événements

Les Éléphants d’or du Festival de BD de Chambéry

par

Les Trophées des Éléphants d’Or, ont été spécialement créés pour le 20ème anniversaire du Festival, et récompensent les meilleurs artistes de BD…

Les Éléphants d’or du Festival 2019 de BD de Chambéry

 

Les Trophées des Éléphants d’Or, spécialement créés en 1996, ont été remis pour la première fois à l’occasion du 20ème anniversaire du Festival International de la BD Chambéry Savoie qui a fermé ses portes hier au soir. Ces Trophées récompensent les meilleurs artistes de BD et le choix étant difficile, il fallait rendre celui-ci incontestable

Pour être éclectique, complet et objectif, un comité de lecture a été créé, dont le rôle est de lire le plus grand nombre possible de Bandes Dessinées (de l’année) pour choisir les meilleures.

 

Les Trophées des Éléphants d’Or 2019 sont attribués à…

 

Hommage à Fabien Lacaf, disparu en juin 2019

Fabien Lacaf

Alors qu’il poursuit des études d’archéologie, Fabien Lacaf se tourne vers la bande dessinée en 1980, publiant des séries dans Charlie Mensuel et Métal hurlant, travaillant avec des scénaristes tels que Patrick Cothias ou Serge Le Tendre. Dessinateur réaliste, son inspiration est diverse allant de la science-fiction (Les Robinsons de l’Aquarius), au policier (Macadam), en passant par l’histoire (la série Les Patriotes, Bayard, Les amants de l’Oisans). Il donne une interprétation graphique du film d’Antoine de Caunes, Monsieur N., sur un texte de son épouse Nelly Moriquand.

Il a enseigné à l’école Émile Cohl et travaille également à l’occasion pour la publicité. Le cinéma lui doit les story board de Faubourg 36, La Cité de l’archange et Turf.

Prix du meilleur dessin : Max cabanes – Nada – Dupuis

Max cabanes

C’est en 1976 que Max Cabanes a commencé sa chronique délirante et fantasque Dans les villages, précisément dans le magazine Tousse Bourin (!). Le premier tome (La Jôle) paraît alors en noir et blanc aux Éditions Audie (Fluide Glacial), la suite dans Charlie Mensuel. Dargaud rééditera le premier tome en couleurs, avant de publier les suivants : L’Anti-jôle, La Crognote rieuse, Le Rêveur de réalité. L’auteur a (entre autres !) collaboré avec le génial Jean-Claude Forest sur Le Roman de Renart (1985 – Futuropolis), nous a ravis avec Rencontre du troisième sale type (1982 Dargaud), a exploré l’autobiographie avec Colin Maillard et Les Années Pattes d’eph (1986 et 1992 Casterman).

Il a réalisé le diptyque Bellagamba chez Casterman (1999 et 2002). Il est consacré Grand Prix d’Angoulême en 1990 (qui distingue l’ensemble d’une œuvre et son apport à la bande dessinée) et entre ainsi à l’Académie des Grands Prix de la ville. Son dessin s’est révélé dans la série Dans les villages, où explosent aussi son talent narratif et sa puissante inspiration. Humour, angoisse, rêve et réalité s’y mêlent dans une sarabande ambiguë et grisante.

Cabanes a reçu le Prix “Polar’Encontre” 2010 pour le 1er tome de “La Princesse du sang” sur un scénario de Manchette.

Prix du meilleur scenario : Jim – Détox – Bamboo

Jim – © Sergio Palumbo – 123 Savoie

Jim, de son vrai nom Thierry Terrasson, est né en 1966. Diplômé de l’école de bandes dessinées d’Angoulême, il intègre un studio d’animation (Média 6) en tant que storyboarder. Jim publie sous les noms de Téhy des récits de genre fantastique et sous le nom de Jim des comédies principalement axées sur les rapports amoureux. Incontournable du 9ème art, Jim a publié plus de 90 bd et romans graphiques, et vendu plus d’un million deux cents mille albums : Une nuit à Rome (meilleur album 2013 au festival international de Nîmes), Petites Éclipses (Shérifs d’Or, prix Chambéry 2007), Une petite tentation (prix RTL avril 2013), L’invitation, Tous les défauts des mecs…

Plusieurs de ses romans graphiques sont actuellement en cours d’adaptation cinéma : Une nuit à Rome coécrit avec Jacques Malaterre, mais aussi L’invitation réalisé par Michael Cohen, Petites Eclipses réalisé par Sylvain Monod… Parallèlement, Jim développe des scénarios originaux, Le mariage d’Emma et moi, Un week-end à Londres, Les femmes de mes amis (également coécrit avec Jacques Malaterre). Réalisateur de nombreux courts métrages, (George, diffusé sur Canal +, Sci-fi, 13ème rue…) le tout dernier court achevé produit par In Efecto, Vous êtes très jolie mademoiselle, vient d’être sélectionné au Short film Corner de Cannes 2013. Jim a également écrit avec l’humoriste Cartouche le one-man show : Les hommes sont des femmes comme les autres et la pièce de théâtre L’invitation.

