livres

Marc Batard, l’Everest en partage

par

L’alpinisme n’est pas menacé de disparition. De belles histoires peuvent être encore écrites grâce à des passeurs qui portent en eux cette fibre…

Marc Batard, l’Everest en partage

 

De Nathalie Lamoureux
Aux Éditions La Fontaine de Siloé

Marc Batard, l’Everest en partage est publié à un moment important de l’histoire de l’alpinisme, candidate au Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. La singularité de l’alpinisme, défini comme l’art de gravir des sommets et des parois, appelle la distinction.

Cette demande de reconnaissance intervient alors que le mythe du conquérant semble avoir perdu de son aura et que la pratique n’existe plus dans les médias qu’à travers le prisme spectaculaire et déformant des accidents.

L’alpinisme n’est pas menacé de disparition. De belles histoires peuvent être encore écrites grâce à des passeurs qui portent en eux cette fibre, ce bonheur de partager leur savoir. Marc Batard, premier alpiniste à avoir gravi l’Everest en solitaire et sans oxygène en moins de 24 heures, est une de ces figures.

 

“Le coming out aurait dû faire germer les graines du bonheur. Or, l’homme en face de moi était un volcan en éruption”, Nathalie Lamoureux.

Ce savoir sur la montagne, sa splendeur et ses dangers, sur les techniques d’approche Marc a décidé de le transmettre aux vrais héros de l’Himalaya, ceux qui réalisent des exploits au péril de leur vie, dans l’ombre des occidentaux en quête de sensations. Il nous raconte dans cet ouvrage son profond désir de communiquer ce souffle qui a enflammé son corps et son esprit. Il nous dit la construction de la confiance en l’autre, la solidarité de la cordée, le bonheur d’initier Ali et Pasang, la joie de leur remettre les clés du royaume. Les trois compagnons ne se connaissent et vont apprendre à se découvrir pour atteindre le rêve de Marc, fêter ses 70 ans par un retour sur l’Everest en 2022.

Nathalie Lamoureux

L’auteure décrit habilement et sans fioriture les rapports qui se nouent autour du personnage et entre les membres de la cordée. Elle relève les attentes et les malentendus, et confrontent regards et pratiques, marqués par différentes représentations de la montagne : vision utilitariste, plaisir esthétique, entraide et partage, désirs d’ambition et de conquête solitaire. Elle nous fait pénétrer dans l’intimité, les joies et les coups de gueules d’un héros tour à tour fêté, bousculé, cabossé, tel un roc fissuré. Derrière l’ambition d’aller se frotter aux limites de son corps et de la planète, se joue le droit, la nécessité d’exister pleinement.

Nathalie Lamoureux est journaliste au Point où elle couvre notamment le domaine de la montagne. Formée à la philosophie et à l’anthropologie, ses recherches portent sur les sociétés d’Asie du sud, notamment du Népal et du Pakistan. Marc Batard, l’Everest en partage est son quatrième livre.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.