Home / - Sites naturels - / Montagnes et cols / Mont Granier (1.933 m) 8

le Mont Granier (1.933m)
Dans la nuit du 24 Novembre 1248, le Mont Granier s'effondra. Cinq paroisses furent détruites, dont la capitale religieuse de l'époque, St-André, siège du Décanat de Savoie. Il y aurait eu 4.000 morts. C'est la catastrophe la plus importante dans les Alpes qui serait due à une secousse sismique, suivie par un glissement de terrain. Cet amas de blocs est nommé depuis Abymes.

A la suite de pluies importantes, le Mont Granier aurait emmagasiné de grandes quantités d'eau dans sa partie basse. Celle-ci devenue trop lourde, se mit à glisser emportant avec elle une partie de la falaise rocheuse. La force déployée par cette catastrophe fit évaporer une partie de l'eau contenue dans l'éboulement. Cette vaporisation sous le glissement a joué le rôle de moteur à réaction et a emporté la coulée sur un coussin de vapeur, ce qui explique la largeur de la coulée et sa rapidité.