nature et environnement

ERDF enfouit 40 km de réseaux moyenne tension dans les Bauges

par

Ce chantier réalisé en 2 tranches depuis 2010 profite à plusieurs communes qui se situent sur le tracé de l’alimentation électrique de Chambéry à la Féclaz…

La Féclaz : un des plus importants chantiers de ces dernières années

Visite du chantier ERDF aux Déserts

Visite du chantier ERDF aux Déserts

Ce chantier réalisé en 2 tranches depuis 2010 profite à plusieurs communes qui se situent sur le tracé de l’alimentation électrique de Chambéry à la Féclaz (Barberaz, Bassens, Saint-Alban-Leysse, Saint-Jean-d’Arvey, le Noyer, Saint-François-de-Sales, les Déserts).

Le chantier de la Féclaz en chiffres

Visite du chantier ERDF Bauges– Pose de 40 kms de réseau moyenne tension en souterrain,
– Dépose de 24 kms de réseau aérien,
– Suppression de 200 poteaux bois et béton,
– Création de 17 postes de transformation,
– Coût de la restructuration de l’alimentation électrique du plateau du Revard et de la Féclaz : 5 Millions €.

Ces travaux, 40km, combinés avec les 23,5 km d’enfouissement réalisés en 2011 de Saint-Pierre-d’Albigny pour rejoindre les Aillons, ainsi que ceux du Revard terminés dernièrement au Belvédère, constituent 3 chantiers majeurs (les plus importants des dix dernières années et avec près de 10 Millions d’€ investis) en terme de sécurisation du réseau qui répondent à plusieurs objectifs :
– Accompagner le développement du secteur et satisfaire les besoins croissants des Bauges et plus particulièrement du plateau du Revard,
– Améliorer la qualité de la desserte électrique depuis le bas de la vallée vers la Féclaz et sécuriser les stations de ski des Bauges,
– Installer des OMT* (Organes de Manœuvre Télécommandés) qui permettent de réalimenter les clients à distance en cas d’incidents.

* Un OMT est un interrupteur posé sur le réseau dont l’ouverture et la fermeture peuvent être télécommandés à distance depuis notre agence en Haute Savoie qui conduit l’ensemble des réseaux de la Direction Régionale Alpes (3 territoires alpins). Ce type d’équipement permet de s’affranchir des temps de trajet de l’agent ERDF qui aurait eu à actionner manuellement cet interrupteur, et ce afin de réalimenter un maximum de clients en moins de 5 minutes !!!
En moyenne, il faut savoir qu’un client est victime d’une coupure électrique pendant une heure sur l’espace d’une année. Quand on sait combien il y a d’heures dans 365 jours, la performance est tout de même à souligner…


Une politique développement durable

Les principaux engagements environnementaux d’ERDF :
– Diminuer l’impact des ouvrages et accroître la maîtrise des pollutions liées à son activité (démarche de progrès continu certifiée selon la norme ISO 14001),
– Développer, moderniser et mettre en souterrain le réseau, tout en facilitant le déploiement des énergies renouvelables,
– Réduire ses consommations énergétiques (bâtiments et véhicules) et sensibiliser ses salariés et fournisseurs à l’importance de cette démarche,
– Préserver la biodiversité en partenariat avec les associations.

Limitation de l’impact environnemental de ses installations

Dans le cadre de l’extension ou du renouvellement de son réseau, ERDF a mis en œuvre une politique volontariste d’intégration des ouvrages de distribution publique d’électricité pour répondre à la demande de préservation des paysages exprimée par de nombreuses parties prenantes (Etat, collectivités locales, associations, particuliers…).


Commenter 1 commentaire

Avatar de l'utilisateur stephane
Belle initiative. C’est onéreux mais le paysage est tellement plus joli après…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.