événements

Un Festival International des Métiers de Montagne 100 % en ligne

par

Malgré ce contexte, difficile pour tous, le Festival International des Métiers de Montagne est maintenu… mais 100 % en ligne…

Chambéry

Un Festival International des Métiers de Montagne 100 % en ligne

 

Dans ce contexte, difficile pour tous, Christophe Rosset, Président de Montanea et Claude Muyard, Président du Festival des Métiers de Montagne, ont décidé de maintenir le festival qui se tiendra les 19 et 20 novembre… 100 % en ligne.

En effet, il leur semble important :
– de maintenir cet espace de dialogues et d’échanges animé par les professionnels de la montagne  qui fait la force du festival des métiers de montagne,
– d’afficher le lien entre les professionnels de la montagne,
– de communiquer notre force, notre solidarité et notre motivation à construire l’après.

Les professionnels de la montagne vous donnent donc rendez-vous les jeudi 19 et vendredi 20  novembre prochain, au fil de dix tables-rondes en ligne, libre d’accès, d’une durée de 1h à 1h30 chacune. Pour suivre et s’inscrire aux tables rondes, vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site www.metiers-montagne.org.

Les deux présidents forment le vœu de réussir ce nouveau défi tous ensemble, “les montagnards n’ont pas l’habitude de baisser les bras“.

PROGRAMME

Jeudi 19 novembre

♦ 9h30 / 11h : Mon premier job en Montagne  (l’Université de Savoie Mont Blanc – Licence Pro Valpesmont). L’USMB propose de nombreuses formations aux métiers de la montagne…mais une fois le diplôme obtenu comment trouver son premier emploi ? Pour le découvrir, suivez le parcours de jeunes professionnels de l’agriculture, du tourisme, des sports de montagne et de l’environnement qui se sont installés aux quatre coins des montagnes françaises.

♦ 11h / 12h : Montagne, la destination vélo (Outdoor Expert Magazine). Côté route, avec l’ascension des étapes mythiques, comme côté champs, avec l’essor du VTT électrique, la montagne s’affirme plus que jamais comme une destination vélo de référence

♦ 13h30 / 15h : Le pari du retour à la nature comme vecteur d’attractivité des territoires de montagne? (Association des Accompagnateurs en Montagne). Le besoin de retour à la nature semble s’accélérer dans ce contexte de pandémie et de confinement. De nouvelles valeurs semblent s’y rattacher : tourisme responsable, découverte des territoires et de ceux qui y vive, au quotidien. Education et sensibilisation à l’environnement, à la santé au bien-être, sport, circuit court, plateforme collaboratives…

Les pratiques et projets portées notamment par les accompagnateurs en Montagne y participent-elles pleinement? Quelles en sont leurs limites et conditions de succès? A l’heure où l’esprit de cordée prend plus que jamais tout son sens, quelles articulations avec l’ensemble des acteurs du tourisme en montagne faut-il renforcer?

♦ 15h / 16h30 : Ukraine – Création d’un centre de formation international  aux secours dans le massif des Carpates (Région de Tchernisty). Le projet de créer un centre de formation aux secours dans le massif des Carpates nécessite la mise en réseau des professionnels de secours en montagne. Les échanges porteront sur la pertinence, la faisabilité et la méthodologie de la mise en œuvre.

♦ 16h30 / 18h : Promouvoir et valoriser les refuges (FFCAM). De nouvelles clientèles ont séjourné cet été dans nos territoires de montagne en raison de la crise sanitaire.

Leur destination de vacances a été guidé par les contraintes liées à la pandémie,  mais aussi par des valeurs tel que le ressourcement, la déconnexion…

L’objectif de la table ronde est double :
– Partager les constats et dresser un premier diagnostic autours de questions sur : Qui sont ces nouvelles clientèles ?, Quelles ont été leurs difficultés ?, Quelles sont leurs attentes / leurs besoins ?
– Proposer des pistes d’action afin de faciliter leur séjour en montagne et la pratique des activités qui y sont liées.

Avec la participation du comité départemental FFCAM de Savoie, des gardiens de refuges, des chargés de développement Alpes Dauphiné / Écrins, Pyrénées de la FFCAM, le Parc national de la Vanoise…

Vendredi 20 novembre

♦ 9h30 / 11h : Tourisme Durable : Une montagne Zero Déchet (Mountain Riders). Les enjeux du tourisme durable sont multiples. Nous vous proposons, à l’occasion du FIMM, de faire un focus sur celui d’une montagne zéro déchet ou ce terrain de vie et de jeux si précieux serait un espace à la pointe de la durabilité ! Pour cela nous vous partagerons le bilan de l’édition 2020 de notre campagne de ramassage et les outils à mettre en place en amont afin de réduire ses déchets à la source. Cette table ronde s’adresse à tous ceux qui se sentent concernés par ce défi collectif à relever !

♦ 11h / 12h / L’épopée du Trail ou l’outdoor face aux défis actuels (Outdoor Expert Magazine)

Événements, environnement, équipements… À la pointe de l’innovation sur de nombreux terrains, le Trail est certainement l’un des sports qui a le plus à nous apprendre sur le devenir des activités outdoor.

♦ 13h30 / 15h : Quelle place dans le pastoralisme dans le monde d’après ? (Institution Patrimoniale du Haut Béarn). En s’appuyant sur 4 grands témoins, maire de montagne, berger, responsables professionnels de nos massifs français et internationaux et répondant à vos questions, seront abordés les quelques chapitres du “Pastoralisme d’après” : Quelles contributions à notre nouveau monde ? Quelle place dans les politiques publiques territoriales, agricoles, environnementales ? Quelles menaces à l’horizon ? Quelle résilience ?…

♦ 15h / 16h30 : Loger les travailleurs saisonniers (Action Logement). Un ensemble de démarches régionales adaptées aux réalités des territoires.

16h30 / 18h : Stations de montagne : l’exploitation en mode Covid (ANMSM, SNMSF et DSF). La pandémie a stoppé net la saison d’hiver 2019/2020 dans  toute l’hémisphère Nord du globe au printemps 2020. Pour la saison 2020/2021, l’ensemble des pays de l’arc alpin s’organisent afin de proposer une expérience en station compatible avec les gestes barrières, tant pour les travailleurs en station que pour les vacanciers. L’exploitation estivale des stations a démontré que c’était possible, et c’est le défi que nous devons collectivement relever pour l’hiver à venir.

© Sergio Palumbo – 123 Savoie

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *