concerts & spectacles

“Rebloch’ Connection” au Grand-Bornand

par

Avec “Rebloch’ Connection”, Marie & Octavie explorent la face sombre du Grand-Bornand. Elles vous entraînent dans un polar aux réparties ventilées façon… puzzle…

“Rebloch’ Connection” au Grand-Bornand

 

Marie & Octavie – © La Sauce Bornandine

“Il y a du rififi au Grand-Bornand. Deux gangs s’affrontent pour le contrôle du trafic de reblochons. Les agriculteurs font les frais de ce conflit et la production cesse… La communication de la mairie faisant défaut, tout le monde raconte n’importe quoi et les vilaines rumeurs se propagent. Engagée par des agriculteurs désespérés, la fine fleur des détectives privés va démêler le vrai du faux et, grâce à un habile stratagème, mettre fin à la guerre des gangs”.

Tel est, en quelques phrases bien senties, le pitch du nouveau spectacle du binôme d’actrices le plus réputé, mais aussi le plus redouté des Aravis, présenté comme “une plongée dans l’univers des polars et des films noirs des années 50, ambiance gangsters et Mike Hammer, chapeau mou et cabaret de jazz au détour d’une ruelle sombre”.

De fait, comme à chaque nouvelle saison des aventures de “Marie & Octavie” placées sous l’égide de l’association La Sauce Bornandine et sa troupe d’acteurs aussi joyeuse que politiquement (très) incorrecte, toute la station du Grand-Bornand, parée à prendre cher, se bouscule pour assister au rendez-vous. Au point que trois représentations sont programmées les vendredi 12, samedi 13 et dimanche 14 avril, soit près de 1700 spectateurs potentiels… pour une station d’un peu plus de 2000 âmes.

“Une comédie bourrée d’un humour à la fois caustique et bon enfant”…

Ainsi passées quasi phénomène de société, les trubliones “Marie & Octavie”, alias Joëlle Apkar et Kiki Hudry, étrilleront à nouveau les personnalités et mœurs locales au gré d’une comédie bourrée d’un humour à la fois caustique et bon enfant, bien décidées à ventiler et à éparpiller leurs réflexions cinglantes aux quatre coins du canton, le tout “façon puzzle”… Un gage du succès systématiquement renouvelé des aventures des deux vipères. À noter cette année, la présence sur scène de Jessica Cohen au chant, et du pianiste Jean-Philippe Rykiel qui, pour l’occasion, ont accepté d’unir leur talent le temps d’un duo éphémère, glamour et jazzy à souhait…

Odieuses, oui… mais généreuses aussi, les rombières !

Pour autant, “Marie & Octavie” savent aussi se montrer généreuses… c’est même la raison d’être de La Sauce Bornandine, qui partagera cette année les bénéfices tirés des trois représentations du spectacle avec Dravengers. Cette petite association locale lutte contre le Syndrome de Dravet, maladie génétique qui apparaît dès le plus jeune âge et provoque épilepsies, handicaps moteurs et mentaux, ainsi que des troubles du comportement.

Infos pratiques

“Marie & Octavie : Rebloch’ Connection”
– Vendredi 12 et samedi 13 à 20h30 et dimanche 14 avril à 18h30à l’Espace Grand-Bo
– Places en vente auprès de l’Office de tourisme et sur www.legrandbornand.com
– Tarif : 19 € (places numérotées – ouverture des portes 1h30 avant la représentation. Bar et petite restauration sur place)


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.