tourisme

Le Cœur du Massif des Bauges

par

Le Cœur des Bauges est un îlot de verdure à proximité des centres urbains, qui offre au visiteur un havre de paix invitant à retrouver le rythme de la nature en toutes saisons…

Le patrimoine des Bauges

La trace des ordres monastiques

Dès le XIème siècle, les ordres monastiques se sont installés dans les Bauges :

Des Bénédictins arrivent ainsi dans le vallon de Bellevaux. Ils font construire un monastère, de nombreux édifices votifs tels la chapelle de Bellevaux, seul vestige de cette période et aujourd’hui lieu de pèlerinage annuel le lundi de Pentecôte.

Les Chartreux de leur côté vont s’installer dans le massif des Bauges au XIIème siècle à Aillon-le-Jeune. La Chartreuse d’Aillon abritait plusieurs bâtiments. Aujourd’hui seuls subsistent le bâtiment d’accueil, et à proximité dans le village, la chapelle de la Correrie.


Toiture à Bellecombe-en-Bauges - 123 Savoie

Toiture à Bellecombe-en-Bauges – 123 Savoie

La maison baujue

Le mode de vie rural, adapté aux contraintes de la montagne est lisible à travers l’architecture des petits villages du Cœur des Bauges.

En arrivant dans la plaine de la Compôte, on aperçoit disséminées dans la prairie, les “grangettes”, toutes en bois. Elles étaient surtout utilisées pour le stockage du foin loin des habitations et diminuer ainsi tout risque d’incendie.

Dans plusieurs hameaux, on peut aussi voir des bassins ou des fours banaux, très peu utilisés aujourd’hui mais dont certains ont été rénovés et sont mis à l’honneur lors de fêtes (comme celui du hameau de Précherel à Jarsy).

La maison baujue, c’est d’abord un toit massif à 4 pans, avec une avancée qui permet de s’abriter. Les détails des portes de granges sont aussi remarquables avec leurs détails en croix de Saint-André. Les tavalans, anciens balcons suspendus retenus par un bois naturellement recourbé, sont encore bien visibles dans les villages des Bauges-Devant ou à Arith.


La gastronomie dans les Bauges

Tome des Bauges © 123 Savoie

Les fromages

L’agriculture est très présente dans les Bauges avec des exploitations de vaches (dont la tarine est la reine) ou de chèvres qui font vivre les villages et les alpages.

Regroupés en fruitières (on compte trois fromageries dans le Cœur des Bauges : à Lescheraines, à la Compôte-en-Bauges et à Aillon-le-Jeune) ou producteurs directs, les agriculteurs fabriquent différents fromages dont :
– la Tome des Bauges (AOC),
– le Chevrotin (AOC),
– le Vacherin des Bauges,
– le Valbleu,
– le Monpela,
– la Meule,
– le gruyère Le Margériaz

Regroupés en fruitières, les agriculteurs fabriquent différents fromages dont la Tome des Bauges, fleuron de la production locale, qui bénéficie d’une AOC

Mais aussi des gourmandises…

Mais Les fromages ne sont pas les seules richesses “gastronomiques” du territoire.
On trouve d’autres produits locaux tels que les chocolats artisanaux de Jarsy (avec, entre autres, la Tomette des Bauges, la Vesse de Loup ou le Crocus). Trois producteurs de plantes médicinales et aromatiques proposent après transformations des tisanes aux différentes vertus, des apéritifs  mais aussi des baumes et des crèmes pouvant adoucir certains maux… La boulangerie bio  d’Ecole propose toute une palette de pains et de pâtisseries à base de différentes farines… On pourra aussi goûter aux escargots préparés du côté de la Chapelle-Saint-Maurice aux portes du Cœur des Bauges.


Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.