nature et environnement

Festival Archinature sur les Hauts-de-Chambéry

par

Dans le cadre de sa première édition, le festival Archinature invite des architectes, designers, artistes… à concevoir des constructions grandeur nature mettant en valeur les sites et les paysages…

Les Hauts-de-Chambéry

Festival Archinature

– jusqu’à fin 2020 –

Grand Chambéry et la Communauté de Communes du lac d’Aiguebelette se sont associés pour organiser cet événement. Le quartier des Hauts-de-Chambéry accueillent 3 créations artistiques, en articulation avec les 6 créations présentes depuis cet été sur le territoire de la communauté de communes du lac d’Aiguebelette. Le festival s’inscrit dans la démarche d’animation et d’association des habitants dans le cadre du renouvellement urbain du quartier. Les installations sont librement accessibles durant toute la durée du festival, du 19 septembre jusqu’à la fin de l’année 2020.

Le monde vivant comme inspiration pour concevoir nos lieux de vie

Alors que nos modèles de développement doivent être réinventés, une réflexion prend de plus en plus d’ampleur : l’homme pourrait-il réduire son impact en s’inspirant des formes et du fonctionnement du monde vivant ? On parle alors de biomimétisme, la réponse n’est peut-être pas si évidente qu’il n’y parait…

Autour de ce thème, le festival Archinature invite à repenser l’aménagement de nos lieux de vie de façon plus vertueuse, en mettant en valeur les qualités de notre environnement tout en le respectant. Les matériaux employés pour réaliser les créations artistiques sont majoritairement issus du réemploi et de filières locales.

Une démarche intégrée au projet de renouvellement urbain des Hauts-de-Chambéry

Le festival s’inscrit dans la démarche d’animation et d’association des habitants dans le cadre du renouvellement urbain du quartier. Une résidence d’architecte est organisée avec l’appui du CAUE de la Savoie pour faire participer les habitants par le biais d’ateliers se déroulant pendant plusieurs semaines, notamment au centre social des Combes, dans les maisons de l’enfance, à la bibliothèque Georges Brassens… La signalétique du festival a notamment été réalisée dans ce cadre.

Les objectifs du festival sont multiples :
♦ participer à la réflexion sur le réaménagement des espaces publics et favoriser leur appropriation par les habitants ;
♦ mener des actions de médiation sur l’architecture et l’environnement ;
♦ permettre à un public extérieur de découvrir les nombreuses qualités paysagères et architecturales de ce quartier ayant reçu par l’État le label “architecture contemporaine remarquable”.

Les 3 créations présentées sur les Hauts de Chambéry

Le Ciel de la Terre – Hirundo Architecture & les ateliers (dé)concertants (117 allée de Vert-Bois, en contrebas de l’école, à l’entrée du parc du talweg)
Au cœur d’un site à la croisée des chemins, se situe un espace perméable d’enrobé bitumineux marqué par le temps, où prédominent fissures et failles. En sublimant ces craquelures et en préfigurant les changements de niveaux à venir, l’installation amène le visiteur à imaginer le paysage de demain.

Vivre H’Apis – Damien Balme et Mélanie Charon (42 rue de Faucigny, dans le parc près de l’aire de jeux)
La structure ludique et pédagogique, fabriquée en bois et objets de récupération, représente trois alvéoles d’une colonie d’abeilles. Ces alvéoles renferment les éléments indispensables à la vie d’une colonie: le miel, le pollen et le couvain. Ces trésors de la ruche et l’esprit collectif d’une colonie d’abeilles peuvent être mis en parallèle avec les habitants et la vie de quartier des Hauts de Chambéry.

On my Block – Collectif “En phase” (15 rue du Pré de l’Âne, Belvédère des Acacias Fleuris)
Entre l’architecture des barres et un environnement artificialisé, On my Block propose de créer un tiers-lieu de découverte, lieu de rencontres et de partages. Invoquant le volume en L supprimé de l’immeuble voisin, les pavillons s’ancrent sur le site et trouvent leurs places en s’organisant autour de trois éléments singuliers : le chemin, l’arbre et le candélabre. Les sens sont sollicités et mis en éveil pour que ce site devienne un lieu d’appropriation et d’échange pour les habitants et les écoles du quartier.


Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.