station de ski

Bonneval-sur-Arc

par

Situé en Haute-Maurienne Vanoise, Bonneval-sur-Arc est le plus haut des villages de la Haute vallée de l’Arc, à 1.800 mètres d’altitude. Si l’activité touristique hivernale débute en 1968, l’histoire de ce village, atypique, remonte fort loin…

Une histoire de Bonneval-sur-Arc

-450avant J.C.

Premiers habitants

Bonneval a du être peuplé depuis une époque fort ancienne, comme le montre une pointe de flèche datant du 2ème age de fer

15325 janvier

Bonneval est érigée en Paroisse

Monseigneur de Gorrevord, Évêque de Maurienne et Légat du Saint Siège, décide d’ériger Bonneval en Paroisse.

1561

Bonneval comptait 400 habitants (291 personnes solvables, 8 enfants mineurs (– de 5 ans), 13 serviteurs, 16 chambrières, 71 pauvres, 1 prêtre).

1567

Bonneval a exploité deux mines de fer

D’après la tradition ce minerai était transporté à dos de mulet par le col Girard ou le col de la Séa.

1646

L’église est agrandie

La chaux et le plâtre sont amenés de Sollières à la fin de l’été 1645. A trois nefs, tournée vers le levant, elle est consacrée le 18 mai 1661 après 15 ans de travaux.

Église de Bonneval-sur-Arc © 123 Savoie

Église de Bonneval-sur-Arc © 123 Savoie

1734

529 habitants.

1762

Bonneval devient une commune

Bonneval se sépare de Bessans et devient commune à part entière, élection de son premier conseil municipal le 2 septembre.

1789

Révolution française

Aucune incidence sur le village.
La première patrouille française, commandée par le lieutenant Lombard, après avoir passé une nuit a Bessans fin octobre 1792, s’arrête à Bonneval “pour boire un verre de vin” et repart sur Termignon.

1860

Rattachement de la Savoie à la France

Bonneval vote a l’unanimité le rattachement a la France.

1867

Reconstruction de l’église

L’église, très humide, plusieurs fois touchée par les avalanches, est reconstruite entre 1867 et 1869, elle est consacrée par Monseigneur Wibert le 1er juin 1870.

1880

Premiers touristes

A noter que déjà en 1571, Peletier du Mans (grand poète de la Pléiade et ami de Ronsard) citait : “et toi Bonneval ou l’Arc a sa source prise”.

1886

370 habitants dont 60 à l’Écot.

1895

Construction du Club Alpin Français (50 lits)

1906

319 habitants dont 34 à l’Écot.

1907

Construction du chalet hôtel des Evettes

1925

Construction du refuge du Carro

1931

Début des travaux de la route du Col de l’Iseran

1932

Ouverture du premier restaurant

1937

Ouverture du col de l’Iseran (2.770 m)

Fin des travaux de construction de la route du col de l’Iseran, plus haut col routier d’Europe, inaugurée par le Président de la République Albert Lebrun.

col de l'Iseran © 123 Savoie

col de l’Iseran © 123 Savoie

 

1938

Arrivée de l’électricité a Bonneval

195713 et 14 juin

Crue de l’Arc

L’Arc sort de son lit suite à des pluies torrentielles.
La partie basse du village est inondée sous 1,5 mètre d’eau.

Son cours est rectifié, éloigné du village et en aval la courbe est remplacée par une trace rectiligne avec endiguement.

1963

Création du Parc National de la Vanoise

1967

Création de la station

Première mise en service des remontées mécaniques et le développement immobilier se fait sur le secteur de Tralenta.

1977

Membre de l’association “Les plus beaux villages de France”

1990

216 habitants.

2000

248 habitants.


Avant 1968, Bonneval, de par sa géographie, est un village qui a toujours été coupé du reste de la vallée par les avalanches durant les longs mois d’hiver. Les habitants avaient un mode de vie très autarcique et ont longtemps vécu très repliés sur eux même. Si les deux dernières guerres ont épargné le village, les crues de 1957 ont dévasté les rues du village. Depuis plus de trente ans, le développement touristique, très intelligemment géré par ses habitants, en fait aujourd’hui une station village exemplaire. La population croit à nouveau et les jeunes trouvent une réelle motivation à s’investir dans le développement de leur village. La pluri-activité est bien sur maître, le travail y est principalement saisonnier. Les métiers rencontrés : agriculteurs, moniteurs de ski, personnel de remontées mécaniques (40 personnes en hiver), commerces, artisans… Mais la qualité de vie y est remarquable de nos jours.

Membre de l’Association “Les plus beaux villages de France”, Bonneval est aussi jumelé avec les Baux-de-Provence. Les échanges entre les deux villages sont très complémentaires et dynamiques.


Bonneval-sur-Arc Bonneval-sur-Arc Bonneval-sur-Arc

Cliquez-ici pour voir la galerie complète sur notre photo-blog.


Le Parc National de la Vanoise

Crée en 1963, il fut le premier parc national en France. Situé entre Maurienne et Tarentaise, il s’étend sur 28 communes.

Le Parc National de la Vanoise offre de nombreuses possibilités de promenades et de grandes randonnées pédestres avec un réseau de près de 500 km de sentiers balisés, qui partent des villages et des stations des vallées ainsi que des routes d’accès. De plus, les sentiers de grande randonnée GR5 et GR55 permettent d’effectuer le tour du massif. Pour la plupart, les sentiers sont praticables du 1er juin au 30 octobre, mais il existe un petit risque d’enneigement tardif ou précoce ; il est toujours plus prudent de se renseigner avant de partir en montagne auprès des Offices de Tourisme.

L’été le Parc National de la Vanoise propose des randonnées thématiques encadrées par les Gardes Moniteurs : découverte de la faune, découverte de la flore, découverte du métier du garde moniteur…


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.