Auto & Trafic

L’Europe confirme sa contribution aux accès au Lyon-Turin

par

À l’occasion de son déplacement en Auvergne-Rhône-Alpes, la Coordinatrice du corridor méditerranéen auprès de la Commission européenne, a confirmé la contribution de l’Europe aux accès au Lyon-Turin…

L’Europe confirme sa contribution aux accès au Lyon-Turin

 

Image d’illustration

À l’occasion de son déplacement en Auvergne-Rhône-Alpes, ce mardi 4 juin, Iveta Radicova, Coordinatrice du corridor méditerranéen auprès de la Commission européenne, a confirmé pendant l’assemblée générale de la Transalpine, que “si la France en faisait la demande (sur la question du financement possible des accès français au tunnel international du Lyon-Turin), la réponse de l’Union européenne serait OUI, OUI, OUI”.

Si l’information principale porte sur la contribution de l’UE aux accès au Lyon-Turin, Iveta Radicova a également ajouté que l’Union européenne serait disposée à ajouter 5% de financement supplémentaire pour le tunnel international, ce qui permettrait de monter la participation de l’Europe à hauteur de 55% au total, sur le seul tunnel. Cette confirmation intervient, alors qu’Etienne Blanc, Premier Vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, mandaté par le Président Laurent Wauquiez pour trouver des financements européens sur ce dossier, s’était justement rendu à Bruxelles en février dernier pour échanger avec les services de la Commission européenne (DG MOVE) sur les possibilités de prises en charge financière par l’Europe.

Ce financement permettrait justement à la France de pouvoir financer jusqu’à 40, voire 50% des accès au tunnel, côté français, selon la version travaillée par l’ensemble des collectivités locales directement concernées. “C’est un soutien fondamental et une confirmation que nous accueillons avec une grande satisfaction“, a déclaré Etienne Blanc “dans cette séquence particulièrement déterminante pour le chantier Lyon-Turin et alors que la Loi d’Orientation des Mobilités est discutée cette semaine à l’Assemblée nationale“.

Compte tenu des enjeux liés à ce dossier essentiel pour nos territoires, la Région Auvergne-Rhône-alpes invite une nouvelle fois la ministre des Transports à en faire officiellement la demande auprès de l’UE.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.