histoire

Halloween, les citrouilles n’ont pas bon temps !

par

Soutenue par d’importantes campagnes commerciales, la fête d’Halloween est revenue des Etats-Unis en Europe à la fin du XXème siècle et notamment en France au début des années 1990 avec un côté sombre et sanguinolent qu’elle n’avait pas avant…

Qui est Jack O’Lantern ?

 

Jack O’Lantern est le surnom donné dans les pays anglo-saxons à la lanterne végétale grimaçante de Halloween, fête qui s’est superposée à l’ancienne nuit celtique de Samain.

Le nom de la citrouille vient d’un héros de légende, Jack l’irlandais, trop avare et trop ivrogne pour mériter le paradis.

Chassé de l’enfer par le diable à qui il avait joué de mauvais tours de son vivant, Jack fut condamné à errer sur terre avec sa lanterne  éclairée uniquement d’un charbon ardent trop lourd pour être porté à bout de bras comme les lanternes initiales creusées dans des betteraves ou des navets, le Jack O’ Lantern, en général une grosse courge évidée, sculptée et éclairée de l’intérieure par une bougie, est posée sur les rebords des fenêtres des maisons et dans les jardins.

Jack O’Lantern

Le Jack doit représenter un visage qui fait peur. Les jeunes gens se servaient de ces légumes pour effrayer les jeunes filles à la sortie des veillées en Lorraine. Le Jack O’Lantern symbolise parfaitement cette fête de l’épouvante qu’est devenue Halloween. Toutefois les Jack actuels sont plutôt souriants.

Lire notre article : Tailler votre citrouille pour Halloween


Halloween en Amérique du Nord

Halloween jeune femmeHalloween a gagné l’Amérique du Nord, spécialement la Nouvelle-Angleterre, lors de l’exode massif des irlandais dans les années 1840, à la suite de la terrible famine causée par la maladie de la pomme de terre, qui fît plus d’un million de morts.

Si la fête était marquée par les tournées d’enfants “déguisés pour faire peur” tournées joyeuses, malgré tout et par l’illumination de légumes elle véhiculait aussi de douloureux souvenirs dans ces familles qui avaient laissé derrière elles parents ou amis défunts.

 

 

Au Mexique, la nuit de la Toussaint, les familles vont encore “chercher” leurs aïeux au cimetière…

Hallowen squelette

Dans le sud des Etats-Unis, des usages mexicains, hérités à la fois des Espagnols et des Aztèques, se sont ajoutés. La nuit de la Toussaint, les familles vont encore “chercher” leurs aïeux au cimetière et les conduisent gaiement à la maison préparée à leur intention. Ce soir la mort est mise en dérision, les squelettes deviennent des jouets ou des pantins, les crânes et les os des sucreries. En effet, pour les Mexicains la mort est un peu inquiétante (héritage des Aztèques, habitués aux sacrifices humains) puisque leurs défunts sont censés revenir sur terre épisodiquement.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.