histoire

Causeries Historiques en Haute-Savoie

par

Causeries Historiques avec les Amis de Viuz-Faverges et Journées Nationales de l’Archéologie…

Causeries Historiques en Haute-Savoie

 

Les Amis de Viuz-Faverges ont renoué cette année avec une tradition ancienne, celle des conférences, qu’ils préférent intituler “causeries historiques”, ce qui signifie qu’elles sont accessibles à tous les publics. Il s’agit du 3ème cycle depuis 2015.

La dernière des 4 causeries du cycle 2019 se déroulera le 14 juin 2019 en salle du conseil municipal de la mairie de Faverges et aura pour thème : “l’archéologie en Maurienne”. Une causerie dans le cadre plus large d’une première participation aux Journées Nationales de l’Archéologie : Sur deux jours, les 14 et 15 juin, les Amis de Viuz-Faverges vont proposer au public 3 pratiques de l’archéologie :
– la présentation d’un site gallo-romain à préserver, celui du Thovey ;
– le résultat des fouilles et sa restitution dans le cadre d’un musée ;
– la communication par les publications et les conférences.

Les Amis de Viuz-Faverges et René Chemin ont au moins deux points communs : la passion et les équipes de bénévoles. Ainsi, le sujet de cette dernière causerie n’est pas anodin car il permettra d’établir des parallèles.

“L’archéologie en Maurienne”

Une carte archéologique ne dépend pas du nombre de sites mais du nombre de chercheurs sur le territoire. L’archéologie préventive a, grâce aux grands travaux et surtout à leur suivi depuis 30 ans, apporté énormément à la connaissance de notre histoire. Des pays comme la Maurienne, où très peu de grands diagnostics sont prescrits, ne doivent les découvertes récentes qu’au bénévolat. René Chemin, qui compte plus de 40 ans de fouilles à son actif, dresse un état des lieux sur la situation de l’archéologie dans cette région.

Le conférencier

René Chemin est vice-président de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Maurienne et auteur de nombreux articles. Dernièrement, il a exercé ses talents sur la fouille programmée des tombes celtiques de Lanslevillard ou l’exhumation des soldats dits Mongols à l’Esseillon. Il a aussi fait des découvertes sur Aussois ou encore Sollières. Sa perspicacité et sa clairvoyance font avancer les connaissances sur ce territoire d’histoire.

Afin d’être au plus proche du public et que tous les passionnés puissent participer à nos causeries, l’entrée est libre. La salle est accessible aux personnes à mobilité réduite. Il sera possible d’acquérir les ouvrages de l’auteur en fin de causerie.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.