Cinéma

Le film Projet Zéro, de Victor Galuchot

par

Projection online du film Projet zéro Zéro, de Victor Galuchot, ambassadeur des Menuires…

On line

Le film Projet Zéro, de Victor Galuchot

– jeudi 29 et samedi 31 octobre à 21h sur www.salomon.com/seance-freeski

 

Le film Projet Zéro, ou Project Zero, de Victor Galuchot sera présenté en avant-première en ligne, dans le cadre de la “Séance Freeski à la maison” initiée par la marque Salomon. Le récit d’une prise de conscience écologique autour des déplacements, de la logistique et des émissions carbone des skieurs pro.

Le projet initial était de skier tout l’hiver en local et de se déplacer exclusivement par modes doux mais la Covid en aura décidé autrement. Co-créateur de la web-série à succès Bon Appétit pendant 8 saisons, Victor Galuchot présente cet automne Projet Zéro, un film tourné mi-mai après le déconfinement dans la Vallée des Belleville. 40 minutes durant lesquelles le spectateur suit le skieur des Menuires en compagnie de Pierre Guyot et Arnaud Pouchelle, également originaires de la station, à travers quatre journées de crapahute à vélo et en ski de rando direction le glacier de Péclet. Une aventure qui met en avant le territoire des Belleville et ses décors somptueux : “Nous avons la chance de vivre dans une vallée où le terrain est excellent pour le ski ! De superbes sommets, de belles pentes, un glacier… je voulais montrer que nous n’avons rien à envier au reste du monde“, explique le réalisateur.

De la sueur, de l’amitié et de la joie pour une remise en question. “Le métier de skieur professionnel est certainement l’un des métiers les plus impactés par le réchauffement climatique et pourtant, il implique de beaucoup voyager, souligne Victor Galuchot. Avions, voitures, motoneiges et parfois hélicoptères… c’est une source de pollution importante. Je me suis demandé comment je pouvais modifier ma façon de faire mon job afin de limiter mon impact. J’ai donc décidé de faire un film chez moi, avec une équipe locale et en accédant à la montagne en vélo et en peaux de phoque pour un impact minime. C’était extrême car cela représente 11 h de montée mais j’ai vécu une super aventure. L’idée était de faire une expérience : comment aujourd’hui, je continue à gagner ma vie tout en préservant notre planète à bout de souffle“.

 

Projection sur www.salomon.com/seance-freeski

Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *