actualités

Ils “sont” nos territoires de montagne

par

France Montagne avec Atout France et le photographe Alexander J Collins ont déniché les meilleures personnes de nos territoires de montagne capables d’en parler…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/0f3b247aff51ace3e897799f3be4a17e/web/wp-content/plugins/sgr-nextpage-titles0/sgr-nextpage-titles.php on line 271

Antoine Diet

Entraîneur de la session freeski de la vallée des Belleville et copropriétaire de “Le Crewzer”, bar et burgers à Val Thorens

Photos : © Alexander J Collins

“Quand j’étais petit, j’avais l’impression d’être le garçon le plus chanceux du monde. Je skiais tous les jours et le temps semblait extensible. Quand il y avait de la neige  fraîche, j’allais à l’école en luge. Je sautais de mon balcon dans la neige et allais retrouver mes amis.

La vie est simple ici, de la meilleure des façons. Vous pouvez vivre de votre passion. Je skie depuis mon plus jeune âge et j’étais moniteur de ski dès l’âge de 17 ans. J’ai été prorider en freestyle et freeride pendant quelques temps mais j’ai raccroché pour laisser la place à la génération suivante.

En effet, j’enseigne désormais le freestyle aux enfants et prend beaucoup de plaisir à partager mon expérience avec eux et à skier ensemble. Je gère « Early Camp », un programme de freeski dans la vallée de Belleville, à Val Thorens, Les Menuires et St Martin de Belleville.

C’est l’une des plus importantes formations d’entraînement de ce type dans les Alpes et nous accueillons ici certains des meilleurs espoirs de France, pour leur apprendre de nouvelles figures et pour peaufiner celles qu’ils maitrisent déjà.

Quand j’étais petit, j’avais l’impression d’être le garçon le plus chanceux du monde. Je skie depuis mon plus jeune âge…

Montrer aux enfants comment poser leurs premiers backflips est une grande fierté pour moi. Quand j’étais enfant, je n’avais pas vraiment d’entraîneur ni de soutien. Aujourd’hui, c’est génial de voir comment les choses ont évoluées.

Le jour, j’enseigne le freestyle, mais le soir, je prépare des hamburgers et je vends de la bière dans mon nouveau bar, Le Crewser. Je l’ai monté avec des amis et l’ambiance est particulière et détendue, notamment car nous sommes tous des locaux. Notre établissement est populaire auprès des meilleurs freeriders et snowboarders de Val Thorens, et nous aimons aussi accueillir de nouveaux visiteurs.

 


Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.