livres

Forêts sauvages

par

La nécessité impérieuse de sauver ce qui reste des forêts n’est plus à démontrer, de même que celle de recréer des forêts primaires…

Livres

Forêts sauvages

Voyage au cœur des forêts du monde

 

Par Annik Schnitzler
Biosphoto (Photographe)
Aux éditions Glénat

Forêt. Un mot intimement lié à la notion du sauvage, puisque “sauvage” trouve son origine dans le latin sylvaticus, qui veut dire “forestier”, “vivant dans la forêt”. Parler de “forêt sauvage” n’a aujourd’hui plus rien d’une tautologie, et évoque en premier lieu la sylve originelle, la forêt primaire. Des forêts primaires, il n’en reste plus beaucoup. Massivement détruites en un temps record, elles ne représentent aujourd’hui que quelques pour cent des forêts à l’échelle mondiale, dont guère plus que des “confettis” en Europe.

La nécessité impérieuse de sauver ce qui reste n’est plus à démontrer, de même que celle de recréer des forêts primaires, comme le préconise Francis Hallé. Il en va de l’équilibre écologique de notre planète et de notre propre survie. Découvrir les forêts du monde dans tous leurs aspects et dans toute leur diversité, tel est le propos de ce beau livre, où se côtoient des arbres, des lianes, des animaux petits et grands, des fleurs, des fougères, des mousses…, tout ce qui fait la vie sauvage des forêts. Comment fonctionne une forêt, du sol à la canopée ? Quel est l’intérêt du bois mort ? Qu’est-ce qu’une forêt primaire ? Quels sont les différents types de forêts ? Les liens entre les forêts et les climats ?

Ces questions et bien d’autres trouvent réponse sous la plume éclairante de Annik Schnitzler, spécialiste de l’écologie forestière et adepte du réensauvagement. Magnifiquement illustré par les images de l’agence Biosphoto, Forêts sauvages nous offre autant à apprendre qu’à s’émerveiller et à rêver.


Annik Schnitzler est professeur d’écologie à l’Université de Lorraine. Ses activités de recherche sont consacrées à différents aspects de l’écologie forestière en régions tempérées et tropicales, depuis les plantes jusqu’aux grands carnivores. Engagée dans la protection de la nature, elle participe au conseil scientifique de divers organismes et associations, du niveau régional au niveau international. En parallèle de ses publications scientifiques, Annick Schnitzler écrit ou coécrit des livres et des articles grand public, notamment sur la forêt et le réensauvagement.

Biosphoto est une agence photo spécialisée dans la nature, l’environnement et le jardin, créée en 1987 avec une vocation militante en faveur de l’environnement. Elle développe notamment des partenariats avec des ONG, comme Tara Expéditions. Elle représente aujourd’hui 450 photographes à travers le monde.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.