.
.
  • .
    Histoire :
    + Histoires et légendes
    Histoire
    .
    • Sergio Palumbo | dernière mise à jour : 14/06/2010
    .

    Et la Savoie devint française

    En collaboration avec Daniel Bouvier-Belleville

     

    Royaume de Piémont Sardaigne après le traité de Zurich
    - Royaume de Piémont Sardaigne après le traité de Zurich
     
    Du mois d’août 1859 au mois de janvier 1860, la Savoie fut parcourue par l'incertitude de son avenir. Les libéraux se mobilisèrent en faveur de l'attachement de la Savoie pour leurs souverains. Un parti annexionniste, pro-français, vit le jour, tandis que dans le nord du Duché, l'idée d'un rattachement à la Suisse vit le jour.
     
    Cavour ayant démissionné le 10 juillet 1859, le gouvernement italien se vit confier à Urbano Ratazzi. Le 28 juillet de cette même année, une dizaine de députés savoisiens, demandèrent au gouvernement de se préoccuper du sort de la province de Savoie. Le gouvernement de Ratazzi tenta cependant d'en limiter les effets, et suspendit la parution des quotidiens le 3 août 1859.
    Ils réclamaient pour la Savoie les mêmes droits de vote de nationalité que les populations de l’Italie centrale.
     
    Vote des plébiscites des différentes régions italiennes :
    11 - 12 mars 1860, Légations, Modène, Parme : 426.000 oui et 726 non
    11 - 12 mars 1860, Toscane : 366.751 oui et 14.925 pour un royaume séparé d'Italie centrale
    21 octobre 1860, Naples : 1.310.000 oui et 10.000 non
    21 octobre 1860, Sicile : 432.000 oui et 600 non
    4 - 5 novembre 1860, Ombrie : 97.000 oui et 380 non
    4 - 5 novembre 1860, Marches : 133.000 oui et 1.200 non
    21 - 22 octobre 1866, Vénétie : 647.246 oui et 69 non

    2 octobre 1870, Rome : 40.785 oui et 46 non

     

    Réception de M Amédée Greyfié de Bellecombe et de la députation savoisienne
    Réception de Amédée Greyfié de Bellecombe et de la députation
    savoisienne par leurs Majestés Impériales, dans le salon Louis XIV,
    aux Tuileries, le mercredi 21 mars 1860. Le 24 mars 1860,
    le traité d'Annexion fut signé et publié, ce fut le Traité de Turin.
     
    Entre décembre 1859 et janvier 1860, des émissaires secrets furent envoyés par le gouvernement pour savoir si l’opinion savoyarde était favorable ou non, au projet de réunion à l’Empire français. Après six mois de retrait, le 16 janvier 1860, Cavour revint au pouvoir en tant que président du conseil, prêt à réaliser l'unification italienne : "Ma tâche est plus laborieuse et plus pénible maintenant que par le passé. Constituer l’Italie, fondre ensemble les éléments divers dont elle se compose, mettre en harmonie le nord et le midi, offre autant de difficulté qu’une guerre avec l’Autriche et la lutte pour
    Rome". Courant février et mars, des pétitions circulèrent en faveur d'une réunion à la Suisse, dans les communes du Chablais et du Faucigny. Cette dernière reçut 13 651 signatures dans 60 communes du Faucigny, 23 du Chablais français et 13 aux environs de St-Julien-en-Genevois. Le 26 février 1860, le gouvernement français repoussa l'idée d'une Savoie indépendante.
     
    Signature du procès verbal de remise de la Savoie a la France
    Signature du procès verbal de remise de la Savoie a la France
     

    Le 1er mars 1860, Napoléon III annonça au Corps législatif son intention de réclamer Nice et la Savoie, en échange de son appui à l’unité italienne. Le 12 mars de la même année, la signature à Turin de la convention préliminaire secrète reconnaissait la cession de la Savoie et de Nice à la France. On retint le principe de consultation des populations. Le 21 mars, les conseils divisionnaires du Duché se réunirent. Il fut décidé de l'envoi d'une délégation de 41 savoisiens (nobles, bourgeois, officiers ministériels), menée par le comte Amédée Greyfié de
    Bellecombe. Ils furent reçus solennellement aux Tuileries par l'Empereur.

