l‘agriculture. La vie s’organise chaque saison autour du bétail et de la pratique de la "Remue". Dès que la neige commence à fondre les animaux retrouvent les alpages et sont montés en altitude en suivant le rythme de la pousse de l’herbe......

    .

    60 ans de classes de neige

    C’est du 9 au 30 mars 1950 que les classes de neige furent inventées. Une première française que l’on doit à des enseignants aux idées "révolutionnaires" pour l’époque. La station de Praz-sur-Arly fut la première......

    .

    Dates marquantes de l'histoire de la Savoie

    Découvrez l'histoire de la Savoie, de ses hommes, de ses villages, de ses églises, de ses coutumes au travers de dates marquantes...

    .

    .

  • 1815, les personnages du Congrès de Vienne

    Vous retrouverez dans cette présentation, quelques portraits de grands hommes d'états qui ont participé au Traité de Vienne...

    .
    .
  • 1848, la bataille des Cinq jours de Milan

    L’insurrection débuta le 18 mars 1848 contre l'occupation autrichienne, Milan étant alors la capitale du royaume lombard-vénitien créé par l'Autriche à l'issue du congrès de Vienne de 1815. A Milan, la garnison autrichienne sera nombreuse, puissamment armée et commandée par Joseph Radetzky......

    .
    .
  • 1859, l’Italie

    Le 21 Juillet 1858, une entrevue secrète à Plombières fut organisée entre l'Empereur Napoléon III et Cavour. Elle eut pour objet de ‘l'état de l'Italie’, et un accord secret fut conclu entre les deux hommes......

    .
    .
  • Les autrichiens en Piémont

    Le 29 avril 1859 l’armée autrichienne de Ferencz Gyulai franchit le fleuve qui sépare le Piémont de la Lombardie et envahit le territoire piémontais. L’armée piémontaise ne s’y opposera pas, se trouvant plus au sud......

    .
    .
  • Giuseppe Garibaldi

    Né le 4 Juillet 1807 à Nice, Giuseppe Garibaldi est le personnage incontournable de l'unification de la péninsule italienne. Il a personnellement conduit et combattu dans un grand nombre de campagnes militaires qui ont permis la constitution de l'Italie unifiée......

    .
    .
  • 1848, le Risorgimento

    Le Risorgimento, que l'on pourrait traduite par "Résurrection" en français, fut une période de l’histoire d’Italie au terme de laquelle les rois de la Maison de Savoie unifièrent la péninsule italienne. Elle fut présidée par Cesaro Balbo, Massimo d'Azeglio et Camillo Cavour......

    .
    .
  • 1849, la bataille de Novare

    Cette bataille, qui s’est déroulée lors de la première guerre d'indépendance italienne, le 23 mars 1849 à Novare, mettra fin à cette guerre......

    .
    .
  • 1848, la bataille de Custoza

    Cette bataille s’est déroulée lors de la première guerre d'indépendance italienne, du 23 au 25 juillet 1848 à Custoza, près de Vérone......

    .
    .

.
.