santé

Une “Coccinelle” à l’hôpital d’Aix-Les-Bains

par

La Ville d’Aix-Les-Bains vient d’offrir une “coccinelle” de désinfection vapeur à l’hôpital, en signe de soutien dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19…

Aix-Les-Bains

Une “Coccinelle” à l’hôpital

 

Vendredi 16 octobre, Renaud Beretti, Maire d’Aix-les-Bains a remis officiellement à l’hôpital d’Aix-les-Bains un appareil de désinfection vapeur, en signe de soutien dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19. Cet appareil, baptisé “Nocospray”, mais surnommé “coccinelle” par les soignants, permet de réaliser une désinfection des surfaces par voie aérienne (DSVA) d’un local.

Comment fonctionne-t-il ?

Hors présence humaine, le nocospray propulse dans un local fermé un produit désinfectant à base de peroxyde d’hydrogène (bactéricide, fongicide, sporicide, et virucide). Le produit va saturer la pièce d’un brouillard sec, qui va désinfecter toutes les surfaces en contact avec l’air. Ce procédé permet d’accéder aux recoins généralement difficiles d’accès (véhicule du SAMU par exemple). Cette désinfection est un complément de l’entretien classique (appelé bio nettoyage) qui est réalisé au quotidien par les professionnels hospitaliers.

 

Dans quelles situations est-il utilisé ?

L’équipe opérationnelle d’hygiène (EOH) du CHMS utilise cette coccinelle dans diverses situations, comme par exemple :
– La fin de travaux dans des secteurs à risque (ex service de réanimation néonatale avant son ouverture) ou dans un secteur nécessitant une qualité de l’air adaptée (ex le laboratoire d’environnement de l’hôpital d’Aix les bains).
– Après un bio nettoyage de fond d’une chambre ou d’un service, après une épidémie.
– Pour la désinfection d’un véhicule du SAMU après le transport d’un patient porteur de germes très pathogènes.
– Pour la réalisation hebdomadaire de la désinfection complète des plateaux techniques de rééducation qui contiennent de nombreux matériels (ex plateau de rééducation de l’hôpital Reine Hortense).

Le CH Métropole Savoie dispose actuellement de quatre “coccinelles”, trois à l’hôpital de Chambéry et une à l’hôpital d’Aix-les-Bains. Le don de la mairie d’Aix les bains permettra de disposer d’un nocospray sur chacun des deux sites de l’hôpital d’Aix-les-Bains, Grand Port et Reine Hortense, ce qui évitera de déplacer l’appareil de bâtiment en bâtiment en fonction des besoins, comme c’est le cas actuellement.

Pour les patients de l’hôpital et les résidents des EHPAD, la qualité de l’entretien des locaux, réalisé par les professionnels du CHMS, participe à la prévention du risque infectieux. La présence d’une deuxième “coccinelle” sera un outil supplémentaire pour y parvenir.


Mots-clés pour lire d'autres articles

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.