    « Le 14 juin 1860, la France put prendre officiellement possession de la Savoie »

    Armand Laity
    Armand Laity
     

    En avril 1860, des émissaires français parcoururent le Chablais et le Faucigny. La mission du sénateur Armand Laity débuta le 4 avril, en vue de la préparation du plébiscite. Parallèlement, on diffusa les avantages à l'entrée dans l'Empire, comme la diminution de la durée du service militaire, la suppression des douanes avec la France et l'entrée de denrées à bas prix, un afflux de capitaux, une meilleure répartition des impôts et surtout un pays avec qui les Savoyards partageaient la même langue. Le 28 avril 1860, le correspondant du Times décrit l'atmosphère qui régna les jours précédant le vote : "Les voyageurs étaient suspectés et harcelés de crainte qu’ils influent les savoyards. Toute opposition étaient réprimée par des intimidations
    et toute liberté d’action supprimée. On ne put vraiment pas reprocher à l’opposition d’avoir renoncé, les forces utilisées contre elle étaient trop grandes. Quant aux résultats du vote, nous n’avons aucun souci à nous faire, ce fut tout simplement identique à Nice".

    Vote Place Grenette à Chambéry
    Vote Place Grenette à Chambéry
    Les Niçois vont voter

    Les Niçois vont voter

    Affiche Habitants de la Savoie
     
    Le vote eut lieu les 21 et 22 avril 1860. Le 29 avril, la proclamation des résultats du plébiscite par la Cour d'appel de Savoie (Chambéry) fut officialisée :
     
    Nombre de Votants : 130.892
    Favorable au Rattachement : 130.533
    Votant oui et zone franche : 47.076
    Contre l’annexion : 235
    Abstention : environ 600
    Nuls : 71
     

    Le 29 mai 1860, la chambre de Turin ratifia, par 229 voix pour, 33 voix contre et 25 abstentions, le traité de cession du 24 mars, et le Sénat par 92 voix contre 10.

    Le Roi, Victor Emmanuel II ratifia ce même jour la loi réunissant la Savoie à la France : l'annexion fut consommée, et la France put prendre officiellement possession du territoire le 14 Juin 1860.


    .
    Histoire :

  • .
    La Dent du Chat La Dent du Chat

    La Dent du Chat (1390 m) est une montagne située sur la rive Ouest du lac du Bourget. Au Nord de cette montagne se trouve le col du chat que les voyageurs devaient emprunter pour passer d'une vallée à l'autre.

    .
    .
  • .
    Armoiries d'Albertville Armoiries d'Albertville

    Les armoiries de Conflans sont celles de Savoie avec un signe distinctif. Pour Chambéry, on ajouta une étoile ; ici une tour. Cela rappelle que Conflans, pendant plusieurs siècles, fut une châtellenie de la Maison de Savoie

    .
    .
  • .
    Rhône-Alpes : Les vestiges de l'histoire Rhône-Alpes : Les vestiges de l'histoire

    Sites préhistoriques et gallo-romains, monastères romans, façades gothiques, églises baroques... Les trésors patrimoniaux en Rhône-Alpes se révèlent d'une grande diversité d'expressions et d'influences......

    .
    .
  • .
    Place St-Léger Place St-Léger

    Chaque ville a une histoire et chaque rue a la sienne. Celle que nous vous invitons à découvrir aujourd'hui, est celle d'une place nommée St-Léger à Chambéry......

    .
    .
  • .
    La renaissance de la barque de savoie La renaissance de la barque de savoie

    Une nouvelle vie pour la barque de la Savoie, un grand voilier. C'est l'association « Mémoire du Léman » qui a reconstruit la barque de Savoie en 1997 sur le port de Thonon. La Savoie flotte sur le lac Léman depuis le 11 juin 2000. Elle est reconnaissable à ses mâts vert et blanc...

    .
    .

  • .
    Valais, les reines aux combats Valais, les reines aux combats

    Le Valais possède une race bovine unique au monde : la race d'Hérens. Cette vache robuste a la particularité de combattre pour établir une hiérarchie dans le troupeau. Ces combats se déroulent de manière naturelle......

    .
    .
  • .
    Les pompiers d'Aussois Les pompiers d'Aussois

    L'histoire des pompiers d'Aussois débute le 6 mai 1860, quand le Duché de Savoie et le Comté de Nice furent rattachés à la France, Aujourd'hui encore, la compagnie des pompiers d'Aussois défile à l'occasion de dates importantes ou religieuses comme le 15 août ou encore pour les cérémonies officielles......

