actualités

Réouverture des collèges en Savoie

par

Le Département de la Savoie est pleinement mobilisé pour assurer la réouverture en sécurité sanitaire des collèges de Savoie le 18 mai…

Covid-19

Réouverture des collèges en Savoie

Photos : © Département Savoie

 

Marie-Claire Barbier, Vice-présidente du Département déléguée aux collèges et Eric Lavis, Directeur académique des services de l’Éducation nationale de la Savoie

Point presse collèges 15 mai 2020

Responsable de la construction, de l’entretien, de l’équipement des collèges, ainsi que de la restauration scolaire, le Département est un acteur essentiel à la réouverture des collèges en Savoie. Avec les services de l’Éducation nationale, au cœur de la crise sanitaire, il a mis en œuvre des moyens humains, matériels et financiers pour permettre une rentrée la plus sereine possible le lundi 18 mai 2020 dans le cadre du déconfinement.

Fermés depuis le 16 mars dernier pour lutter contre la propagation du virus Covid-19, les collèges de Savoie accueilleront à partir du lundi 18 mai les élèves des classes de 6ème et de 5ème dans un premier temps. L’organisation de cette rentrée post confinement s’appuie sur un protocole élaboré par le Département à partir de celui émis par les autorités sanitaires ; il comporte 5 principes fondamentaux :
‐ le maintien de la distanciation physique ;
‐ l’application des gestes barrière ;
‐ la limitation du brassage des élèves ;
‐ le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels ;
‐ la formation, l’information et la communication.

Pour garantir sa mise en œuvre par l’ensemble des acteurs de la communauté éducative, le Département a organisé cette semaine 2 demi-journées de formation à destination des gestionnaires, chefs d’établissement, chefs de cuisine et agents d’entretien pour aborder les aspects essentiels et répondre à toutes les questions.

Fermeture des internats

Afin de respecter les mesures barrière pour les 460 élèves habituellement internes et de permettre aux agents de nettoyage de se concentrer sur les locaux d’enseignement, le Département, d’un commun accord avec l’Éducation nationale, a décidé de ne pas rouvrir les 7 internats des collèges situés au Châtelard, Saint-Jean-de-Maurienne, Saint-Michel-de Maurienne, Modane, Moûtiers, Bourg-Saint-Maurice et Beaufort-sur-Doron. Des solutions de transport par car seront proposées aux élèves concernés en concertation avec la Région, responsable du transport scolaire.

Simulation protocole sanitaire collège Reavard

Nettoyage renforcé des locaux

Près de 290 agents du Département sont mobilisés, pour la plupart depuis le 7 mai, avec pour mission principale le nettoyage en profondeur des locaux ayant permis d’accueillir dans un premier temps la rentrée des professeurs le mardi 12 mai dernier. Les personnels de restauration pourront, si besoin, venir en renfort des agents en charge du nettoyage des collèges et les agents des Maisons Techniques du Département sur des travaux de maintenance. Le protocole sanitaire exige, par exemple, la désinfection plusieurs fois par jour des poignées de portes, interrupteurs, tables et toilettes. Chaque agent intervenant dans les collèges a été doté par le Département de blouses et de 10 masques en tissu lavables et réutilisables 30 fois.

Maintien d’un service de restauration adapté sans surcoût pour les familles

Le Département a proposé à tous les chefs d’établissement la mise en place de plateaux repas froids pour les élèves demi-pensionnaires. Pour des raisons sanitaires et dans un souci d’équité, il n’était pas souhaitable que les élèves apportent leur propre déjeuner. Quelques établissements ont demandé à ne pas bénéficier de cette formule car, étant situés en zone urbaine, les élèves peuvent rentrer au domicile pour déjeuner. Chaque collège est libre de choisir un prestataire extérieur pour la fourniture des repas ; un cahier des charges fourni par le Département en définit le contenu en veillant aux besoins nutritionnels des adolescents. La collectivité prendra en charge le surcoût induit par ce nouveau mode de restauration. Aucun impact donc pour les familles : le coût du repas à leur charge, à partir de 3,20€, restera identique.

Selon les collèges, les élèves pourront se restaurer dans les réfectoires ou rester en classe pour déjeuner. L’Atelier culinaire départemental, cuisine mutualisée pour 11 collèges des bassins chambériens et aixois, ne pourra reprendre du service qu’à partir de début juin, le temps de revoir ses modes de production et de distribution des repas afin de répondre au protocole sanitaire. Afin de compenser les dépenses supplémentaires occasionnées par l’absence de restauration scolaire pendant le confinement, le Département proposera une participation financière au bénéfice des familles de collégiens les plus démunies. Cette aide, délivrée sous condition de ressources, viendra en complément du fonds social géré par les établissements, sous la forme d’un “chèque déjeuner”.

Fourniture d’un masque de protection par collégien

Le Département a prévu une dotation de 21.000 masques en tissu lavables et réutilisables 30 fois à destination des collégiens. Il fournira un masque et sa notice d’utilisation à chaque élève lors de son retour dans l’établissement. La première distribution aura lieu le 18 mai à l’arrivée des élèves de 6ème et 5ème . Le Département contribue ainsi à compléter la provision de masques que les familles doivent constituer et à soulager leur budget.

La découpe des masques en tissu destinés aux collégiens et la préparation des dotations pour chaque collège a mobilisé 8 agents de l’Atelier culinaire départemental. De plus, le Département propose aux collèges qui le souhaitent, en fonction des aménagements nécessaires au respect des règles sanitaires, d’acquérir le matériel complémentaire dont ils ont besoin tels que des supports en plexiglas. Il prendra en charge les dépenses liées à ces équipements et leur installation sera assurée par les agents techniques.

Transport scolaire des collégiens en situation de handicap

Le transport scolaire des 370 élèves en situation de handicap est, en temps normal, pris en charge par le Département via un service de taxi. Les situations individuelles sont actuellement étudiées par les services sociaux pour apporter au cas par cas le meilleur service aux familles.


Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.