Fred Charve

Prix du meilleur album jeunesse : Mythics – Fréderic Charve (dessin) – Sobral / Lyfoung / ogaki (scénario) – Delcourt

Né en 1977 dans les Bouches-du-Rhône, Fred Charve émigre en région parisienne pour suivre des études scientifiques. Passionné de comics, de manga et de culture S-F et Fantastique, ce dessinateur autodidacte participe au fanzine “Bong!” depuis 2003. Ainsi va la vie est son premier album.

Prix du meilleur album espoir : Nicolas Pétrimaux – Il faut flinguer Ramirez – Glénat

Nicolas Pétrimaux

Nicolas Petrimaux débute sa carrière en 2004 au sein du studio Visiware, spécialisé dans le développement de jeux sur mobile et plateforme de télé interactive (Canalsat, Open TV), sur des licences comme Fast and Furious ou King Kong. En 2006, il rejoint le “lab”, département créatif de la société Sparx-FX (devenu Snarx-FX en 2008) où il réalise story-boards, concept design, trucages, effets spéciaux… Il y réalise son premier court métrage Allo Zombie, récompensé en 2007 par Mad Movies.

En 2008, il intègre l’équipe de concept-artistes chez Wizarbox pour travailler sur le développement du jeu Graymatter sorti en 2011 sur PC et Xbox 360 et réalise une partie des cinématiques du jeu. En 2009, il assiste Karine Le Logeais (Kness) et Carlos Pardo (Made) lors de la création de CFSL Ink, une structure éditoriale orientée dans les ouvrages d’art. Durant près de 3 ans, il accompagne le développement de la société en travaillant sur des taches diverses: maquettes, direction artistique, supports de communication, organisation d’événements.

Parallèlement, il continue à travailler en indépendant en tant qu’illustrateur, story-boarder, réalisateur et directeur artistique. Il vit à Lyon.

Prix du meilleur album de l’année 2019 : Nymphéas noirs – Didier Cassegrain (dessin) et Fred Duval (scénario) – Dupuis

Didier Cassegrain – © Sergio Palumbo – 123 Savoie

Didier Cassegrain est né le 16 décembre 1966 à Châteaudun, dans l’Eure-et-Loir, et vit actuellement à Avignon. Dès la fin de la troisième, il s’oriente vers un lycée technique de dessin. Il continue pendant deux ans sa formation aux Gobelins, une école de dessins animés rattachée à la Chambre de commerce de Paris, puis travaille pour des séries télévisées chez France Animation. Il poursuit sa carrière aux Studios Disney de Montreuil durant un an avant d’intégrer la société Story pendant deux ans. C’est là qu’il rencontre Fred Blanchard et Olivier Vatine qui le poussent tous deux à faire de la bande dessinée.

De cette rencontre naît Tao Bang, album où il fait preuve d’une originalité et d’une qualité graphique évidente. En 2006 il entame avec Fred Duval les aventures de Code Mc Callum, aux Éditions Delcourt.

Prix pour l’ensemble de l’œuvre : Pierre Tranchand / Pica

Pierre Tranchand

Après son diplôme d’architecte obtenu en 1977, Pica, de son vrai nom Pierre Tranchand, devient dessinateur professionnel de bandes dessinées en 1978. Il a publié près de 3000 pages dans divers journaux : Djin, Trio, Pistil, Formule 1, Pif, Tintin, Circus, Gomme, Triolo, Hello Dédé, le Journal de Mickey, Spirou, Chut ! je lis. Il dessine actuellement L’École Abracadabra, sur un scénario de François Corteggiani, pour le Journal de Mickey, à raison d’un gag par semaine. Ces gags sont repris en album chez Dargaud. Il travaille également pour Spirou, où il anime “Les poules à lier” sur des scénarios de G. Bouchard. Il réalise en outre de nombreux travaux pour des grandes marques et chaînes de magasins.

Avec Pierre Bouchard au scénario, il a publié chez Casterman la série “Croco et Fastefoude” dont parait ici le quatrième épisode. Pica a aussi publié une série intitulée “Les profs” et dont le premier album, Interro surprise aux éditions Bamboo a obtenu l’Alphart Jeunesse à Angoulême 2001. Le tirage est à plus de 20.000 exemplaires : un vrai succès pseudonyme de Pica.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.