    .
    .
  • .
    L'Avant-Pays Savoyard et la France L'Avant-Pays Savoyard et la France

    Toute la Savoie célèbre en 2010 le 150ème anniversaire de son rattachement à la France. C’est dans l’Avant-Pays Savoyard que se trouvait la fameuse frontière......

    .
    .
  • .
    Le 17 mars 1861, l'Italie est unifiée Le 17 mars 1861, l'Italie est unifiée

    Après l'anniversaire en 2010 du rattachement de la Savoie à la France, ce 17 mars 2011, l'Italie fête le 150ème anniversaire de son unification.......

    .
    .

  • A découvrir :
    Histoires & légendes

    Chaque Pays de Savoie a des histoires et des légendes à raconter.

    .

    Les Maîtres de forges

    Originaire de Picardie, la famille d'Alfred Bellettre achète la maison des maîtres de forges à Ecole en Bauges en 1963. Après toute une série de travaux importants, cette ancienne clouterie a retrouvé....

    .

    1814, les autrichiens

    Après les échecs français de la campagne de Russie en 1812 et de la campagne d'Allemagne en 1813, les coalisés entrent à Paris le 31 mars 1814...

    .

    Histoire du Beaufortain

    Dès le Moyen Age, les habitants du Beaufortain vivent de l‘agriculture. La vie s’organise chaque saison autour du bétail et de la pratique de la "Remue". Dès que la neige commence à fondre les animaux retrouvent les alpages et sont montés en altitude en suivant le rythme de la pousse de l’herbe......

    .

    60 ans de classes de neige

    C’est du 9 au 30 mars 1950 que les classes de neige furent inventées. Une première française que l’on doit à des enseignants aux idées "révolutionnaires" pour l’époque. La station de Praz-sur-Arly fut la première......

    .

    Dates marquantes de l'histoire de la Savoie

    Découvrez l'histoire de la Savoie, de ses hommes, de ses villages, de ses églises, de ses coutumes au travers de dates marquantes...

    .

    .

  • 1815, les personnages du Congrès de Vienne

    Vous retrouverez dans cette présentation, quelques portraits de grands hommes d'états qui ont participé au Traité de Vienne...

    .
    .
  • 1848, la bataille des Cinq jours de Milan

    L’insurrection débuta le 18 mars 1848 contre l'occupation autrichienne, Milan étant alors la capitale du royaume lombard-vénitien créé par l'Autriche à l'issue du congrès de Vienne de 1815. A Milan, la garnison autrichienne sera nombreuse, puissamment armée et commandée par Joseph Radetzky......

    .
    .
  • 1859, l’Italie

    Le 21 Juillet 1858, une entrevue secrète à Plombières fut organisée entre l'Empereur Napoléon III et Cavour. Elle eut pour objet de ‘l'état de l'Italie’, et un accord secret fut conclu entre les deux hommes......

    .
    .
  • Les autrichiens en Piémont

    Le 29 avril 1859 l’armée autrichienne de Ferencz Gyulai franchit le fleuve qui sépare le Piémont de la Lombardie et envahit le territoire piémontais. L’armée piémontaise ne s’y opposera pas, se trouvant plus au sud......

    .
    .
  • Giuseppe Garibaldi

    Né le 4 Juillet 1807 à Nice, Giuseppe Garibaldi est le personnage incontournable de l'unification de la péninsule italienne. Il a personnellement conduit et combattu dans un grand nombre de campagnes militaires qui ont permis la constitution de l'Italie unifiée......

    .
    .
  • 1848, le Risorgimento

    Le Risorgimento, que l'on pourrait traduite par "Résurrection" en français, fut une période de l’histoire d’Italie au terme de laquelle les rois de la Maison de Savoie unifièrent la péninsule italienne. Elle fut présidée par Cesaro Balbo, Massimo d'Azeglio et Camillo Cavour......

    .
    .
  • 1849, la bataille de Novare

    Cette bataille, qui s’est déroulée lors de la première guerre d'indépendance italienne, le 23 mars 1849 à Novare, mettra fin à cette guerre......

    .
    .
  • 1848, la bataille de Custoza

    Cette bataille s’est déroulée lors de la première guerre d'indépendance italienne, du 23 au 25 juillet 1848 à Custoza, près de Vérone......

    .
    .
  • 1848, la bataille de Goito

    Cette bataille s’est déroulée lors de la première guerre d'indépendance italienne, le 30 mai 1848 à Goito, près de Mantoue......

    .
    .

.
.