histoire

Félicien Missillier, 100 ans… et une trace pour le Grand-Bornand

par

Le 22 février 1920 naissait Félicien Missillier, et la station des Aravis sait ce qu’elle doit à son doyen, un esprit visionnaire…

Félicien Missillier, 100 ans… et une trace pour le Grand-Bornand

 

© Archives personnelles

Le 22 février 1920 naissait Félicien Missillier, et la station des Aravis sait ce qu’elle doit à son doyen, un esprit visionnaire qui a tout vu, tout fait, si seulement l’expression n’était pas aussi galvaudée…

Fils d’agriculteurs puisant ses premiers souvenirs à l’alpage du côté du col des Annes, il se distingue déjà, à 22 ans, en préférant le pain au reblochon, mettant la main à la pâte à la boulangerie du hameau du Bouchet. Une activité qui le verra notamment ravitailler en farine le maquis des Glières. Passionné d’image et de photographie, il acquiert par la suite un appareil de projection et se lance dans le cinéma. Ambulant bd’abord, avec “Le Familial” et ses projections itinérantes sur la vallée de Thônes, puis en fixe, au Grand-Bornand, en tant que président de l’association “Loisirs Populaires”.

“En 1951 il monte la première école de ski du Grand-Bornand…”

Skieur précoce (il a appris à skier enfant sur des douves de tonneau au grand désarroi de son papa François, dépassé par ce que beaucoup de parents considéraient comme une lubie) autant que précurseur de l’industrie des loisirs, Félicien Missillier obtient son diplôme de moniteur de ski, n° 341, en février 1951… année durant laquelle il monte la première école de ski du Grand-Bornand, dont il assurera la direction jusqu’en 1970. Il se passionne en parallèle pour le vélo, qu’il pratique assidument avec à son actif les fameux Paris-Roubaix, Paris-Bordeaux… une histoire de la montagne française…

© Fernand Rey

Tout à la fois témoin et acteur impliqué d’une histoire de la montagne française, Félicien Missillier a connu les skis en frêne à mettre sous presse pour en conserver la cambrure, les montées à pied, skis dans le dos et à une dizaine de copains skieurs, les audacieux, jusqu’au sommet du mont Lachat. Aimant l’esprit de groupe, il s’est toujours trouvé très entouré, à skis comme dans ses projets liés au développement de la station. Figure discrète et néanmoins courageuse, son épouse Yvonne fut elle aussi un soutien indéfectible. Ils eurent deux filles, Marie-Noëlle et Eliane, cette dernière décédée tragiquement avec trois autre jeunes femmes du village en 1978. Exerçant successivement les fonctions de directeur des Téléskis du Grand-Bornand de 1950 à 1973, puis de la SAEM éponyme de 1974 jusqu’à sa retraite en 1980, il aura participé à des phases essentielles du développement de la station.

Fort d’une retraite prise à l’aube des années 80, non sans avoir également assuré la présidence du Ski-Club et lancé l’Office de tourisme, Félicien Missillier, touche à tout comptant parmi les derniers pionniers vivants de l’or blanc, n’aura eu de cesse de contempler l’évolution de sa station autant que la poursuite de ses réalisations… pour le meilleur. En témoigne aujourd’hui le positionnement de “sa” station, au top des plus belles destinations d’altitude françaises ou la réussite d’un Ski-Club surnommé, à juste titre, l’école des champions… pas peu fier d’avoir engendré, dans la droite lignée des héros souvent anonymes de l’épopée des sports d’hiver, autant de Tessa, de Steve, de Benjamin, Roddy, Sylvie, Ivan, Nelly, Bastien ou Jonathan…

Bon anniversaire Félicien !

Quelques dates clefs de la vie de Félicien Missillier

– 1920 : naissance le 22 février à La Broderie, au Grand-Bornand
– 1943 : mariage avec Yvonne Perrillat-Mercerot
– 1945 à 1955 : exploitant du cinéma ambulant “Le Familial”
– 1950 à 1973 : directeur de la SA des Téléskis du Grand-Bornand
– 1951 à 1970 : directeur de l’école de ski
– 1953 : président du Ski-Club
– 1960 : maire du Grand-Bornand
– 1974 à 1980 : directeur de la SAEM des Téléskis du Grand-Bornand
– 1980 : fondateur des Cyclo-touristes de la vallée de Thônes


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.