actualités

L’hôpital de Chambéry se lance dans l’éco-pâturage

par

Le centre hospitalier Métropole Savoie de Chambéry débute une phase d’expérimentation en mettant en place l’éco-pâturage…

L’hôpital de Chambéry se lance dans l’éco-pâturage

 

Image d’illustration

Le centre hospitalier Métropole Savoie de Chambéry débute une phase d’expérimentation en intégrant des moutons et des chèvres pour l’entretien des espaces verts autour de ces EHPAD. Une première en milieu hospitalier en Savoie.

Pâturage écologique

Durant l’été, des chèvres et des moutons entretiendront les prés de plusieurs sites du centre hospitalier :
– À Chambéry : la butte du Césalet-Dessus (Jacob) et une pente herbeuse près du pavillon Saint-François,
– À Aix-les-Bains : les pelouses des EHPAD Félix Pignal (Brison-St-Innocent) et Bois Lamartine (Tresserve).

L’éco-pâturage est une démarche innovante qui fait écho aux objectifs de développement durable fixés par l’hôpital” indique Mathieu Auclair, acheteur à la Direction des achats et de la logistique, à l’initiative du projet. Une démarche qui, en effet, présente de multiples avantages comme, par exemple, la réduction des interventions chimiques et mécaniques, la conservation de la biodiversité et une réelle efficacité ! Trois bêtes suffisent pour nettoyer 2.000 m² de ronces en 1 mois selon le terrain !

Carole Plancq

A raison de 2 à 3 semaines de pâturage, les animaux accueillis au CHMS seront soignés par la bergère, Carole Plancq. “l’éco-pâturage a de nombreux avantages : respect de l’environnement et de l’écosystème – zéro bruit, zéro déchets, enrichissement naturel des sols -, lutte contre les plantes invasives que les animaux “fatiguent” en favorisant le retour de l’herbe, vecteur de lien social auprès des résidents avec qui des animations seront prévues…” explique-t-elle.

Une cohabitation aux vertus thérapeutiques

Les animaux font du bien au moral et aux capacités motrices des patients. Ils rassurent, stimulent et aident à rompre avec l’isolement. Déjà au CHMS, de la médiation animale est proposée régulièrement avec des chiens (Reine Hortense), des animations ponctuelles sont faites avec des lapins et cochons d’indes (Terrasses de l’horloge) et enfin, des chats sont même intégrés dans certains EHPAD (Cerisaie). À Aix-les-Bains, le service animation prépare déjà l’arrivée du premier troupeau de moutons à la résidence Bois Lamartine le lundi 29 juillet.

Au programme : accompagnement des résidents près du cheptel, identification de chacune des bêtes à partir de photos, exercice de mémorisation des prénoms de chacune d’entre elles, annonce des consignes pour les nourrir… pour finir par une dégustation collective “surprise”. Les moutons seront rejoints, quelques semaines plus tard, par les chèvres sur les terrains plus accidentés et ou pentus autour de la résidence.

Un projet intergénérationnel pour Brison-Saint-Innocent

La rentrée des classes se prépare déjà du côté de l’école primaire de Brison-Saint-Innocent. Une première rencontre est programmée lors de l’arrivée des bêtes à la résidence F. Pignal. Les nouveaux élèves et leur instituteur ont rendez-vous début septembre avec les résidents pour découvrir ensemble les moutons.

Règle du “zéro phyto”

Depuis le 1er janvier 2017, toutes les collectivités françaises ont dû renoncer à l’utilisation de pesticides pour entretenir leurs espaces verts. Dans ce contexte, l’éco-pâturage trouve toute sa place.


Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.